Françoise par Sagan, les confessions d’un sacré personnage au théâtre du Marais

Françoise par Sagan avec Caroline LoebFrançoise par Sagan, les confessions d’un sacré personnage au théâtre du Marais

Françoise Sagan est un sacré personnage en plus d’être un sacré écrivain. A dix-huit ans, son premier roman Bonjour Tristesse est un énorme succès populaire et critique. Surnommé le « charmant petit monstre » par François Mauriac qui en fait l’éloge, Françoise Sagan est désormais, et pour longtemps, sous le feu des projecteurs. Jeune, riche, insouciante et rebelle, elle est un parfait sujet des papiers people et culturels. Fumeuse invétérée et adepte de la nuit, elle aime conduire à toute vitesse dans les rues de Paris et se drogue. Oui, un parfait sujet.

Mais le personnage est beaucoup plus épais que ses frasques ne le laissent penser. Ses romans et ses interviews lèvent le voile de son paraître. Ses interviews justement sont regroupées dans un livre intitulé « Je ne renie rien » et quelle bonne idée que d’en avoir fait une pièce.

Quand Sagan parle d’elle…

Sur la petite scène du Théâtre du Marais, Françoise Sagan fume. Mais d’humeur bavarde, elle l’éteint pour nous parler de sa vie et de ses vues sur la société. De la télévision, absolument inutile et de l’ennui bien plus précieux. De son accident de voiture et de la douleur subséquente, de Denis, son fils, qui lui, fut source bonheur.

La parole libérée de Sagan est vive, réfléchie, provocante. Quand elle se plonge dans ses souvenirs, elle nous emmène avec elle. Elle est drôle Sagan et triste par moment. Peut-être tout le temps mais il y a ce masque posé sur sa personnalité dont elle nous a parlé alors on ne sait pas.

Françoise par Sagan - Caroline Loeb
Copyright all rights reserved

N’est pas Sagan qui veut, mais Caroline Loeb oui !

Sous une perruque coupe au bol blond cendré, il s’agit en fait de la méconnaissable Caroline Loeb. On l’aurait presque oublié. Célèbre pour son tube « C’est la ouate » (1986), Caroline Loeb est aussi une actrice mordue de mise en scène. Elle s’est drôlement bien appropriée Sagan dans son parlé précipité, son ton monocorde, son air sérieux même quand elle raconte une anecdote…

Elle est épaulée par le jeu de lumière et la mise en scène d’Alex Lutz qui sont impeccables. Il faut dire que ce n’est pas la première collaboration de l’humoriste et de la chanteuse. Ils sembleraient que les femmes écrivains et la transgression fassent leur miel puisqu’en 2013, ils ont mis sur pied la pièce George Sand et moi ! comme en hommage à la modernité, à la subversion et au talent de l’écrivain.

Retour au Marais. Sur la petite scène du petit théâtre, il n’y a rien de plus qu’un tabouret et un comptoir. Il fait sombre. Les lumières n’éclairent que le strict nécessaire : le visage de Sagan et parfois même, seulement le côté gauche de son visage. On a l’impression d’assister à des confessions.

Une belle pièce à voir si la personne derrière le visage de l’écrivain vous intrigue. Ou simplement pour le texte. Françoise par Sagan est un monologue qui suit son cours comme un long fleuve tranquille. Si vous préférez les vagues, n’y allez pas.

Dates : les lundi et mardi à 19h et le samedi à 17h jusqu’au 31 décembre
Lieu : Théâtre du Marais (Paris)
Metteur en scène : Alex Lutz
Avec : Caroline Loeb

Note
Jeu de l'actrice
Mise en scène
Texte
Originalité
Olivia Bugault
Fraîchement débarquée sur Publik'art en cette année 2016, Olivia goûte bien trop la littérature, le cinéma et le théâtre ... bref la culture ! pour ne pas s'en mêler par la plume. Ainsi elle vous livre ses analyses sans oublier au passage de saluer bien bas chaque artiste que la critique soit bonne ou mauvaise.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here