Anquetil tout seul enchaine les montées avec virtuosité au Studio Hebertot

Anquetil tout seul
Anquetil tout seul, mise en scène de Roland Guenoun, Studio Hebertot

Anquetil tout seul enchaine les montées avec virtuosité au Studio Hebertot

Le rideau tendu devant la scène accueille les spectateurs avec le portrait de Jacques Anquetil projeté dessus. Derrière lui se cache le comédien Matila Malliarakis juché sur un vélo jaune qu’il ne quittera pratiquement jamais. Il va raconter l’existence rocambolesque d’un cycliste d’exception, déterminé à repousser ses limites pour accumuler les exploits et marquer son époque. Nul besoin d’être un inconditionnel de la bicyclette pour fondre devant une pièce qui fascine grâce à des comédiens habités et la mise en scène singulière de Roland Guenoun. Anquetil tout seul est un vrai choc théâtral qui évoque le sportif et l’homme dans un déroulé fascinant.

Un sportif bigger than life qui divise 

Jacques Anquetil a marqué l’histoire du cyclisme avec ses 5 victoires dans le Tour de France et ses exploits cyclistes retentissants. Son caractère en acier trempé et sa rage de vaincre ont autant marqué les années 50/60 que sa rivalité avec Raymond Poulidor. Sa vie rocambolesque est portée sur les planches du Studio Hebertot pour un récit qui interpelle. L’ouvrage de Paul Fournel relatait cette existence marquée par le caractère de Maitre Jacques. Sa détermination à vaincre la souffrance pour enchainer les coups de pédale autant que les victoires interloquent tant l’homme semblait faire des choix à contre-courant de son temps. Il refusait le recours à tout régime diététique au contraire des sportifs de son époque tout comme l’hypocrisie généralisée autour du dopage. En clamant qu’il se dopait parce que tout le monde se dopait, il assumait son recours aux amphétamines pour avaler des kilomètres que personne n’aurait pu dévaler à cette vitesse grâce à l’eau claire. La pièce se distingue par un rythme haletant qui voit le comédien pédaler à tout vitesse sans jamais une fringale ni une faute d’élocution ni une pointe d’essoufflement. Une vraie performance d’acteur en somme.

L’homme au delà du sportif

Aux côtés de Jacques, tous les acteurs de sa vie interviennent pour des précisions douces amères. Car la vie privée d’Anquetil fut digne d’un roman fleuve. Femme et belles filles se sont succèdé dans la couche du Sultan pour un regard sans ambages sur des moeurs bien particulières, reflet parfait de l’appétit d’ogre du personnage. Clémentine Lebocey interprète les personnages féminins qui gravitent autour du cycliste insatiable. Stéphane Olivie Bisson enchaine les casquettes pour figurer les alliés et opposants d’Anquetil. Car le cycliste divisa, se mettant à dos une bonne partie du public lassé de son arrogance figée et de son statut de commandeur. Poupou, Gem et autres journalistes persifleurs accompagnent le parcours de celui qui se moquait éperdument de son image publique jusqu’à finalement réaliser l’exploit maximo du cyclisme, enchainer 8 étapes de montagne dans le Dauphiné Libéré, le gagner et rallier la course Bordeaux-Paris 8 heures après l’arrivée pour la remporter également. Lumières et musiques accompagnent le récit pour un moment de théâtre éblouissant. On n’avait jamais vu ça sur une scène et la première du samedi 25 mars se passa si bien que l’on imagine mal la pièce se passer encore mieux. Un exploit.

Anquetil tout seul abroge les barrières entre sport et théâtre, présentant une vie si romanesque que sa place sur scène est toute trouvée. Le Studio Hebertot laisse une fois de plus une place plus que méritée à un auteur contemporain pour une pièce destinée à marquer la saison théâtrale parisienne.

Dates :  du 25 mars au 19 avril 2017, s »anches selon les jours à 16h, 17h, 19h
Lieu : Studio Hebertot (Paris)
Metteur en scène : Roland Guenoun
Avec : Matila Malliarakis, Clémentine Lebocey, Stéphane Olivie Bisson

Note
Originalité
Mise en scène
Jeu des acteurs
Texte
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here