Dalida, biopic sans fard mais pas sans paillettes

Dalida
Dalida, film de Lisa Azuelos, Copyright Luc Roux

Dalida, biopic sans fard mais pas sans paillettes

La trajectoire de Dalida l’a fait côtoyer les étoiles mais connaitre également la solitude d’une vie marquée du sceau de la tragédie. La réalisatrice Lisa Azuelos ne pouvait pas ne pas passer en revue les nombreuses chansons qui ont marqué la vie de Iolanda Gigliotti, ses amours, ses désillusions et ce sentiment d’intense solitude qui la mènera au suicide. Le biopic ne sort pas des exigences du genre mais n’oublie pas d’y insérer une bonne dose d’émotion qui le différenciera des films analogues.

Une vie entre strass et drame 

Les aficionados de la diva egypto-italienno-française retrouveront les ingrédients d’une vie entre face publique flamboyante et vie privée dramatique. Une chanson particulière illustre chacune des différentes phases, soulignant la nécessaire sincérité entre scène et destin. Le besoin d’être aimée a mené Dalida d’amours fugaces en relations déchirantes pour une implacable constance: la solitude a toujours été au rendez vous de cette grande dame de la chanson française. Les sourires perpétuellement distribués sur scène cachaient un trouble profond qui jamais ne s’assagit. Pour illustrer cette tragédie personnelle, Lisa Azuelos fait appel à un casting flamboyant. Sveva Alviti prête ses traits avec bonheur à Dalida. Patrick Timsit est Bruno Coquatrix, Vincent Perez Eddy Barclay, Jean-Claude Rouve Lucien Morisse et Riccardo Scamarcio ce frère toujours présent à ses côtés. Certains reprocheront au film sa musique omniprésente phagocytant un peu trop souvent la narration. Mais nous parlons bien d’une chanteuse qui a conquis les foules, ce travers n’en est finalement pas un quand on a le bonheur d’écouter certains des classiques qui ont accompagné tant de souvenirs personnels.

Le biopic n’est pas sans défaut mais réussit tout de même à faire connaitre le drame d’une vie déchirée entre passion du public et solitude personnelle. Impossible de ne pas être touché par le destin d’une femme bigger than life, si forte et si fragile à la fois.

SYNOPSIS ET INFOS

Dalida
Dalida

De sa naissance au Caire en 1933 à son premier Olympia en 1956, de son mariage avec Lucien Morisse, patron de la jeune radio Europe n°1, aux soirées disco, de ses voyages initiatiques en Inde au succès mondial de Gigi l’Amoroso en 1974, le film Dalida est le portrait intime d’une femme absolue, complexe et solaire… Une femme moderne à une époque qui l’était moins … Malgré son suicide en 1987, Dalida continue de rayonner de sa présence éternelle.

Sortie : le 11 janvier 2017
Durée : 2h04
Réalisateur : Lisa Azuelos
Avec :  Sveva Alviti, Riccardo Scamarcio, Jean-Paul Rouve
Genre : Biopic, Drame

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here