On touche le fond avec 50 nuances plus sombres

50 nuances plus sombres
50 nuances plus sombres, Film de James Foley, Copyright Universal Pictures

On touche le fond avec 50 nuances plus sombres

Le deuxième tome de la trilogie à succès d’EL James débarque sur les écrans et ressemble à un épisode raté des Feux de l’Amour. Là où le premier film mettait aux prises deux êtres animés par les feux de la passion, sa suite s’enfonce dans un scénario abracadabrantesque où tout ne semble que prétexte à découvrir le popotin de Dakota Johnson. Atmosphère de film érotique des années 70 et intrigue insipide rythment un épisode complètement raté. Même les fans des bouquins seront déçus, c’est dire.

Une romance cheap 

Comment un être blessé de 27 ans multimilliardaire et accro au sadomasochisme devient-il complètement gaga d’une jeune femme mimi sexy sympa sincère? C’est bien le secret que de nombreuses demoiselles aimeraient découvrir. Le film ne révèle pas la recette magique et se contente de montrer Christian Grey enlever encore et encore la culotte de sa belle pour des séances de jambes en l’air répétitives et dénuées d’intérêt. Le premier volet montrait la dichotomie entre deux personnages que tout semblait opposer. Lui réclamait une domination totale, elle rechignait à se laisser aller, d’où drame, incompréhension et séparation finale. Comment fait-il donc pour récupérer le coeur de sa belle? Il vient l’inviter à diner et hop, le tour est joué. Avec une condition: no more rules. Et quand elle lui réclame une fessée, il se contente de 3 claques légères sur le postérieur et hop, fin de la séance pseudo trash. Lorsque l’on se positionne sur un créneau SM, il faut savoir assumer sa campagne marketing et ne pas se défiler. Le film n’assume pas et se défile tout du long.

Un bon exemple d’entourloupe hollywoodienne

A bien y regarder, 50 Shades Darker a tout du Star Wars de la midinette. Un super héros très méchant, aussi improbable que Dark Vador mais suffisamment fascinant pour donner envie d’y croire. Christian Grey est beau, ténébreux et surtout mystérieux. Il a une fêlure secrète et se bat contre ses démons. Il rencontre sa princesse Leia, c’est l’amour fou mais elle le quitte parce qu’il manie un peu trop sauvagement le sabre laser. Vador va-t-il s’en remettre? Voilà ça c’est le premier film sorti en 2015. Dans la suite, Vador se transforme en petit caniche, échappe à l’explosion de l’étoile de la mort et même s’il clame être a little bit complicated, il n’a plus rien de mystérieux. Il a enlevé son casque, gardé certes son sabre laser et quitté le côté obscur de la force. Les masques de l’affiche et le titre laissaient présupposer des heures sombres. Ne les cherchez pas trop. Même quand nos deux jeunes tourtereaux retournent dans la Red Room riche en ustensiles de torture, il ne se passe rien, il se contente de lui attacher les poignets. C’est louche tant de complaisance.

50 nuances plus sombres accumule les déceptions. Quelques surprises auraient fait plaisir et sauvé un épisode qui se délite tout du long. Mais gardons espoir, le troisième volet (s’il sort un jour) verra deux ennemis tenter de détruire Vador, la super méchante refaite de partout Kim Basinger et un beau pervers ténébreux… qui vivra verra!

SYNOPSIS ET INFOS

50 nuances plus sombres
50 nuances plus sombres

C’est un Christian blessé qui tente de reconquérir Anastasia. Cette dernière exige un nouveau contrat avant de lui laisser une seconde chance. Mais une ombre surgit du passé de Christian et plane sur les deux amants, déterminée à détruire un quelconque espoir de vie commune.

Sortie : le 8 février 2017
Durée : 1h58
Réalisateur : James Foley
Avec : Dakota Johnson, Jamie Dornan, Bella Heathcote
Genre : Romance, Drame, Erotique

BANDE ANNONCE

Note
Originalité
Mise en scène
Réalisation
Jeu des acteurs
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

5 COMMENTAIRES

  1. Je te spoile volontairement : on ne reverra même pas Elena dans le troisième (dans le tome 2, elle est expédiée en deux-trois mouvements) et quant au grand « méchant », ça sera réglé en 2 secondes.
    Ne me remercie pas ^^

  2. Par pitié, ne comparez pas ce truc avec Star Wars…

    Outre ce sacrilège, votre comparaison est complètement foireuse car Vador est le père de Leia. Pour un site culturel, on repassera.

  3. moi personnellement,je trouve que ce film est super… j’ai était voir le 1; le 2 et j’ai hâte de voir le troisième! si vous n’aimer pas ne critiquer pas et n’en dégoûter pas les autre , bref passer tout simplement votre chemin. film a voir et certainement l’un des meilleur de l’année!.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here