Court (en instance), un film-dénonciateur du système judicaire indien de Chaitanya Tamhane

Court (en instance)
Court (en instance) Photo © Survivance

Court (en instance), un film-dénonciateur du système judicaire indien de Chaitanya Tamhane

Chaitanya Tamhane réalise avec Court (en instance) son premier long métrage. Un film qui dure un peu plus de deux heures et qui pourrait presque être qualifié de documentaire tellement le réalisateur est proche de la réalité judiciaire en Inde.

Chaitanya Tamhane s’est énormément documenté et a voulu que son film n’ait aucune fausse note. Il s’est inspiré d’histoires vraies pour faire son film. « J’ai commencé par interroger un certain nombre d’avocats, d’activistes et d’académiciens dont les retours sont devenus la base du scénario. Je fus également inspiré par les procès d’activistes culturels du pays, qui étaient davantage persécutés pour leur idéologie que pour leurs actions. » (entretien avec Chaitanya Tamhane par Le Groupement national des cinémas de recherche )
L’histoire se passe à Bombay, dans les années 1990. C’est absolument impressionnant de pauvreté, de misérabilisme, de saleté et encore, au cinéma on n’a pas les odeurs. Mais on apprend, avec soulagement, dans AlloCiné que cette ville a complètement été rasée et des gratte-ciel ont dû voir le jour depuis…

La plupart des acteurs sont de Bombay et ne sont pas acteurs professionnels ! je pense que c’est cela qui donne cette dimension ahurissante de vérité.

L’histoire du film est très simple. On poursuit sans cesse Narayan Kamble car il ose chanter des chansons à portée plus ou moins politique et contestataire. Il a son groupe de musiciens et fait des petits concerts un peu partout, y compris dans les bidonvilles. Il se fait arrêter par la police en plein concert et on le soupçonne de faire l’apologie du suicide dans ses chansons. Quelques jours après un concert, un homme, égouttier, est retrouvé mort dans les égoûts et on accuse Narayan Kamble d’être responsable de ce suicide.
On suit alors, pas à pas, le procès de Narayan Kamble, défendu par son avocat. On découvre au fil des séances au tribunal l’aberration du système judiciaire en Inde.
Un très bon film indien à voir assurément !

SYNOPSIS ET INFOS

 

Court (en instance)Le corps d’un ouvrier du traitement des eaux de la ville est retrouvé dans une bouche d’égout à Bombay. Narayan Kamble, chanteur folk et contestataire, est alors arrêté en plein concert, accusé d’avoir incité l’homme au suicide par l’une de ses chansons politiques et incendiaires. Un procès se met en place et s’enlise, de plus en plus labyrinthique et absurde. La cour de justice devient la caisse de résonance des tiraillements et des archaïsmes de l’Inde contemporaine.

Sortie : le 11 mai 2016
Durée : 1h56
Réalisateur : Chaitanya Tamhane
Avec : Vira Sathidar, Vivek Gomber, Geetanjali Kulkarni
Genre : Drame

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here