Folie jubilatoire au Casino de Paris avec Priscilla Folle du Désert

Priscilla Folle du Désert
Priscilla Folle du Désert, mise en scène de Philippe Hersen, Casino de Paris

Folie jubilatoire au Casino de Paris avec Priscilla Folle du Désert

Le célèbre film Priscilla Folle du Désert sorti en 1994 est adapté sur la scène du Casino de Paris pour un résultat exaltant! Numéros de danse et tours de chant s’enchainent sans discontinuer au milieu de chorégraphies enchanteresses dans un rythme endiablé qui galvanise une salle bourrée à craquer. En un mot, le résultat est tout simplement jubilatoire! Dès les premières secondes, c’est un festival de froufrous et de paillettes qui débarquent sur scène pour imprimer un sourire indélébile sur le visage de tout le public. L’histoire est tour à tour réjouissante et émouvante, et toujours éblouissante. Quant aux trois héros, ils démontrent leurs qualités athlétiques avec grâce au milieu d’une troupe nombreuse qui tient la comparaison avec les standards américains. C’est dire.

Un spectacle total

L’histoire est connue. Dick est chanteur/danseur de revue drag queen à Sydney. Appelé par sa femme pas vue depuis 10 ans pour venir rencontrer son fils au coeur du bush australien, il prend la route à bord du bus dénommé Priscilla avec ses deux compagnons Bernadette et Bradley. Le public est accueilli par un It’s raining men explosif qui donne le ton. Le spectacle sera total et réglé au millimètre. 3 divas donnent de la voix au milieu d’une troupe survoltée de danseurs aux éternels sourires bright pour une comédie musicale digne de Broadway. Les danseurs s’agitent frénétiquement tandis qu’un catalogue représentatif de chansons discos fait chanter le public. Imagination, Donna Summer, Kylie Minogue, Cindy Lauper, Madonna, Tina Turner, c’est un best of musical qui emmène l’audience au paradis. Les 3 personnages principaux reprennent les rôles tenus par Guy Pearce, Terence Stamp et Hugo Weaving sans avoir à rougir de la comparaison. Mention spéciale au personnage de Bernadette immanquablement pince sans rires et aux réparties qui font toujours mouche. Quant aux costumes et à la mise en scène, ils mettent en lumière une esthétique qui scotche le spectateur à son siège.

Un hymne à l’humour et à la tolérance

Cette histoire de drag queens déjantées n’oublie pas de situer les personnages dans la plus pure réalité. Réflexes homophobes, rivalité queer/straight, rien n’est laissé de côté pour bien montrer que même fantaisiste, leur vie de liberté et de désinvolture dérange. Le plus sérieux Dick et le plus déluré Bradley entonnent des chansons tour à tour extatiques et mélancoliques, soulignant leur quête de bonheur permanente. L’entracte fait souffler le public avant une fin pétaradante et une standing ovation qui n’en finit plus de saluer la joyeuse troupe de comédiens. Fans ou pas fans de comédie musicale, le constat est sans appel. Priscilla est un grand moment d’euphorie qui tranche avec la sinistrose ambiante. Oubliéz l’actualité plombante et la valse des pantins offerte par les médias et allez souffler un grand coup au Casino de Paris. Le résultat est garanti.

Priscilla Folle du Désert hisse le concept de comédie musicale au rang d’art. La magie le dispute à l’exaltation dans un spectacle qui réjouit et fait frétiller. Un grand bol d’air vivifiant à découvrir au plus vite.

 Dates :  Jusqu’à avril 2018
Lieu : Casino de Paris (Paris)
Metteur en scène : Philippe Hersen
Avec : David Alexis, Laurent Ban, Jimmy Bourcereau

Note
originalité
mise en scène
jeu des comédiens
chansons
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here