Chanson douce, un Goncourt qui scotchera tout le monde (Gallimard)

Leïla Slimani
Leïla Slimani © Manuel Lagos Cid

 

Chanson douce, un Goncourt qui scotchera tout le monde (Gallimard)

Dès la première page de Chanson douce, Leïla Slimani nous capture. Elle nous rend prisonniers de son écriture. Fascinés, épouvantés, stressés… Impossible de lâcher le livre…

L’histoire

L’histoire de Chanson douce démarre dès la première phrase du livre : Le bébé est mort. Leïla Slimani donne le ton. A la fois sec et morbide, comme son style, sans fioriture. L’histoire est entièrement tournée vers une nounou et son double infanticide. Louise a été embauchée pour s’occuper de deux jeunes enfants alors que les deux parents travaillent. La jeune mère reprend son métier d’avocat qu’elle avait mis de côté durant plusieurs mois, après la naissance du second. Myriam est très heureuse de retravailler, car son rôle de mère au foyer ne la satisfaisait plus. Ils ont choisi Louise comme Nounou et en sont tout heureux. Louise est une vraie perle. Louise est devenue au fil des jours la fée du logis, indispensable à cette famille. Bien sûr, elle a quelquefois des comportements bizarres avec les enfants. Mais elle est si parfaite ! Myriam et Paul l’emmènent avec eux en vacances. La vie de Myriam est transformée. Et celle de toute la famille aussi. Louise aime tellement les enfants !

L’ambiance

Si tout paraît parfait, l’écriture implacable de Leïla Slimani nous met mal à l’aise. Seul le titre de son roman est doux. On sait dès le début du roman qu’un drame s’est produit, on en connaît la coupable et malgré tout, on ressent une terrible angoisse à chaque phrase, ou presque. Même si l’auteur nous décrit la vie parisienne, banale, du jeune couple, comme des millions d’entre nous, nous pouvons lire entre les lignes, ce que ressent la nounou, Louise. Le revers de la médaille que l’on oublie souvent et qui nous interpelle. Une forme de domination d’employeurs, ou un nouvel esclavage moderne ? Louise est corvéable à merci, est disponible en permanence mais c’est elle qui le demande… Alors, où est le mal ? Elle s’incruste chez ses employeurs et prend possession de leur appartement, puis de leurs enfants et même d’eux-mêmes. A leur insu… Et bien sûr, jamais les enfants ne racontent ce qu’ils vivent avec leur nounou, ça tout le monde le sait…

Récit et analyses psychologiques implacables

Même si le roman commence par la fin, cela ne supprime en rien le suspense et l’angoisse. Car voilà l’originalité de ce roman : on ne se demande jamais comment cela va finir puisqu’on le sait dès la première page. Les trois premières pages relatent le drame, comme un horrible fait divers. Et pour bien en comprendre le déroulement, l’auteur va remonter le temps. Le temps avant Louise, le temps parfait avec Louise et les « déraillements » de Louise. Comment en est-on arrivé à cette épouvantable situation ?

Prix Goncourt

Leïla Slimani vient de recevoir le Prix Goncourt pour ce roman terrifiant qui va angoisser un bon nombre de parents qui confient leurs enfants, leurs trésors, à des nounous. Et également un bon nombre de nounous qui vont devoir faire preuve d’ingéniosités pour se faire embaucher ! Un Goncourt facile à lire, ce qui n’est pas si fréquent, mais tellement percutant qu’on ne l’oubliera jamais. S’il traite d’une certaine réalité sociale mais aussi d’une certaine folie, Leïla Slimani dévoile aussi la société dans laquelle on vit, tellement absurde et cruelle qu’on en a la chair de poule. Elle met en avant également le rôle de mère au foyer, tellement peu enviable, de mère salariée, tellement mieux perçue, d’éducation donnée aux enfants, et des priorités d’aujourd’hui dans la famille. Mais c’est aussi une profonde interrogation sur nos façons de faire avec nos nounous ou plus généralement sur nos relations avec les autres.

Un excellent livre de Leïla Slimani, qui vous fera faire sans doute de nombreux cauchemars, après Dans le jardin de l’ogre (2014, chez Gallimard) qui avait déjà connu un réel succès et qui sera bientôt adapté au cinéma. Toutes nos félicitations à Leïla Slimani !

RESUME DE L'EDITEUR ET INFOS

Chanson douceLorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Date de parution : le 18 août 2016
Auteur : Leïla Slimani
Editeur : Gallimard
Prix : 18 € (240 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here