Corporate met le doigt sur le bobo capitaliste

Corporate
Corporate, Nicolas Silhol, Copyright Claire Nicol

Corporate met le doigt sur le bobo capitaliste

Corporate part du principe simpliste mais de plus en plus répandu dans le cinéma que l’entreprise est un monde comme les autres, avec ses règles tacites, son jargon dénué de sentiments et sa logique capitaliste. Quand l’argent prime sur tout le reste, les considérations humaines ne trouvent plus leur place et sont balayées sous le tapis. L’héroïne interprétée par Céline Salette l’accepte jusqu’à une remise en cause qui bouleversera autant son univers que son entreprise. Ce thriller social lève le voile sur les modifications profondes subies par la société dans le monde capitaliste contemporain. Si le film suit un cheminement somme toute simpliste et linéaire, la logique sous-jacente n’est pas sans intérêt.

Une logique capitaliste sous le feu des projecteurs

Etre Corporate dans le jargon contemporain, c’est placer sa boite tout en haut de ses priorités personnelles. Au-dessus de la vie personnelle et familiale, au-dessus de ses scrupules et surtout au-dessus de toute morale. La hiérarchie l’a bien compris et n’exige rien de moins de ses employés. Emilie Tesson-Hansen a été recrutée pour faire partir sans licenciements le plus d’employé possible. Mais le jour où une de ces victimes modernes et silencieuses décide de se suicider par défenestration dans l’enceinte même de son entreprise, la jeune employée ambitieuse couvée par sa hiérarchie voit ses certitudes remises en cause. Le film suit un cheminement prévisible, avec réaction outrée du boss interprété par Lambert Wilson, encouragement tacite de ce collègue joué par Stéphane de Groodt et aide de l’inspecteur du travail joué par Violaine Fumeau. L’héroïne se retrouve au centre d’un jeu de pouvoirs où interviennent également les syndicats, les collègues discrédités et le mari qui ne comprend pas la situation. Corporate simplifie le déroulé pour un objectif clair et sans détours: simplifier la logique capitaliste actuelle où l’humain se retrouve rabaissé au statut de quantité négligeable. Efficacité, rapidité et et rentabilité sont devenus les mots clés d’entreprises qui ne veulent plus s’embarrasser de détails jugés secondaires.

Un film reflet de la société

La situation décrite par le film a eu lieu récemment chez France Télécom, La Poste ou les Hopitaux parisiens et le suicide sur le lieu de travail est loin d’être un fantasme imaginaire. Et le film insiste bien sur le poids de la hiérarchie dans le processus de destruction psychologique vécu par les salariés. L’organisation pyramidale fait retomber la pression depuis le haut jusqu’en bas et si aucun échelon ne fait tampon, l’échelon final se prend tout sur le coin du bec. Lambert Wilson a beau la jouer cool et décontracté avec son petit col roulé et son jean, il fait partie de l’organisation et applique les directives à la lettre. Corporate se transforme petit à petit en thriller quand l’héroïne décide de contre attaquer. Ni les pressions ni les doutes n’auront raison de ses résolutions pour un résultat final qui fait plaisir même s’il parait quelque peu illusoire. Qui sacrifierait aujourd’hui sa carrière et sa famille sur l’autel de la morale?

Corporate fascine par son déroulé trépidant et réaliste. Le film décrit par le menu la logique capitaliste moderne pour une remise en cause qui fera réfléchir.

SYNOPSIS ET INFOS

Corporate
Corporate

Emilie Tesson-Hansen est une jeune et brillante responsable des Ressources Humaines, une « killeuse ». Suite à un drame dans son entreprise, une enquête est ouverte. Elle se retrouve en première ligne. Elle doit faire face à la pression de l’inspectrice du travail, mais aussi à sa hiérarchie qui menace de se retourner contre elle. Emilie est bien décidée à sauver sa peau. Jusqu’où restera-t-elle corporate ?

Sortie : le 5 avril 2017
Durée : 1h35
Réalisateur : Nicolas Silhol
Avec : Céline Sallette, Lambert Wilson, Stéphane De Groodt
Genre : Thriller, Drame

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here