Foule au rayon politique : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Christiane Taubira, François Fillon

Christiane Taubira, Murmures à la jeunesse
Christiane Taubira, Murmures à la jeunesse Editions Philippe Rey

Foule au rayon politique : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Christiane Taubira, François Fillon…

Les politiques sont pris d’une folie littéraire ! Pour décrire leur programme, exalter la France ou parler d’eux, ils envahissent les rayons … avec risque d’overdose pour le lecteur rigoureux qui voudrait tous les feuilleter. Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Christiane Taubira, François Fillon … panorama rapide (et agacé) de leurs ouvrages.

Pour être à la mode, endosser le costume d’écrivain. Ce nouvel adage a envahi la classe politique ! Qu’est-ce qui les motive à écrire ? Un désir impérieux de clarification, un goût immodéré pour le verbe, la nécessité de sortir de la parole éphémère ? Et peut-être aussi parce que si les confrères s’y collent, il faut suivre.

Dernier paru : Nous avons changé de monde (éd. Albin Michel) de Nathalie Kosciusko-Morizet. Un lancement minutieusement préparé puisqu’il débarque en librairie le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Une façon de lier son combat à celui de toutes les femmes tandis qu’en ce même jour, les médias reprennent leur marotte du sexisme en politique. Dans la foulée, elle annonce sa participation à la primaire de droite pour la présidentielle. Seule femme en lice.

[…] Ils ont tous dégainé la plume comme une arme politique […]

La primaire à droite justement se joue aussi dans les rayons : François Fillon, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Bruno Le Maire, Jean-François Copé … ils ont tous dégainé la plume comme une arme politique : pour défendre leurs convictions et tracer un programme. Pour se dévoiler aussi. Mêler l’intime au futur de la nation, fameux mélange ! Ils cherchent à se rapprocher de leurs électeurs, à pénétrer leur cœur. Ainsi, François Fillon évoque ses racines rurales, NKM se livre sur sa famille tandis que le président du groupe Les Républicains et le maire de Meaux font leur mea culpa et s’essaient à plus de modestie après leurs tourments judiciaires. Seul Alain Juppé se restreint et n’aborde que son programme pour la France, vaste programme puisqu’il sera publié en 4 tomes. C’est moins vendeur bien sûr mais l’homme est de la vieille école. Moins commercial, plus pudique.

L’écriture semble-t-il est l’apanage de l’opposition au gouvernement socialiste. Christiane Taubira attendra de démissionner de son poste de Garde des Sceaux pour exposer ses objections et son incompatibilité avec la politique gouvernementale dans un essai Murmures à la jeunesse (éd. Broché). Comme si faire partie du gouvernement muselait et qu’à leur départ, la plume les démangeait. Demandez à Cécile Duflot, ex-ministre du logement sous François Hollande.

Il y a bousculade, on ne pourra pas tous les citer. On ne pourra pas tous les lire non plus. Ce n’est peut-être pas plus mal.

Littérature politique

Olivia Bugault
Fraîchement débarquée sur Publik'art en cette année 2016, Olivia goûte bien trop la littérature, le cinéma et le théâtre ... bref la culture ! pour ne pas s'en mêler par la plume. Ainsi elle vous livre ses analyses sans oublier au passage de saluer bien bas chaque artiste que la critique soit bonne ou mauvaise.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here