Home Authors Articles parGaël Bissuel

Gaël Bissuel

Gaël Bissuel
622 Articles 16 Commentaires
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Il est issu du monde juridique, qu'il n'a jamais vraiment abandonné. Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec l'appui de la Rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone. En 2013, l'audience moyenne de Publik'Art compte 50.000 visiteurs uniques pour plus de 700.000 pages vues par mois.

469027

Date de sortie :  le 26 mars 2014

Avec : Sabine Azéma, Hippolyte Girardot, Caroline Silhol,

Michel Vuillermoz, Sandrine Kiberlain et André Dussolier

Vous avez été 3.206 participants au concours organisé pour faire gagner des places de ciné pour le film  Aimer, Boire et Chanter, d’Alain Resnais, sorti le 26 mars.

Les 10 heureux gagnants de 2 places sont les suivants :

Lisa Laderiere, Mélissa Bé, Céleste Durante, Alexandre Avignon, Géraldine Bourdache, Wilfried Lapin, Olivier Courrier, Océane Pitrot, Myriam Beghdad et Cécile Costa.

Bravo à tous !

N’oubliez pas de jouer à nos autres concours du moment !

N.B. : Les lots vous seront envoyés directement par notre partenaire sponsor du concours. La procédure est automatique dès lors que vous avez été tiré au sort. Il n’est donc pas nécessaire de nous contacter. Vous pouvez également nous laisser un commentaire qui nous fera toujours plaisir !

MEXICANA T02[BD].indd.pdf

Date de sortie : le 19 mars 2014

Auteurs : Mars & Matz (scénario) et Gilles Mezzomo (dessin)

Prix : 13,90 € (48 pages)

Mexicana est une série BD co-écrite par Mars et Matz (Le Tueur, Du Plomb dans la tête…) – deux amis qui se sont rencontrés à Ubisoft Paris en collaborant sur un jeu – et dessinée par Gilles Mezzomo (Nouveau Monde). Un polar où un flic est obligé de se salir les mains à la solde d’un baron du cartel local, de l’autre côté de la frontière des Etats-Unis, où « le soleil peut tuer ».

Résumé de l’éditeur (tome 2) :

Parti à la recherche de son fils Kyle de l’autre côté de la frontière, Emmett se retrouve pris au piège dans le village que contrôle Angel Moreno. C’est lui qui avait ordonné à Kyle de dessouder l’agent infiltré de la DEA… Sauf que le gamin avait aussi une autre cible à abattre : Rolando Gutierez, l’un des principaux parrains de la terrible Ciudad Juarez. Angel promet à Emmett qu’une fois ce second contrat rempli, lui et son fils seront sauvés. Mais tiendra-t-il parole ? Car en tant qu’ancien militaire, vétéran de l’Afghanistan et du Kosovo, Emmett forme une recrue de choix. D’autant qu’il semble vraiment prêt à tout pour sauver son fils…

PlancheS_39611

Le scénario de Mexicana paraît simple, dans ces deux premiers albums qui en exposent les enjeux tout en profitant de l’occasion pour les développer à travers des scènes d’action où l’hémoglobine coule à foison. La violence froide et implacable est l’un des thèmes de prédilection de Matz, maître incontesté du polar BD. Il le démontre une fois encore avec cette nouvelle série. Plus le récit avance, plus l’intrigue prend de l’ampleur, notamment à la fin du second album. Bien que l’on puisse aisément user de divination, le récit n’en est pas moins très rythmé, avec beaucoup d’énergie donc de plaisir. Le scénario est certes simple, mais il est efficace, on ne peut que le reconnaître !

Le dessin de Gilles Mezzomo semble tout droit sorti d’une bonne vieille BD western à la Blueberry, avec des traits relativement épais et en nombre qui donnent dynamisme et profondeur aux planches, où les scènes d’action, bien découpées, abondent de détails sanguinolents…

Mexicana qui a un bon démarrage, n’a pas encore tout donné avec ses deux premiers albums. Le meilleur reste à venir, c’est une certitude.

Xmen_120x176-Online

Date de sortie : le 21 mai 2014

Le prochain volet des X-Men est signé Bryan Singer (The Usual Suspects, X-Men : le commencement…). Un film avec Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Halle Berry, Anna Paquin, Ellen Page, Peter Dinklage, Ian McKellen, Patrick Stewart et Omar Sy.

Le film réunira pour la première fois les acteurs des premiers X-Men et ceux de la nouvelle génération.

Synopsis officiel :
Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants.

LES THANATONAUTES T03[DRU].indd.pdf

Date de sortie : le 12 mars 2014

Auteurs : Corbeyran (scénario) et Pierre Taranzano (dessin) – d’après l’oeuvre de Bernard Werber

Prix : 13,90 € (56 pages)

Les Thanatonautes est l’adaptation BD du roman éponyme de Bernard Werber, scénarisée par Corbeyran (Metronom’, Le Chant des Stryges, Uchronie[s]Back World, La Conjuration d’Opale) et mise en images par Pierre Taranzano (Les Portes de Shamballa). Un triptyque terminé en ce mois de mars avec le troisième album : Le temps des professionnels.

Résumé de l’éditeur :

Poussés par le président Lucinder, les thanatonautes parviennent finalement à percer le secret de la pesée des âmes et de la réincarnation. Mais cette fabuleuse révélation provoque soudain auprès de la population un dangereux fatalisme. En effet, à quoi bon entreprendre quoi que ce soit puisque nos vies antérieures ont déjà défini notre karma ? Pourquoi accomplir des efforts si notre destinée est déjà écrite là-haut ?

Troisième et dernier volume de l’adaptation en BD du chef-d’œuvre de Bernard Werber ! Une aventure métaphysique, entre science et philosophie, un récit épique, drôle et humain, pour un voyage au-delà des frontières de notre imagination.

81G98l7MkKL._SL1063_

Corbeyran, auteur très prolifique, adapte le roman préféré des lecteurs de Bernard Werber qui fut lors de sa sortie, dans les années 90, un échec commercial, étrangement. Dans son récit, l’auteur imagine ce qu’il y a après la mort, ou plus exactement en quoi consiste le passage de vie à trépas. Que devient-on ? Où allons-nous ? Sous quelle forme ? Autant de questions dont les réponses sont imaginées de façon totalement démystifiée, coupée des dogmes religieux, bien que les figures emblématiques de notre inconscient collectif y soient représentées (anges, démons, 7ème ciel….). C’est plutôt la façon d’appréhender les voyages dans l’au-delà qui est originale, à travers Les Thanatonautes. Et Corbeyran a très bien mis cela en avant, avec un récit bien calibré pour le format. L’écriture est fleuve, tout comme la lecture. On aurait presqu’aimer que cela dure un peu plus, avec un scénario étoffé.

Le dessin de Pierre Taranzano est réalisé dans un style moderne, aux traits fins, sans aspérité, si ce n’est les contours marqués des personnages, avec une coloration aux contrastes vivifiants. Un ensemble proche du comics.

Les Thanatonautes est une série agréable qui offre une nouvelle perspective à l’oeuvre de Bernard Werber. Une belle occasion de  la découvrir en images, et en bulles.

HERTZ T04[BD].indd.pdf

Date de sortie : le 12 mars 2014

Auteurs : Didier Convard et Éric Adam (scénario), Christian Gine et Denis Falque (dessin)

Prix : 14,50 € (56 pages)

Hertz est l’une des séries de l’univers du Triangle des Secrets (au même titre que I.N.R.I ou Les Gardiens du sang). Le quatrième album est signé au scénario des compères Didier Convard (Le Triangle SecretVincil’Ange briséTanâtosKaplan & Masson, Neige : Fondation, Marco Polo, Vercingétorix...) et Eric Adam (Contes du Septième SouffleLes CarrésD’Artagnan, Neige : Fondation, Marco Polo, Vercingétorix) et illustré par Christian Gine ( Le Protocole du Tueur, Le Triangle des Secrets, I.N.R.I) et Denis Falque (Mathieu Lamy, Neige, le Triangle Secret, Les Boucliers de Mars…).

Résumé de l’éditeur (tome 4) :

En parcourant le journal intime de son ancêtre, Martin Hertz fait une découverte étonnante : André Hertz aurait été « l’ombre de l’Aigle », l’espion particulier de Napoléon Bonaparte ! Son récit commence le 16 juin 1815… Dissimulé sur les toits de la Tour de Londres, André Hertz observe des membres du gouvernement anglais s’échanger un parchemin susceptible de donner à Bonaparte la clé de la victoire finale. Faisant état de ses talents, il parvient à subtiliser le document et à se faufiler telle une ombre. De son côté, sans nouvelles de son espion, Napoléon marche vers Waterloo : Hertz doit à tout prix rejoindre son Empereur avant que celui-ci ne s’empale sur les armées de l’Alliance. Mais il va devoir passer à travers les lignes ennemies et la fureur du combat…

Hertz_T4_pl1

Hertz ne déçoit pas. Les scénaristes, Didier Convard en tête (il a scénarisé les quatre albums), font preuve d’une grande imagination, avec l’art de l’articuler autour d’une construction méticuleuse et soignée, sauvegardant toujours l’effet de surprise et entretenant le suspens jusqu’au bout. Décidément, l’univers culte du Triangle des Secrets n’a pas finit de faire des émules. Et des petits. Dans Hertz, chaque album réserve son lot de plaisir à travers les âges parcourus, sous l’époque de Napoléon. L’ombre de l’Aigle, quatrième album paru il y a quelques jours, se passe quasi-intégralement sur l’ennuyeuse île de Sainte-Hélène. Pourtant, le suspens est toujours au cœur du récit. L’écriture est stupéfiante d’habileté. Et les conclusions de chacun des albums honorent véritablement la lecture.

Quant au dessin, il est très fin et clair, dans un style traditionnel et épuré. Le découpage ne souffre d’aucun défaut tandis que la coloration, toujours classique, reste homogène et agréable à l’œil.

Hertz est une série à ne pas manquer, son dernier album le confirmant une nouvelle fois.

goossens_passions

Date de sortie : le 19 mars 2014

Auteurs : Daniel Goossens (scénario et dessin)

Prix : 14 € (48 pages)

Trois ans après Sacré Comique, Daniel Goossens revient avec Georges et Louis dans un ouvrage débordant de Passions, pour revisiter tous les codes du romantisme littéraire. Enfin, le romantisme selon Goossens, évidemment.

Résumé de l’éditeur :

Goossens met en scène ses personnages fétiches Georges et Louis romanciers. À la recherche de l’inspiration pour ses romans, Louis expose à son ami Georges de nouvelles idées qui vont révolutionner la littérature ! Et nous voilà embarqués dans des histoires sentimentales, drôles et absurdes teintées d’une multitude de références culturelles. Goossens manie l’absurde et le comique de situation avec grâce. Il joue avec délice avec tous les codes du romantisme, parodiant les clichés de la romance et les grandes oeuvres sentimentales. Scarlett O’Hara n’a qu’à bien se tenir !

goossens_passions_bidoche

Daniel Goossens nous orne dans Passions de glorieux remakes avec Autant en emporte la Bidoche, ou avec un récit d’aventure de chasseurs (de bébés sauvages) au beau milieu de l’Afrique… Avec un thème de prédilection : le romantisme (et l’absurde en filigrane). La passion amoureuse qui va jusqu’aux relations moyennant finances. On retrouve l’humour et les traits géniaux d’un Goossens en (très) grande forme. Un ineffable style propre à son auteur, dont on se garderait bien de tenter de décrire les travers (car, tout va de travers, assurément).

Passions est à l’égal de son auteur : un condensé de génie et de folie furieuse.

maggy-garrisson-bd-volume-1-simple-51415

Date de sortie : le 7 mars 2014

Auteurs : Lewis Trondheim (scénario) et  Stéphane Oiry (dessin)

Prix : 14,50 € (48 pages)

Maggy Garrisson est une nouvelle série écrite par Lewis Trondheim, l’homme à l’humour fou et décalé (parfois décapant) auteur des séries fantastiques Donjon et Ralph Azham. Sauf qu’ici, c’est dans un registre légèrement différent qu’on le retrouve, à travers un récit d’humour noir et grinçant illustré par Stéphane Oiry (Les passe-murailles, Pauline et les loups garous).

Résumé de l’éditeur :

Même dans l’agence miteuse d’un détective alcoolique, un boulot, ça reste un boulot. Et depuis le temps qu’elle en cherche un, Maggy Garrisson veut bien faire quelques concessions. D’autant qu’il y a toujours moyen de se faire quelques billets, quand on est prêt à aider son prochain et qu’on sait faire preuve d’un minimum de présence d’esprit. Ce qui semble d’ailleurs sacrément manquer à Anthony Wight, son patron, qui s’est fait passer à tabac cinq jours après qu’elle eut commencé à travailler pour lui et qui ne reprend connaissance que pour lui demander de lui apporter son vieux portefeuille à l’hôpital.

Menue monnaie, facturette, reçu de parking, coupons pour une salle d’arcade… Pas de quoi faire le déplacement, et pourtant, quand Maggy constate qu’elle est suivie dans la rue, elle flaire le coup fourré. Car sous leur aspect anodin, les coupons semblent susciter une vraie convoitise.

maggy_garrisson_image2

Maggy Garrisson est un personnage original, très original. Il fallait s’en douter avec Lewis Trondheim. Sans emploi, elle recherche sans cesse de petites combines pour extirper de l’argent à son prochain. Et pour combler le manque d’homme dans sa vie, elle passe ses soirées à vider des pintes de bières dans son bar favori. Un personnage haut en couleurs, dont le sens de la formule n’a pas d’égal et qui ne tardera pas à être embarqué dans une mystérieuse affaire quasi-policière, où danger et petites combines viendront pimenter sa vie de loseuse. Le récit est aussi original que bien écrit. Lewis Trondheim dote son histoire d’un humour tellement british qu’il est difficile d’y résister. C’est noir, c’est acerbe, c’est relevé.

Quant au dessin de Stéphane Oiry, il est réalisé dans un style très sobre, avec des traits aux contours épais et une coloration dense et contrastée, aux dominantes variant en fonction des planches et des endroits fréquentés. Un dessin très appréciable où la lumière est utilisée avec brio, malgré un récit se déroulant quasiment entièrement de nuit.

Maggy Garrisson débute ses aventures avec panache, sous ses formes d’antihéros. Ce premier tome porte bien son nom : Fais un sourire, Maggy. Elle le peut, son album est une franche réussite.

a2839406947_10

Date de sortie : le 24 mars 2014

Aaradhna est Néo-Zélandaise, elle a remporté 6 Pacific Music Awards (Meilleure artiste féminine, Meilleure artiste urbaine, Meilleure chanson « Wake up », Meilleur video-clip « Lorena Bobbitt », Meilleur album du Pacific, Meilleur airplay pour « wake up ») et 2 récompenses aux Vodafone New Zealand Music Awards (Meilleur album de l’année de Nouvelle Zélande, Meilleure artiste féminine de l’année).

Son album sorti aujourd’hui Treble & Reverb est en effet d’une fraîcheur bienvenue ! Des sonorités à dominante pop, mais qui ne se résume certainement pas à cela. A découvrir !

Les auteurs

Gaël Bissuel
622 Articles16 Commentaires
289 Articles22 Commentaires
Amaury Jacquet
154 Articles6 Commentaires
Charlotte Henry
37 Articles7 Commentaires
Thierry Carteret
18 Articles0 Commentaires
Pauline Lambert
16 Articles0 Commentaires
Lodi Marasescu
13 Articles0 Commentaires
Mégane Mahieu
11 Articles0 Commentaires
Sylvain David
5 Articles0 Commentaires
Amandine Leupe
2 Articles0 Commentaires
Fabienne Durand
2 Articles0 Commentaires
Céline Leroux
2 Articles0 Commentaires
CiKaïCi
1 Articles0 Commentaires
Claire Bissuel
1 Articles0 Commentaires
Invités
1 Articles0 Commentaires