Hedi, symbole d’une révolution tunisienne qui se cherche toujours

Hedi
Hedi, film de Mohamed Ben Attia, Copyright Arsenal Filmverleih

Hedi, symbole d’une révolution tunisienne qui se cherche toujours

Hedi tombe à pic pour montrer ce qu’est advenue la révolution tunisienne de 2010/2011. Le jeune héros hésite entre un mariage de raison arrangé par sa famille et la liberté d’une relation sans contraintes. Balloté entre ses racines traditionnelles et l’appel de son coeur, il louvoie, hésite et fait un choix… qui n’arrange personne. La métaphore est subtile mais néanmoins saisissante. Que représente donc Hedi si ce n’est la population tunisienne dans son entier?

Un antihéros velléitaire et fort à la fois

Dans son premier niveau de lecture, le film relate l’histoire d’un homme tiraillé entre un mariage prochain et une relation décomplexée. La mère d’Hedi dicte sa conduite, pour le bien du jeune homme et celui de la famille. Femme forte et extravertie, elle guide son petit monde d’une main de fer.  Le jeune homme est commercial pour une firme automobile et dessinateur talentueux à ses heures perdues. Le mariage approche, il va fonder la famille de ses rêves, ou plutôt des rêves de sa génitrice. Alors que son entreprise l’envoie prospecter sur la côte, il se prend à rêver de pays lointains et de vie différente loin du carcan local. Lorsqu’il rencontre la belle et désinhibée Rim, il se rend compte que tous les choix qui ont guidé son existence juque là n’ont jamais été les siens.

Une métaphore de la société tunisienne?

Le parti pris du film est touchant et dramatique à la fois car pour se libérer, Hedi va devoir faire des sacrifices, le pire étant que le personnage velléitaire se révélera finalement incapable d’assumer sa révolution personnelle. Le risque de voir s’échouer ses rêves d’émancipation sur les rochers d’une personnalité étroite augmente tandis que les échéances approchent et que les rêves doivent se matérialiser. Les actrices Rym Ben Messaoud et Sabah Bouzouita renvoient aux deux face d’une société qui se cherche, société personnifiée par un Majd Mastoura touchant d’incertitude. Pas d’effets spéciaux dans un récit ultraréaliste. Les espoirs et les doutes se bousculent dans l’esprit du héros et renvoient à une génération incapable de choisir sereinement les orientations de l’après-révolution.

Hedi est un film tunisien qui touche et interpelle. Le spectateur voudrait que le héros décolle pour vivre son rêve et voler de ses propres ailes. Mais la vie n’est pas toujours si facile, maxime finale d’un film à découvrir en salles.

SYNOPSIS ET INFOS

Hedi
Hedi

Kairouan en Tunisie, peu après le printemps arabe.
Hedi est un jeune homme sage et réservé. Passionné de dessin, il travaille sans enthousiasme comme commercial.
Bien que son pays soit en pleine mutation, il reste soumis aux conventions sociales et laisse sa famille prendre les décisions à sa place. Alors que sa mère prépare activement son mariage, son patron l’envoie à Mahdia à la recherche de nouveaux clients.
Hedi y rencontre Rim, animatrice dans un hôtel local, femme indépendante dont la liberté le séduit.
Pour la première fois, il est tenté de prendre sa vie en main.

Sortie : le 28 décembre 2016
Durée : 1h33
Réalisateur : Mohamed Ben Attia
Avec : Majd Mastoura, Rym Ben Messaoud, Sabah Bouzouita
Genre : Drame, Romance

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Réalisation
Mise en scène
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here