From Hell, le monument de Alan Moore et Eddie Campbell (Delcourt)


From HellFrom Hell, le monument de Alan Moore et Eddie Campbell (Delcourt)

From Hell est un monument de la bande-dessinée. Publié en 10 volumes entre 1991 et 1996, From Hell est maintenant compilé dans un énorme volume de plus de 570 pages, annexes comprises. Monstrueux, impressionnant, érudit, l’ouvrage impressionne par sa foisonnante somme documentaire. Le mythe de Jack L’Eventreur est disséqué, examiné, analysé sous l’aune d’une thèse mélangeant conspiration maçonnique et instructions royales. Un grand moment de lecture savante entre thriller et peinture d’époque. L’acuité scénaristique d’Alan Moore est au diapason des dessins à l’encre de Chine d’Eddie Campbell, le mot d’ordre est à la précision et au réalisme. Une BD à déguster comme un plat 3 étoiles.

Le grand public connait surtout l’adaptation cinématographique des frères Hugues avec Johnny Depp dans le rôle de l’inspecteur Fred Abberline. Les réalisateurs prennent des libertés avec un Abberline opiomane et intuitif sur les traces du tueur de Whitechapel. Le film se plie aux contraintes du film grand public en s’expurgeant des détails savants qui font le sel de la BD. Les annexes de l’ouvrage ouvrent une large lucarne sur le prodigieux travail d’investigation d’Alan Moore. Architecture dionysiaque, rites maçonniques, histoire de Londres, récits mythologiques, Alan Moore accumule les détails fascinants dans une prodigieuse abondance. Plutôt que le mystère d’un tueur anonyme, le scénariste le désigne nommément et décrit ses manies par le détail, s’affranchissant de toute contrainte conventionnelle.

Loin de se rapprocher du roman policier à la Agatha Christie, Alan Moore se base sur la théorie du journaliste contemporain Stephen Knight présentée dans l’ouvrage Jack the Ripper : The Final Solution. Thèse à laquelle peu d’historiens souscrivent, Alan Moore lui-même mettant en doute la thèse de la conspiration maçonnique avec le soutien de la famille royale. Il y puise pourtant la trame de sa bande-dessinée avec deux héros qui gravitent indépendamment. D’un côté le médecin royal William Gull, obsédé par les signes mystiques que la société moderne tend à de plus en plus ignorer. Il n’applique les instructions royales que dans un dessein éminemment personnel. Car s’il faut dissimuler la naissance d’un enfant illégitime de la famille royale dont le père serait le prince Albert Victor, Gull agit avec une visée purement mystique. Son mode opératoire suit une doctrine ambitieuse et illuminée bien loin du concept de meurtres en série qui passionne les journaux et les foules.

[U]n ouvrage à déguster soir après soir pendant une durée indéfinie pour en saisir toutes les arcanes.

De l’autre côté, l’inspecteur Abberline réunit les indices le menant à un meurtrier consciencieux et connaisseur de l’anatomie humaine. Les prostituées sont soigneusement fractionnées, oeuvre impossible pour un simple tueur manique et sanguinaire. Les 2 personnages évoluent dans deux sphères autonomes qui se rencontreront lors du dénouement. Car Gull fait partie de la haute société victorienne ignorante de la misère du pauvre peuple tandis qu’Abberline bat tous les jours le pavé aux côtés de la lie de la société. Les points de vue opposés forment une critique à peine voilée par l’auteur de la société du XIXe siècle. La majorité des habitants devaient chaque jour trouver de quoi subvenir à leurs besoins immédiats, quitte à se prostituer. Le quartier le plus misérable était Whitechapel, terrain de jeu des gangs et scélérats sans vergogne. Un tableau peu ragoûtant d’une ville monde aux strates soigneusement cloisonnées.

Une des 10 BD les plus envoutantes de tous les temps ? Certains la trouveront trop complexe et fouillée. C’est un ouvrage à déguster soir après soir pendant une durée indéfinie pour en saisir toutes les arcanes.

RESUME DE L'EDITEUR, INFOS ET PLANCHES DE L'ALBUM

Pour faire face à un chantage concernant la naissance d’un enfant né de l’union inavouable d’un petit-fils de la famille royale et d’une prostituée, la Reine Victoria dépèche son médecin, William Gull, afin de régler ce problème. Celui-ci, tout en suivant les ordres de la Reine, va néanmoins poursuivre ses propres plans. Les meurtres atroces qu’il va commettre à Whitechapel durant l’automne 1888 défrayeront la chronique? Le mystérieux assassin, surnommé Jack l’éventreur, ne sera jamais identifié par la police. Les crimes qu’il commet auront pour Gull/Jack l’éventreur une portée telle qu’ils provoqueront chez lui des visions terrifiantes d’un XXe siècle froid et inhumain?

Date de parution : le 10 octobre 2000
Scénariste(s) : Alan Moore
Dessinateur(s) : Eddie Campbell
Genre : Trhiller
Editeur : Delcourt
Prix : 49,95 €
Acheter sur : Amazon l BDFugue

Note
Originalité
Scénario
Réalisation
Plaisir de lecture
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here