[BD] Couleur de peau miel, tome 4 : l’aventure continue


Couleur de peau miel[BD] Couleur de peau miel, tome 4 : l’aventure continue

Après avoir signé une émouvante trilogie autobiographique sous le titre Couleur de peau miel, on pensait que Jung avait fait le tour de la question de son adoption et du monde qui l’entourait. C’était sans compter un petit détail que l’on omet parfois lorsqu’on se plonge dans ces récits passionnants : la vie continue.

Et Jung a continué à vivre ses expériences métissées aux quatre coins du globe, toujours en quête d’identité(s), de racines sud-coréennes et d’une histoire personnelle. Adapté au cinéma, Couleur de peau miel a rencontré son succès. L’auteur revient tout naturellement sur cette expérience qui lui fit faire le tour du monde (il a notamment présenté son film devant les Nations Unies à New York).

Déraciné ? Des ailes !

Dans ce quatrième tome, Jung se livre toujours plus intimement sur la façon dont il a vécu le succès de son film, sur ses retrouvailles avec sa mère adoptive en Belgique après trois ans d’absence et sur ses voyages en Corée du Sud. A la manière d’un carnet de voyage, il nous emmène dans son pays d’origine et nous ouvre un regard neuf sur ce qui aurait pu faire sa culture. On y découvre quelques anecdotes, dont quelques préférences culinaires associées aux us et coutumes locaux.

Jung semble déraciné. Il cherche d’où il vient, tente de comprendre pourquoi des mères célibataires peuvent abandonner leur enfant aux agences d’adoptions. Il s’interroge, cherche des réponses et n’en obtient qu’au fond de lui-même. Il n’est pas dans le renoncement. Il est dans l’acceptation et commence à comprendre qui est. De quoi lui donner des ailes.

Un métissage décomplexé

Il est Couleur de peau miel. Mais il parle belge bien mieux qu’il ne parlera sans doute jamais Coréen. Et pourtant, il raffole autant des spécialités belges que des alcools traditionnels Coréens. Jung nous offre une nouvelle fois un témoignage profond dans lequel il parvient à tisser de solides racines au métissage décomplexé.

L’aventure de l’homme continue, rattrapé par son histoire : un homme coréen l’a contacté se disant être son grand frère. Jung serait un enfant disparu accidentellement il y a 40 ans. La réponse se trouve dans un test ADN. Jung se réserve la possibilité d’en faire un… ou pas.

RESUME DE L'EDITEUR, INFOS ET PLANCHES DE L'ALBUM

Depuis sa redécouverte de la Corée en 2008, de nombreuses surprises n’ont cessées de se révéler à Jung-Sik Jun, l’interrogeant toujours plus profondément sur ses origines culturelles.
Le dernier voyage que Jung a effectué en Corée le confronte à une famille qui voit en lui leur fils perdu depuis 40 ans. Faut-il faire un test ADN ? Et si la réponse était positive ? Comment ont-ils perdu cet enfant ? Quid de sa famille en Belgique, qui l’a chéri et élevé ?! Partagé entre Europe et Asie, entre le souvenir de ce qui a été et tout ce qui aurait pu être, Jung tente de définir son métissage.

Date de parution : le 12 octobre 2016
Scénariste(s) : Jung
Dessinateur(s) : Jung
Genre : Autobiographie
Editeur : Soleil / Quadrants
Prix : 17,95 € (144 pages)
Acheter sur : Amazon l BDFugue

Note
Originalité
Scénario
Dessin
Plaisir de lecture
Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here