Le Black SuperMarket : un supermarché abandonné métamorphosé en bar arty et décalé

Black SuperMarket : un supermarché abandonné transformé en bar arty et décalé

A côté de République, pas loin d’Arts et Métiers et de la Gaîté Lyrique, un supermarché d’un nouveau genre est ouvert depuis le 13 janvier : c’est le Black SuperMarket.

Ne vous fiez pas à son nom, à l’intérieur c’est une explosion de couleurs mais les rayons eux, sont vides ! Ancien lieu de la grande distribution laissé à l’abandon, dix artistes se sont emparés de ce Coccinelle Express délaissé pour le transformer, le customiser, l’égayer, l’esthétiser…

L’esprit du supermarché est toujours là, en témoigne les fauteuils-caddies et les rayons frigorifiques-banquettes mais L’Atlas, Katre, Sun7, Astro, Fenx et les autres artistes ont joliment réussi à utiliser les matériaux présents pour urbaniser l’ensemble et remplacer la consommation par l’art.

Black superMarket fauteuils caddies
Black SuperMarket Instagram

 

Le Black SuperMarket accueille, en journée comme en soirée, les amateurs de café et de cocktails. Lieu multiple, il est aussi possible d’y danser, manger, « co-worker »… En fonction des heures de la journée bien sûr. Quoique l’absence de fenêtres et le débordement de couleurs ne vous inciteront peut-être pas au travail. Espace artistique et convivial tout le temps, le Black SuperMarket vous réserve quelques surprises le soir comme des performances, des initiations à l’art urbain – l’atelier virtual graffiti nous procure un petit frisson d’illégalité– des ateliers participatifs, de sérigraphie…

Bref, collectifs et artistes ont rivalisé de créativité pour nous faire aimer cet endroit et on a aimé ! Décalé, urbain, taggé, surprenant, ce lieu éphémère est sponsorisé par Carte Noire qui en profite pour faire déguster sa nouvelle gamme de capsules, la pop capsule.

Destruction programmé le 12 février !

Black SuperMarket street artist
Black SuperMarket Instagram

Adresse : 43 rue Notre  Dame de Nazareth

Date : du 13 janvier au 12 février

Olivia Bugault
Fraîchement débarquée sur Publik'art en cette année 2016, Olivia goûte bien trop la littérature, le cinéma et le théâtre ... bref la culture ! pour ne pas s'en mêler par la plume. Ainsi elle vous livre ses analyses sans oublier au passage de saluer bien bas chaque artiste que la critique soit bonne ou mauvaise.

1 commentaire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here