La Communauté ou Dallas à Copenhague

La Communauté, film de Thomas Vinterberg, Copyright 2016 PROKINO Filmverleih GmbH
La Communauté

La Communauté ou Dallas à Copenhague

Thomas Vinterberg ressuscite les années 70 dans un film au titre quelque peu trompeur. Un couple choisit de cohabiter avec une dizaine de personnes pour ne pas vendre la maison familiale du mari. Des personnages aux caractères différents s’organisent bon an mal an pour vivre un moment de bonheur collectif. Mais le focus sur l’expérience communautaire laisse bientôt place à une plongée tourmentée dans un couple qui se déchire. Quoi penser d’un film aux accents sociaux trop rapidement changés en épisode dAmour, Gloire et Beauté?

Un pitch réjouissant… 

Il suffit de quelques minutes pour se retrouver transporté dans ces années 70 si proches et si lointaines. Voitures, habits, coiffures, il suffit de peu de choses pour raviver l’époque pré-société financière. Si notre époque actuelle connait encore des expériences de vie collective, celles-ci concernent le plus souvent des étudiants en collocation. Ce sont ici des adultes, parfois avec enfants, qui décident de partager une immense maison de 450 mètres carrés dans un Danemark reflet de cette vie scandinave quelque peu fantasmée. Liberté des moeurs et réflexes bienveillants sont des formules qui ne cessent d’affleurer pendant des premières minutes réjouissantes. Mais le couple visiblement si soudé se désolidarise bien vite, trop vite, pour faire tanguer le film et sa galerie de personnages. Car les problématiques de vie en communauté se réduisent rapidement en réactions de gens qui n’osent intervenir dans la vie d’un couple en pleine déconfiture.

… mais trompeur 

La vie en communauté devient trop vite un détail quand le mari est atteint du démon de midi. Fortement épris d’une étudiante de 20 ans sa cadette, il met en difficulté son couple autant que la petite cohorte de colocataires. Le mari hypocrite et volage ne supporte pas les critiques et se débat de tout son être pour assumer sa faiblesse et le faire bruyamment savoir, sacrifiant son épouse et le film sur l’autel du bien être personnel. Le film quitte sa visée sociale pour devenir une rom’com’ longuette et artificiellement dramatique. Les cris et hurlements fonctionnaient parfaitement dans Festen, ils semblent ici superfétatoires, voire incongrus. La Communanuté devient accessoire et si des intrigues secondaires tentent de la replacer au centre de l’histoire, c’est bien souvent peine perdue et il est difficile de s’attacher à des personnages trop brièvement survolés.

Thomas Vinterberg a connu des jours meilleurs. La Communanuté n’est pas dénuée de qualités mais se surcharge bien trop vite d’une intrigue amoureuse lourdaude.

SYNOPSIS ET INFOS

La Communauté
La Communauté

Dans les années 1970, au Danemark, Erik, professeur d’architecture, et Anna, journaliste à la télévision, s’installent avec leur fille de 14 ans, Freja, dans une villa d’un quartier huppé de Copenhague où ils décident de tenter l’expérience de la communauté. Ils y invitent donc des amis mais aussi de nouvelles connaissances à partager là une vie en collectivité où toutes les règles, toutes les décisions sont prises de manière collégiale et soumises à un vote. Si leur communauté favorise l’amitié, l’amour et l’intimité du groupe, une liaison amoureuse entre Erik et l’une de ses étudiantes va venir perturber la vie de tous…

Sortie : le 18 janvier 2017
Durée : 1h51
Réalisateur : Thomas Vinterberg
Avec : Trine DyrholmUlrich Thomsen, Helene Reingaard Neumann
Genre : Drame

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en Scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here