Les animaux fantastiques : du film aux livres pour continuer de rêver (Gallimard)

fantastic-beasts-and-where-to-find-themLes animaux fantastiques : du film aux livres pour continuer de rêver (Gallimard)

Avec Les animaux fantastiques, J. K. Rowling et David Yates ont de nouveau réussi à nous plonger avec délectation dans l’univers de la sorcellerie.  J. K. Rowling a mis ses talents d’écrivain et d’imagination au service de l’écriture d’un film et pour un premier scénario, c’est un succès ! Quant à David Yates, réalisateur des quatre derniers opus de la saga Harry Potter, il était l’homme idéal pour assurer la transition entre l’ancienne et la nouvelle saga. Une transition délicate puisque l’univers est le même et pourtant, rien n’est pareil.

Dans Les animaux fantastiques, ni Harry Potter ni Voldemort pour nous tenir en haleine et pour cause, nous sommes à New-York dans les années 1920. Norbert Dragonneau, magizoologiste marginal et de grand talent y débarque pour la première fois. Il doit se rendre en Arizona pour relâcher son oiseau-tonnerre mais, maladroit, il laisse s’échapper des créatures magiques et facétieuses de sa valise !

New-York : une ville magique

J.K. Rowling a transposé l’univers qui nous était si cher, celui du monde des sorciers, au lieu et à l’époque de cette nouvelle aventure. New-York. 1926. Le Nouveau-Continent alors n’a rien à voir avec le Vieux Continent. Villes, coutumes, expressions, tout y est différent et la magie aussi. Ce jeu de différences fait remonter des souvenirs entremêlant Poudlard, la voie 9 ¾, la forêt interdite… Mais ils sont vite balayés par ce nouveau monde surnaturel qui s’offre à nos yeux de spectateurs. Plus adulte, plus vaste, plus régulé mais tout aussi renversant et extraordinaire. Bienvenue à New-York, ville de sorciers.

Le film en met plein la vue et il est à parier que vous ne pourrez tout retenir. Parce que les images sont chargées d’une profusion de détails. Maquilleurs, costumiers, graphistes et décorateurs ont fait un travail remarquable, ils nous donnent tant de choses à voir de ce nouvel univers, presque trop. Combien de créatures magiques, de lieux banals ou somptueux, de personnages étranges à découvrir…

Le carnet magique de Norbert Dragonneau
Le Carnet magique de Norbert Dragonneau copyright all rights reserved

Du film aux livres

Gallimard, qui ne fait pas les choses à moitié, a fixé sur papier ce monde unique dans plusieurs livres collector de toute beauté qui, bien qu’au rayon jeunesse, sauront également séduire les adultes. Parce qu’en les feuilletant, pas de doutes, on retourne en enfance.

Dans Le carnet magique de Norbert Dragonneau, un livre imaginé comme une « exploration » de la valise de Norbert et du film, nous nous attarderons sur des détails qui n’en sont pas comme le manteau « bleu pétrole » du héros qu’il ne quitte jamais ou le style architectural Art Déco de MACUSA (Congrès Magique des États-Unis d’Amérique) très à la mode à l’époque. Nous apprendrons que les bars clandestins existaient réellement à cause de la Prohibition et nous pourrons lire la Une de Transfiguration today, un magazine de sorcier. J. K. Rowling a fait un travail scénaristique d’orfèvre. L’auteur-scénariste a tout replacé dans son contexte historique pour coller au plus proche d’une réalité augmentée de magie !

…coller au plus proche d’une réalité augmentée de magie !

Les personnages  semblent plus réels après la lecture de quelques anecdotes et informations supplémentaires les concernant. Et le bestiaire de Norbert Dragonneau, à la fin de son Carnet, sera très utile pour les futurs magizoologistes. Oiseau-tonnerre, Billywig, Veaudelune, Démonzémerveille, Niffleur… Toutes les créatures rencontrées dans le film sont fichées avec description de leurs pouvoirs et caractéristiques. Juste au cas où vous les rencontriez un jour au coin d’une rue. Un peu d’envie, un peu de nostalgie s’immiscent dans notre lecture parce que oui vraiment, on voudrait bien les apercevoir sur le trottoir d’en-face ou dans la vitrine d’une bijouterie.

lesanimauxfantastiques6
Les animaux fantastiques Copyright Warner Bros

Illustrations et interaction

Grâce à ses livres très bien illustrés, Gallimard nous divertit et nous fait rêver. D’autant plus qu’ils sont interactifs. Cartes du monde, cartes des personnages, cartes postales de sorciers, autocollants, prospectus, unes de journaux… C’est plus qu’un livre, c’est une véritable excursion avec facsimilés détachables.

De très beaux livres pour vos enfants (que vous pouvez également prendre comme prétexte à l’achat tout en gardant les exemplaires pour vous).

RESUME DE L'EDITEUR ET INFOS

le-carnet-magique-de-norbert-dragonneauUne plongée interactive unique au cœur du film «Les Animaux fantastiques», pour retrouver le Monde des Sorciers de J.K. Rowling.

Explorez la valise de Norbert, devenez expert en créatures et parcourez les rues du New York des années 1920! Ce carnet de bord est truffé de souvenirs et de surprises en fac-similé et en trois dimensions, à détacher et à déplier. Examinez la classification des créatures, étudiez les cartes du MACUSA ou feuilletez un magazine de sorciers: revivez l’aventure du célèbre magizoologiste!

Date de parution : le 16 novembre 2016
Auteur :Norbert Dragonneau
Editeur : Gallimard Jeunesse
Prix : 19.90 € (48 pages)
Acheter sur : Amazon

Olivia Bugault
Fraîchement débarquée sur Publik'art en cette année 2016, Olivia goûte bien trop la littérature, le cinéma et le théâtre ... bref la culture ! pour ne pas s'en mêler par la plume. Ainsi elle vous livre ses analyses sans oublier au passage de saluer bien bas chaque artiste que la critique soit bonne ou mauvaise.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here