Un James McAvoy impressionnant dans un Split sans ampleur

Split
Split, film de M. Night Shyamalan, Copyright Universal Pictures

Un James McAvoy impressionnant dans un Split sans saveur

Le buzz a annoncé la couleur à grands renforts de trompette. Split allait signer le retour du réalisateur au top niveau et en mettre plein la vue avec un James McAvoy au top de sa forme. Si l’acteur confirme les attentes placées en lui avec une prestation fascinante, le film peine à satisfaire les attentes. La faute à une intrigue simpliste à mi-chemin entre le thriller et l’opus horrifiant qui peine à s’élever vers des cimes plus ambitieuses. Le spectateur était en droit de s’attendre à un scénario plus intriguant avec un tel pitch de base. Les aficionados de M. Night Shyamalan retrouveront un style caractéristique qui avait fait merveille dans Incassable, les plus sceptiques ne pourront pas sortir le réalisateur de sa case auprès des réalisateurs moyens.

23 personnalités pour le prix d’une

Le personnage de James McAvoy monopolise l’attention avec sa lutte interne entre ses personnalités secondaires et ceux qui ont pris le pouvoir. Tandis que 3 adolescentes se font kidnappées, le trouble du personnage va croissant jusqu’à interroger sur son équilibre. Le spectateur s’interroge sur sa capacité de nuisance, jusqu’où ira-t-il donc? L’acteur multiplie les rictus selon les personnalités tandis que l’agitation monte crescendo. Le film aurait pu s’élever vers des hauteurs plus universelles voire philosophiques mais il se contente d’une ambiance de thriller certes prenante jusqu’à un certain point mais finalement bien limitée. Un personnage d’une telle ampleur n’aurait-il pas mérité un traitement un peu plus ambitieux? Lorsque le film finit par flirter avec l’horreur, l’évidence se fait jour. Split n’aboutira pas à un moment de cinéma inoubliable quoique… quoique… quoique… la toute dernière scène du film réserve une surprise de taille, de quoi s’incruster dans l’esprit pour longtemps. A bons entendeurs!

Split fait Pschitt

La recette du thriller au cinéma nécessite une gradation dans l’angoisse avec des surprises et des twists récurrents. Split se concentre tellement sur le personnage de Kevin/Dennis/Patricia… qu’il en oublie de varier les plaisirs. Le huit clos souterrain et claustrophobique peine à s’élever vers autre chose qu’un thriller lambda. De quoi procurer des frissons aux adeptes du genre, mais pas de quoi marquer l’histoire du cinéma. Reste un James McAvoy au four et au moulin jusqu’à ce qu’il se transforme une dernière fois pour une prestation… décevante. Et si la véritable héroïne du film n’était pas finalement le personnage de Casey Cooke interprétée par Anya Taylor-Joy? Son passé trouble ressurgit petit à petit au fur et à mesure du film jusqu’à faire douter de son propre équilibre. Entre weirdos, James McAvoy et elle ne peuvent que s’entendre.

Le public attendait un Split mémorable, il n’obtient qu’un thriller qui ne renouvelle pas le genre. Dommage.

SYNOPSIS ET INFOS

Split
Split

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

Sortie : le 22 février 2017
Durée : 1h57
Réalisateur : M. Night Shyamalan
Avec : James McAvoy, Anya Taylor-Joy, Betty Buckley
Genre : Thriller, Fantastique, Epouvante-horreur

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here