Une bande dessinée iconoclaste à découvrir: Black Project (La Boîte à Bulles)

Black Project
Black Project, dessin et scénario de Gareth Brookes, Editions La Boîte à Bulles

Une bande dessinée iconoclaste à découvrir: Black Project (La Boîte à Bulles)

Les éditions La Boîte à Bulles éditent enfin en français la bande dessinée Black Project de Gareth Brookes parue en 2013 au Royaume-Uni. Cet ODNI (Objet Dessiné Non Identifié) est semblable à nul autre, attirant irrémédiablement le lecteur dans la singularité si particulière de son héros Richard déterminé à mener à bien un projet complètement extravagant. Car le jeune adolescent a un secret qu’il tient à garder loin des regards extérieurs. D’une beauté graphique à la fois lugubre et saisissante, Black Project est un roman graphique classieux et atypique dont la lecture subjugue par son ton à la fois étrange et intimiste.

Un anti-héros iconoclaste 

Gareth Brookes narre l’histoire de Richard, jeune adolescent encore à la lisière du monde des adultes et prostré dans une solitude auto-entretenue. Fuyant obstinément la compagnie de semblables qu’il juge sévèrement, il s’imagine tel le Dr Frankenstein capable de créer une créature artificielle pour en faire une véritable amie avec qui discuter et tout partager, jusqu’à des relations très intimes. L’auteur met à distance le personnage en ne le montrant jamais sur bulle, la narration seule suit le fil des pensées intérieures et des rares dialogues qu’il mène avec ses parents et d’autres êtres qu’il méprise obstinément. Dans un noir et blanc figurant la morosité du personnage, la bande dessinée suit ses tentatives pour assembler des corps faits de bric et de broc dans une démarche occulte incessamment répétée. Papier mâché, ballons, tissus, canettes et ficelles lui servent à mener à bien son grand projet dans une totale clandestinité. Car le jeune héros craint plus que tout les réactions outrées face à la possible découverte de ses desseins, imaginant des subterfuges ambitieux pour garder ses créations cachées, en pure perte pourtant.

Une métaphore du mal être adolescent

A travers ce récit, Gareth Brookes met en scène ce que beaucoup d’adolescents vivent sans aller aussi loin dans la matérialisation de leur mal être. Car les poupées créées par le héros sont autant de démarches pour s’isoler des autres et se conforter dans l’illusion de la solitude, sans jugement ni critique. Le rythme de la bande dessinée suit les préparatifs méticuleux de Richard pour produire en secret ses figurines corporelles. L’auteur a utilisé la technique de la linogravure consistant à enlever les blancs et les mettre en réserve du résultat final, mais également la broderie pour un résultat qui plonge le lecteur dans un malaise persistant. Au fur et à mesure des essais répétés et infructueux du héros, le doute s’installe sur le destin du jeune homme besogneux, appliqué mais malchanceux, jusqu’à se demander si la frustration générée ne le fera pas basculer dans une pathologie psychiatrique. Sont évoqués également en filigrane et tout en délicatesse la découverte de la sexualité et du désir charnel dans le contexte d’un adolescent créateur de ce qui pourrait ressembler à des poupées gonflables artisanales, sans que la BD ne verse jamais dans la vulgarité

Black Project a tout du projet graphique totalement original et si les premières pages plongent dans la circonspection, le fil des pages génère un inévitable enthousiasme pour un sentiment final plus que favorable. Le sentiment d’avoir découvert une oeuvre unique domine et donne envie d’y retourner au plus vite.

RESUME DE L'EDITEUR, INFOS ET PLANCHES DE L'ALBUM

Laura, Charlotte, Mélissa, Jessica… Autant de petites amies que Richard, le jeune héros de cette étrange histoire, n’a pas eu le temps de connaître en profondeur. Il faut dire que l’une se retrouva brûlée telle un « Monsieur Carnaval », tandis qu’une autre fut dévorée par les souris… Car Laura, Charlotte, Mélissa et Jessica étaient toutes plus ou moins faites de papier mâché, de ballons, de laine et de ficelles. Car pour Richard, se construire une petite amie est facile. Un peu d’imagination et une bonne paire de ciseaux suffisent ! La garder secrète, en revanche, c’est une autre histoire. Chaque fois, ses amours clandestines et son obsessionnel artisanat se retrouvent à deux doigts d’être découverts par les adultes. Tout est alors à recommencer et si possible, à améliorer. Bizarre, dérangeant, à la fois drôle et grotesque, Black Project frôle l’objet d’Art Contemporain, tant au niveau graphique que scénaristique.

Date de parution : Mai 2017
Scénariste(s) : Gareth Brookes
Dessinateur(s) : Gareth Brookes
Genre : Humour
Editeur : La Boîte à Bulles
Prix : 22 € (208 pages)
Acheter sur : Amazon BDFugue

Black Project
Black Project

Black Project
Black Project

Black Project
Black Project

Black Project
Black Project

Black Project
Black Project

Black Project
Black Project

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Note
Originalité
Dessin
Scénario
Plaisir de la lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here