Bang Gang (une histoire d’amour moderne), le film de Eva Husson en DVD

Bang Gang - Marylin Lima

Bang Gang (une histoire d’amour moderne), le film de Eva Husson en DVD

Chant flamboyant d’une jeunesse qui court dans la savane de la liberté et navigue sur le fleuve nommé Désir, Bang Gang est un souffle de bonheur incroyable dans le cinéma français. C’est un film d’amours, où celles-ci dansent et s’entrelacent au milieu de corps encore frais n’attendant qu’un texto pour venir croquer à pleines dents le bas-ventre de la vie.

Bang Gang est un film sur la jeunesse, sur les jeunes. Au premier abord, nous pourrions penser que l’histoire n’est qu’un prétexte pour faire du cul sur grand écran. Le sexe est secondaire ici. Étonnement. Les héros ne sont pas les reins, l’érotique Éros est le héros. Les jeunes, dans le film entre 16 et 17 ans, sont les pions libres, s’entrechoquant sur le plateau de jeu d’un début d’été ardent. Ils ne s’aiment pas. Mais aiment s’aimer, ne serait-ce qu’un instant.

Les héros ne sont pas les reins, l’érotique Éros est le héros.

À l’origine, deux jeunes gars, Alex et Nikita, profitent de la maison vide du premier pour chiller. George, fleur solaire aux airs de Bardot en ses débuts, en pince pour Alex. Lui, est plutôt du genre badboy. Laetitia sort de chez elle, suit George et copine avec les autres. Une aprèm, le carré d’amis se retrouve dans la maison vide d’Alex. Lui et George couchent ensemble, sous les yeux grands ouverts des deux autres. D’une soirée qui suit, et par l’impulsion de l’incendiaire George, les corps se libèrent, avec toujours plus d’ardeur, toujours plus de chaleur, toujours plus de bonheur. Les corps s’entrechoquent. Les lèvres s’embrassent. Et la chair se brasse. Le gong Bang Gang appelle les jeunes. Toujours plus de monde. Les soirées se filment, les images se publient, les vidéos s’échappent. Une histoire d’amour moderne, où le trivial ensorcellement de la vie pourrie rattrape tout le monde.

La maison d’Alex est un refuge. Les jeunes s’y plaisant témoignent tous d’une particularité dans leur foyer, difficile à gérer quand on a seize ans. La fuite amène au refuge. La castration pousse à l’expérience d’extase. Le jeune demande toujours plus. Le jeune est dans la création. Il ne procrée pas. Il crée. L’antre des Bang Gang est une création. George est seule. Laetitia vit avec son père, souvent absent. Alex est seul. Nikita est noyé chez lui. Gabriel est le substitut, chez lui, de son père accidenté. Ils étouffent. Ne respirent plus. Les électrons chargés en orbite se rencontrent et se réchauffent entre eux. Ensemble, ils ne sont plus seuls.

Eva Husson a déniché avec perfection ses jeunes acteurs. Expérimentés ou non, ils brillent tous, et sont convaincants. La rayonnante Marylin Lima (George) est une diagonale érotique tout au long du film, et toujours avec grâce. Fred Hotier (Nikita) est fichtrement prometteur : maîtrise du corps, absorption totale et excentrique prononcé. Finnegan Oldfield (Alex) jongle entre la dureté d’un queutard viril et la fragilité d’un garçon devenu grand trop vite. Daisy Broom (Laetitia) scotche par sa maitrise d’un passage de la fille pucelle à la jeune femme. Et Lorenzo Lefebvre (Gabriel) rend charismatique le jeune réservé empli de peine. Cette brochette de bons loulous est incroyable et délicieuse. Chaque visage est une peinture sucrée.

Les images sont envoûtantes. Le film est magnifique. L’histoire est touchante. Bang Gang est une comète rose en sueur, bouffant l’espace vide d’un monde tout gris.

SYNOPSIS ET INFOS

bang-gang Les faubourgs aisés d’une ville sur la côte atlantique. George, jolie jeune fille de 16 ans, tombe amoureuse d’Alex.
Pour attirer son attention, elle lance un jeu collectif où sa bande d’amis va découvrir, tester et repousser les limites de leur sexualité. Au milieu des scandales et de l’effondrement de leur système de valeurs, chacun gère cette période intense de manière radicalement différente.

Sortie vidéo : le 17 mai 2016
Durée : 1h38
Réalisateur : Eva Husson
Avec :  Finnegan Oldfield, Marilyn Lima, Daisy Broom & Lorenzo Lefebvre
Genre : drame
Acheter sur Amazon

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
Lodi
Relativement petit, attendant sa grande heure.

1 commentaire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here