Un jour dans la vie de Billy Lynn d’Ang Lee ou la guerre travestit

Un jour dans la vie de Billy Lynn d'Ang Lee
Copyright Sony Pictures Releasing GmbH

Un jour dans la vie de Billy Lynn d’Ang Lee ou la guerre travestit

Ang Lee ne se présente plus. Avec des films aussi acclamés que Tigre et dragon, Brokeback mountain ou plus récemment, L’Odyssée de Pi, il est l’une des figures phares du cinéma comme on l’aime. Surprenant, innovant, intense… Son nouveau film, Un jour dans la vie de Billy Lynn bouleverse une nouvelle fois les codes. Adapté du roman éponyme et multi-récompensé de Ben Fountain, ce drame sur fond de guerre et de football américain sort en salles le 1er février.

Billy Lynn (Joe Alwyn) est un jeune texan dont l’avenir a été forcé par son mauvais comportement. Pour éviter les ennuis et pour sa sœur (Kristen Stewart), il s’engage comme soldat en Irak. Là-bas, sous un feu ennemi nourri, il tente de sauver son sergent-chef (Vin Diesel). Le sergent meurt. Mais sa bravoure est dans tous les esprits : son acte d’héroïsme a été filmé et diffusé dans tout le pays, lui valant les honneurs et les applaudissements assourdissants de la nation américaine.  Avec son régiment, le régiment Bravo, Billy est rapatrié aux Etats-Unis, le temps de parader à travers le pays. Aussitôt les serrements de main terminés, ils retourneront au front.

Vin Diesel;Joe Alwyn;Ismael Cruz Cordova
Copyright Sony Pictures Releasing GmbH

Un jour dans la vie de Billy Lynn : une critique de la nation américaine  

Ce film est une mi-temps. Littéralement, puisqu’il se déroule presque entièrement pendant la mi-temps d’un match de football américain, comme au figuré car ce n’est qu’un court entracte avant le retour en Irak.

Plus important, Un jour dans la vie de Billy Lynn est une critique de la nation en forme d’éloge militaire. Un éloge de ces soldats trop jeunes et trop inexpérimentés qui s’engagent dans une guerre qu’ils ne comprennent pas. Ang Lee n’évite pas pour autant les clichés militaires, au contraire, il se rue dedans. Lorsqu’une vieille dame arrangée au carré regarde avec dégoût le régiment se goinfrer, on est en plein dans le mil. Rustres, vulgaires, obsédés par le sexe féminin…Le réalisateur ne les épargne pas. Mais toujours avec un regard extrêmement bienveillant. Il ébauche aussi leurs blessures, leur innocence, leurs rêves…

La critique, elle, est bien plus acerbe. « Les américains sont une nation d’enfants » : ça, c’est dit ! Lorsqu’ils prennent enfin conscience de la réalité de la guerre, les citoyens la transforment en fête. Pour eux, il semble que cela ne soit qu’un jeu dont la règle est de distordre la réalité en la mettant en scène. Le régiment sur scène avec les Destiny Child, le régiment en photo avec les cheerleaders ou en vidéo souhaitant la victoire à l’équipe hôte. La gêne et le ridicule nous saisissent comme ils saisissent le régiment. Ils sont des marionnettes adulées par un peuple avide de shows et de héros. Finalement, le feu des projecteurs semble aussi difficile à gérer que le feu ennemi. Au moins sont-ils préparés à la guerre ; ils sont impuissants face à la foule.

Kristen Stewart;Joe Alwyn- repas de famille
Copyright Sony Pictures Releasing GmbH

Un film novateur mais pas sans faiblesses

Billy Lynn, interprété par un petit nouveau du 7ème art qui tient parfaitement son premier rôle, Joe Alwyn, est l’élément perturbateur de ce grand divertissement. Des flash-backs du front et de scènes en famille s’intercalent dans sa « journée promotion » pour donner du rythme et de la densité au film et surtout, un enjeu. Billy Lynn hésite à retourner au front.  Et finalement, ce film est une réflexion intérieure, une introspection. 1h45 pour décider si oui ou non la guerre vaut la peine de se sacrifier. Pour qui ? Pour quoi ?

La réalisation est étonnante et inattendue. Cru, sans maquillage mais avec des larmes, Ang Lee ne cesse de rapprocher sa caméra du visage fermé et penseur de Billy Lynn. On n’y voit rien que des interrogations et de la lassitude et, parfois, on se prend à se lasser aussi de ces gros plans. D’autant plus que le récit est lent et compte peu d’actions. C’est plus une messe où on loue un Dieu, un Dieu que l’on aura oublié demain. Mais au moins, aura-t-il servi à aviver la foi du peuple !

SYNOPSIS ET INFOS


un jour dans la vie de Billy Lynn d'Ang Lee ; Joe AlwynEn 2005, Billy Lynn, un jeune Texan de 19 ans, fait partie d’un régiment d’infanterie en Irak victime d’une violente attaque. Ayant survécu à l’altercation, il est érigé en héros, ainsi que plusieurs de ses camarades. Et c’est avec ce statut qu’ils sont rapatriés aux Etats-Unis par l’administration Bush, qui désire les voir parader au pays… avant de retourner au front.

Sortie : le 01 février 2017
Durée : 1h53
Réalisateur : Ang Lee
Avec : Joe Alwyn, Kristen Stewart, Garrett Hedlund…
Genre : Drame, Guerre

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Réalisation
Jeu des acteurs
Scénario
Olivia Bugault
Fraîchement débarquée sur Publik'art en cette année 2016, Olivia goûte bien trop la littérature, le cinéma et le théâtre ... bref la culture ! pour ne pas s'en mêler par la plume. Ainsi elle vous livre ses analyses sans oublier au passage de saluer bien bas chaque artiste que la critique soit bonne ou mauvaise.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here