Le Béjart Ballet Lausanne visite la capitale pour 5 représentations exceptionnelles de La Flute Enchantée au Palais des Congrès du 7 au 11 février

Béjart Baller Lausanne La Flute Enchantée
Béjart Baller Lausanne La Flute Enchantée, Palais des Congrès

Le Béjart Ballet Lausanne visite la capitale pour 5 représentations exceptionnelles de La Flute Enchantée au Palais des Congrès du 7 au 11 février

Grand oeuvre de Mozart, La Flute Enchantée ne cesse d’inspirer les plus grands créateurs pour des oeuvres lyriques, musicales ou dansantes qui marquent leur temps. L’opéra chanté en allemand a beau daté de 1791, il reste d’une cruciale actualité avec son alternance de scènes magiques et comiques qui entrainent les auditeurs dans une sarabande d’airs ultra connus. Si l’Air de la Reine de la Nuit est devenu un des hymnes classiques les plus universellement écoutés, le déroulé de l’oeuvre en son entier ravit et enchante. Quand le Béjart Ballet Lausanne prend résidence au Palais des Congrès 5 soirs de suite, il faut accepter de braver le froid et la neige pour un vrai moment de magie.

Un héritage artistique toujours intact

10 ans après la disparition de son créateur, le Béjart Ballet Lausanne conserve toute sa légitimité avec un spectacle rassemblant près de 40 danseurs provenant de 18 pays à travers le monde, comme par exemple les Etats-Unis, la France et la Biélorussie. Un brassage culturel qui aboutit à une troupe soudée et animée de la même passion. La création du ballet en 1978 s’est depuis toujours accompagnée de la même fraicheur avec des danseurs âgés de 20 à 25 ans attirés comme des papillons de nuit pat la figure du maitre chorégraphe. Le nouveau directeur Gil Roman tient à conserver cette attraction de la danse et ça se voit sur la scène du Palais des Congrès. Les danseurs s’approprient l’oeuvre exigeante de Béjart avec des sauts acrobatiques et des tours très rapides. Les danseurs enchainent les tableaux accompagnés par une musique enregistrée faisant légèrement regretter l’absence d’un orchestre en direct avec ses chanteurs. Mais l’accent est mis sur la danse et les personnages légendaires de Tamino, Pamina et Papageno enchainent les performances sur une scène transformée en univers magique. Les oeuvres plus récentes du ballet sont moins demandées, faisant regretter une certaine frilosité des salles envers les créations plus originales. Mais Mozart ne se retourne pas dans sa tombe et son oeuvre est totalement respectée avec cette appropriation merveilleuse d’un déroulé qui ne cesse d’émerveiller le public à travers les âges. Se retrouver à écouter La Flute Enchantée avec un ballet dansant en même temps, c’est un moment forcément magique à ne pas bouder.

La Flute Enchantée au Palais des Congrès est une occasion unique d’admirer une oeuvre dansée flamboyante qui n’économise pas des danseurs visiblement heureux de se retrouver ensemble sur la scène. Les airs éternels accompagnent des chorégraphies exigeantes qui mettent à rude épreuve les physiques gracieux et musclés des interprètes. Ne reste plus qu’à se rendre Porte Maillot malgré le froid et les conditions difficiles de circulation pour obtenir la récompense si attendue et profiter d’un spectacle qui marque la saison artistique parisienne.

INFOS

Dates : du 7 au 11 février 2018 l Lieu : Palais des Congrès (Paris)
Metteur en scène : Maurice Béjart l Avec : prénoms noms

Note
Originalité
Mise en scène
Chorégraphie
Qualité de la danse
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here