Home Authors Articles parGaël Bissuel

Gaël Bissuel

Gaël Bissuel
586 Articles 16 Commentaires
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Il est issu du monde juridique, qu'il n'a jamais vraiment abandonné. Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec l'appui de la Rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone. En 2013, l'audience moyenne de Publik'Art compte 50.000 visiteurs uniques pour plus de 700.000 pages vues par mois.

VERCINGETORIX[BD].indd.pdf

Date de sortie : le 5 mars 2014

Auteurs :   Didier Convard et Eric Adam (scénario),  Fred Vignaux (dessin) et Stéphane Bourdin (conseiller historique)

Prix : 14,50 € (56 pages)

Vercingétorix est l’un des deux premiers albums (l’autre étant Philippe Le Bel) ouvrant la nouvelle collection historique Ils On fait l’Histoire, projet associant les éditions Glénat et Fayard. Des récits qui s’attachent  chacun à un personnage qui a marqué l’Histoire, retraçant sa vie en bande-dessinée. Historiens, scénaristes et dessinateurs ont ainsi collaboré autour de grandes figures comme Jaurès, Churchill, Napoléon, Mao etc… Au total c’est une trentaine d’albums qui sont en chantier, dont huit sortiront cette année 2014.

Résumé de l’éditeur :

À l’âge de cinq ans, Vercingétorix vit son père condamné au bucher par les siens pour avoir osé se prétendre roi des peuples gaulois. Nourri de la même ambition, le jeune Arverne apprend la discipline militaire en réalisant ses classes auprès de la puissante armée romaine. De retour en Gaule, il déploie son talent militaire et son éloquence pour unir les tribus gauloises et repousser l’envahisseur romain. Fier, courageux, discipliné et ingénieux, Vercingétorix est pour les célèbres légions l’un de ses plus terribles adversaires. Mais, sans cesse, il est confronté à un stratège plus redoutable encore : Jules César… Découvrez les campagnes de ce premier héros mythique de l’Histoire de France dont la Guerre des Gaules, récit de propagande à la gloire de César, est la seule source écrite existante.

PlancheA_210311

Vercingétorix a été écrit par deux scénaristes qui se connaissent bien pour avoir travaillé sur de nombreux projets (Hertz, Neige : Fondation, Marco Polo) : Didier Convard (Le Triangle SecretVinci, l’Ange briséTanâtosKaplan & Masson) et Eric Adam (Contes du Septième Souffle, Les Carrés, D’Artagnan). Un scénario élaboré avec la collaboration étroite de Stéphane Bourdin, Maître de Conférences en histoire et archéologie  du monde romain à l’université de Picardie Jules Verne et Directeur des études pour l’Antiquité à l’école française de Rome.

Un scénario qui se veut fidèle aux témoignages de l’histoire de Vercingétorix tout en y ajoutant des éléments romanesques, notamment la scène d’ouverture qui permet d’amorcer l’histoire, et de la clôturer. Un savant mélange très bien expliqué en fin d’ouvrage par quelques pages bonus signées de l’historien Stéphane Bourdin qui démêle pour nous le vrai du faux et tente d’apporter quelques explications de texte.

L’imagination s’allie aux faits historiques avec brio.

Le résultat se révèle proche de la perfection, usant d’une narration fleuve à la première personne où Vercingétorix raconte lui-même à son pire ennemi les épisodes marquants de son aventure de guerrier. Ce gaulois parti défier le grand César, qui finit emprisonné et demande à ce dernier d’écrire son histoire. Un stratagème d’autant plus habile qu’en réalité, les seuls véritables témoignages de l’époque sont en réalité les écrits de… César. L’imagination s’allie aux faits historiques avec brio, exploitant les moindres incertitudes pour en faire des alliées scénaristiques.

Le dessin est quant à lui réalisé par Fred Vignaux (L’Ombre des Anciens, Time Twins,  L’Appel des légendes), qui avait déjà fait équipe avec Didier Convard et Eric Adam sur Le Pendule de Foucault. Un trait naturel et fournit d’innombrables détails, qui met en valeur les scènes de guerre, victorieuses pour les uns, désastreuses pour les autres. Le découpage est toujours intelligent, ce qui permet une grande lisibilité des stratégies mises en place.

Vercingétorix est en conclusion un superbe album qui donne l’eau à la bouche quant au reste de la collection Ils On fait l’Histoire.

L.10EBBN002088.N001_ComNoREGI_C_FR

© Casterman 2014 – En savoir plus

Date de sortie : le 12 février 2014

Auteurs : Etienne Gendrin (scénario et dessin)

Prix : 16 €

Vous avez été 4.860 participants au concours organisé pour faire gagner l’album Comment nourrir un régiment, d’Etienne Gendrin, sorti le 12 février aux éditions Casterman.

Les 5 heureux gagnants d’un album de la BD sont les suivants :

Annie Etienne, Samia Grandjean, Suzie Thenin, Julien Houssier et Sylvie Bassaget.

Bravo à tous !

N’oubliez pas de jouer à nos autres concours du moment !

N.B. : Les lots vous seront envoyés directement par notre partenaire sponsor du concours. La procédure est automatique dès lors que vous avez été tiré au sort. Il n’est donc pas nécessaire de nous contacter. Vous pouvez également nous laisser un commentaire qui nous fera toujours plaisir !

Jaquette Reversible man T01 PRESSE

Date de sortie : le 27 mars 2014

Prix : 8,95€

Communiqué de presse :

Le mois de mars 2014 marquera la parution d’une seconde nouveauté aux éditions Komikku. Loin de ce que nous avons publié jusqu’à aujourd’hui, Reversible man est un titre coup de poing qui ne laissera personne indifférent !

Accrochez-vous, la lecture de Reversible man se révélera aussi frémissante qu’enthousiasmante. Son récit sombre et contemporain donnera le ton dès les premières pages. Il vous traînera dans les bas quartiers aux côtés des trafiquants, des yakuzas et d’une jeune lycéenne étonnante. De terribles cadavres sont retrouvés dans un état calamiteux et laissent toute la ville à sa libre interprétation. Les rumeurs enflent rapidement et tout le monde n’a de cesse de se demander d’où viennent ces dépouilles… Mais la question est surtout : qu’est-ce qu’ils ont subi ?!

Une des grandes forces de Reversible man est de mêler les genres avec talent. Entre le thriller, l’horreur, le récit de yakuza et l’enquête policière, l’histoire développée par Nakatani D. ne vous lâchera pas tout au long de ce premier gros volume de 280 pages ! Plein d’action et de rebondissement, cette série vous procurera une poussée d’adrénaline dont vous vous souviendrez longtemps !!

En plus de sa mise en scène impeccable, de son rythme soutenu et de sa tension omniprésente, cette histoire sordide et atypique possède un trait d’une force incroyable. Grâce à son dynamisme fou et sa sanglante mise en page, le talent de Nakatani D. explose à chaque planche et vous en mettra plein la vue. Aussi à l’aise dans le dessin de scènes ordinaires que de grandes scènes de combats ou des plans horrifiques, Nakatani D. vous entraîne dans un thriller qui va vous retourner !

Résumé officiel :
Depuis quelque temps, la ville bruisse de folles rumeurs sur la multiplication de cadavres à l’aspect totalement répugnant, bientôt appelés les “retournés”. Certains pensent que les victimes ont été emportées par une mystérieuse épidémie, tandis que d’autres voient dans ces corps affreusement déformés, la preuve irréfutable d’un trafic d’organes perpétré par la mafia du sud-est asiatique…
Mais seule une jeune fille connaît la vérité qui se cache derrière cette macabre légende urbaine.
En prélude à une longue série de massacres, un groupe de trafiquants de drogue, appâté par un mail racoleur et piégé dans un bar des bas quartiers, est décimé dans un bain de sang.
Un thriller horrifique signé Nakatani D. !!

CEDRIC_28_29318

Date de sortie du 28ème tome : le 21 mars 2014

Communiqué de presse :

Gabriel Julien-Laferrière, le réalisateur de Neuilly sa mère et de SMS (dont la sortie est prévue le 16 avril), va porter à l’écran les aventures de Cédric, le jeune héros de BD de Cauvin et Laudec.
Le film sera produit par Patrice Ledoux de Pulsar Productions, avec Christian Clavier (Pépé), Audrey Lamy (la maman) et Frédérique Bel (Melle Nelly). Le tournage devrait débuter fin 2014 à Paris et dans la région parisienne.
Nous vous en dirons plus prochainement.
Le 28ème tome de Cédric : « Faux départ ! » paraîtra le 21 mars en librairie.
La série compte plus de 10,5 millions d’exemplaires vendus en langue française depuis sa création, il y a 25 ans. Un million six cents milles romans Cédric ont été publiés et la série de bande dessinée a été traduite en 15 langues : anglais, arabe, indonésien, vietnamien, italien, portugais, thaï, serbe, espagnol, grec, polonais, chinois, hongrois, néerlandais et turc.

1957752_497446280366148_1400799981_o

Date de sortie : le 14 mai 2014

Kev Adams, Tomer Sisley, Lionel Abelanski et Bar Refaeli forment un quatuor détonnant dans Kidon, comédie d’espionnage d’Emmanuel Naccache. Découvrez la bande-annonce du film :

Synopsis :

18 février 2010. Le monde entier découvre à la une de tous les journaux les photos d’agents du Mossad israéliens pris en flagrant délit d’assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, un responsable du Hamas palestinien, un mois plus tôt à Dubaï. Contre toute attente, ce sont les dirigeants du Mossad qui sont les plus surpris par cette révélation, sachant avec certitude que les responsables de l’opération ne font pas partie de leurs rangs. Une enquête s’engage alors afin de découvrir les intentions de ces mystérieux assassins. L’objectif final des « 4 » de Dubaï se révélera encore plus surprenant et original…

CLANDESTINO T01[BD].indd.pdf

Date de sortie : le 5 mars 2014

Auteurs :   Aurel (scénario et dessin)

Prix unitaire : 17,25 € (72 pages)

Clandestino – Un reportage d’Hubert Paris, envoyé spécial est le dernier album d’Aurel (Sarkozy et ses femmesSarkozy et les riches, Monde de merde), dessinateur et reporter pour LeMonde ou encore L’Express. Il signe ici un documentaire graphique saisissant sur l’immigration clandestine.

Résumé de l’éditeur :

Hubert Paris, journaliste au magazine américain Struggle, se rend en Algérie dans le cadre d’un reportage sur les migrants clandestins à travers le monde. Faussement flegmatique, se laissant porter par ses rencontres et ses découvertes, il découvre les accords internationaux, les fonctionnaires peu respectueux de leur rôle social, le recrutement de main d’œuvre clandestine et bon marché. Il rencontre également les « harragas », candidats à la traversée et suit leur périple afin de témoigner de leur histoire.

Habitué des enquêtes satiriques, le dessinateur de presse Aurel nous montre une autre facette de son talent avec cette fiction politique et sociale basée sur des faits réels issus de plusieurs reportages qu’il a effectué aux côtés de journalistes tel que Pierre Daum du Monde Diplomatique. Une plongée sans concession dans les dessous de l’immigration clandestine racontée à hauteur d’homme…

1447_P1

Aurel aborde la problématique de l’immigration clandestine, bien réelle, telle qu’il a pu la rencontrer à travers ses différents périples de reporter. Sauf qu’ici, il le fait à travers une fiction. Une idée originale qui fait de Clandestino une BD assez unique. On découvre la vie des jeunes algériens désemparés en l’absence de travail, même d’avenir dans leur pays. Obligés de tuer le temps, à ne rien faire, malgré les diplômes. Seule solution : fuir pour un ailleurs meilleur. Destination l’Europe, la première ville côtière du Portugal pour être exact. Pour y aller : une barque. Au risque et souvent au péril de leur vie. Il montre des vérités auxquelles on ne pense pas, comme ces accords de coopération politiques et économiques entre les pays (Maroc, Algérie, Portugal, Espagne…) qui ferment les yeux face aux conditions de travail des immigrés sur les cultures agricoles des pays qui en profitent, en besoin de main d’œuvre à faible coût. Et on pourrait en dire beaucoup, notamment sur les cueillettes de ces fraises, poivrons et autres tomates qui alimentent nos assiettes toute l’année au détriment de ces gens…

Aurel a l’art d’entretenir le dialogue avec la réalité, aussi troublante soit-elle pour le lecteur. Les personnages que rencontre Hubert Paris sont toujours attachants. L’auteur parvient à développer à chacun une histoire très personnelle, ce qui humanise d’autant plus cette misère.

Le dessin jouit quant à lui d’un découpage et de couleurs très étudiés. Le trait est naturel, presque griffonné, ce qui renforce l’idée de reportage en lui donnant beaucoup de vivacité.

Clandestino est une œuvre à la fois pertinente et troublante. Comme un excellent reportage. Une expérience à conseiller à tous !

Les auteurs

Gaël Bissuel
586 Articles16 Commentaires
284 Articles22 Commentaires
Amaury Jacquet
146 Articles6 Commentaires
Charlotte Henry
37 Articles7 Commentaires
Thierry Carteret
16 Articles0 Commentaires
Pauline Lambert
16 Articles0 Commentaires
Lodi Marasescu
13 Articles0 Commentaires
Mégane Mahieu
11 Articles0 Commentaires
Sylvain David
3 Articles0 Commentaires
Amandine Leupe
2 Articles0 Commentaires
Fabienne Durand
2 Articles0 Commentaires
Céline Leroux
2 Articles0 Commentaires
Claire Bissuel
1 Articles0 Commentaires
Invités
1 Articles0 Commentaires
CiKaïCi
1 Articles0 Commentaires