Voltaire / Rousseau, le duel des Titans au Théâtre de Poche Montparnasse

Voltaire / Rousseau
Voltaire / Rousseau, mise en scène de Jean-Luc Moreau et Jean-François Prévand, Théâtre de Poche MontparnasseVoltaire / Rousseau

Voltaire / Rousseau, le duel des Titans au Théâtre de Poche Montparnasse

Quand Jean-Jacques Rousseau se déplace jusque chez son ami Voltaire, sa visite n’a rien d’amicale. Il veut le passer à la question pour savoir si ce dernier est à l’origine d’un pamphlet acide sur les moeurs de son acolyte philosophe. Les amabilités initiales laissent vite place à des échanges à bâtons rompus avec deux comédiens truculents en diable. L’athéisme raisonné de l’un se fracasse sur le romantisme exacerbé de l’autre pour une joute oratoire truculente qui fait gravir les sommets de la pensée.

Un duel au soleil de la pensée

Rousseau et Voltaire incarnent aux yeux de tous l’esprit des Lumières. Opposés sur bien des points, ils cohabitent dans une image d’épinal commune qui résume à elle seule un siècle de pensée pré-révolutionnaire. Un Voltaire de 71 ans reçoit un Rousseau de 53 ans mais leurs âges respectables ne les rend pas pour autant assagis et apaisés. La colère continue de les habiter, de manière plus florentine chez Voltaire, totalement extravertie chez Rousseau. L’objet de leur rencontre tient en ce pamphlet de 6 pages intitulé Le Sentiment des citoyens où un auteur anonyme révèle publiquement l’abandon des enfants de Rousseau. Cette histoire authentique marque pour le philosophe le début d’une année d’errance et l’auteur/comédien Jean-François Prévand imagine un règlement de comptes sous forme de résumé philosophique de leurs pensées. Car loin de se résumer à un interrogatoire / contre interrogatoire, la pièce visite les moeurs et jugements de deux hommes entiers pourchassés leurs vies durant à cause de leurs thèses novatrices et jugées dangereuses par leurs contemporains. Mais Voltaire ne supporte pas que son acolyte se pose en pédagogue dans son livre Émile tandis qu’il abandonne ses 5 enfants.

Un formidable numéro d’acteurs

Jean-François Prévand et Jean-Luc Moreau font des merveilles en philosophes légèrement atrabilaires et figés dans leurs convictions. Voltaire se drape dans son intelligence piquante et envoie incessamment des fléchettes empoisonnées à un Rousseau plus entier et colérique. Leur passe d’armes subjugue par la délicatesse des propos échangés. La langue française devient un art quand 2 philosophes illustres s’affrontent à coups de répliques ouatées dans une véritable querelle de clochers. Les comédiens démontrent leur talent avec ce mano a mano jubilatoire. Les rares explosions verbales ne trahissent pas l’extrême raffinement de penseurs qui ne se laissaient pas aller à la vulgarité. Quoique Voltaire utilisât parfois un langage plus vert pour exprimer le fond de sa pensée, comme une volontaire anicroche à ses belles manières. Les propos abordent des pans variés de leurs pensées jusqu’au dénouement final, attendu et jubilatoire. Voltaire est-il l’auteur du pamphlet? Il faudra voir la pièce pour le savoir!

Voltaire / Rousseau invoque les esprits d’auteurs marquants du siècle des Lumières. Pour un festival de bons mots et de répliques drolatiques. Un vrai plaisir de l’esprit en somme, à découvrir au Théâtre de Poche Montparnasse!

Dates :  du 21 mars au 1er Juillet 2017, Du mardi au samedi 19h
Lieu : Théâtre de Poche Montparnasse (Paris)
Metteur en scène : Jean-François Prévand
Avec : Jean-François Prévand, Jean-Luc Moreau

Note
originalité
Mise en scène
Jeu des acteurs
Texte
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here