Emouvantes Mémoires d’un ouvrier (La Boîte à Bulles)

Mémoires d'un ouvrier
Mémoires d’un ouvrier, BD de Bruno Loth, La Boîte à Bulles

Emouvantes Mémoires d’un ouvrier (La boîte à bulles)

A travers les mémoires d’un vieil homme, une page de l’histoire de France est ravivée devant les yeux des lecteurs ébahis. Jacques atteignait l’âge de 16 ans à l’orée des années 30 et se décidait à abandonner l’école pour devenir ajusteur dans les chantiers navals bordelais. La fraternité ouvrière et la jeunesse idéaliste allaient devoir affronter les affres de l’occupation en 1940 pour une véritable aventure humaine.

 Un récit juste et poignant

Le dessinateur et scénariste Bruno Loth propose une véritable plongée sociologique dans le milieu ouvrier des années 30. A une époque où des milliers de travailleurs oeuvraient à Bordeaux pour la construction de cargos, un esprit de corps animait la classe laborieuse avec des rites de passage obligés et de véritables coutumes tribales. La solidarité n’était pas un vain mot et le jeune Jacques allait le découvrir bien vite en intégrant les chantiers en tant qu’apprenti. Le jeune homme malingre compte rapporter un salaire pour contribuer au budget familial et va grandir au milieu d’hommes fiers et taiseux. Entre les lectures incessantes, son gout pour la vie en communauté dans les Auberges de jeunesse et les excursions à vélo, il grandit au milieu de sa famille et de ses amis. Quand la seconde guerre mondiale survient, sa vie en est complètement chamboulée.

Un témoignage vibrant

Le scénario de la BD suit les mémoires de Jacques avec une accumulation étonnante de détails. La plongée dans l’époque de l’occupation résonne d’accents de vérité qui feront frissonner le lecteur. Inquiétude constante, peur de l’arrestation ou de l’exécution sommaire, c’est tout un quotidien qui est bouleversé, sans compter la menace du STO et les bombardements alliés de plus en plus incessants. Joies et drames se mélangent dans un récit qui passionne tout du long. Les éditions La Boîte à Bulles réalisent un coup de maitre avec cette BD attachante et passionnante qui évoque un temps que les moins de 20 ans ne connaitront jamais. De quoi relativiser les menus soucis de notre époque actuelle en se souvenant de ce qu’est une véritable épopée humaine.

Ces Mémoires d’un Ouvrier se dévorent d’une traite et plusieurs lectures sont recommandées pour saisir tous les détails d’un dessin clair et harmonieux. Cette plongée dans l’histoire de France récente est un vrai coup de coeur à découvrir absolument.

RESUME DE L'EDITEUR, INFOS ET PLANCHES DE L'ALBUM

Nous sommes en 1936 et un vent d’espoir souffle sur le monde ouvrier avec la victoire du Front Populaire aux élections. Apprenti dans les ateliers de construction navale de Bordeaux, Jacques ne profite pas moins de son adolescence, croquant avec insouciance la vie —­ à pleines dents et en dessins sur son carnet — en ces temps de premiers congés payés…

Mais bientôt, c’est la mobilisation générale puis la guerre. Réformé, Jacques n’y prend pas part.
La débâcle de 1940 ramène à Bordeaux les troupes allemandes. Commence alors le temps de l’Occupation, du couvre-feu, des rationnements, des dilemmes et des premiers amis disparus… Mais faut-il pour autant cesser de vivre pleinement ?

L’intégrale d’une saga tout public de très haute tenue, directement tirée de la vie du narrateur, le propre père de Bruno Loth.

Date de parution : Novembre 2016
Scénariste(s) : Bruno Loth
Dessinateur(s) : Bruno Loth
Genre : Historique
Editeur : La Boîte à Bulles
Prix : 39 € (320 pages)
Acheter sur : Amazon BDFugue

Mémoires d'un ouvrier
Mémoires d’un ouvrier

Mémoires d'un ouvrier
Mémoires d’un ouvrier

Mémoires d'un ouvrier
Mémoires d’un ouvrier

Mémoires d'un ouvrier
Mémoires d’un ouvrier

Note
Originalité
Dessins
Scénarios
Plaisir de la lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE