Jour J, tome 18 : une BD de Fred Duval, Jean-Pierre Pécau et Maza (Delcourt)




JOUR J 18 - C1C4.indd

Jour J, tome 18 : Opération Charlemagne

Jour J est une série uchronique qui revisite l’Histoire. Dans cet univers, ce sont les Russes qui sont parvenus les premiers à marcher sur la lune. L’épicentre de la guerre froide était à Paris, et non à Berlin et l’Allemagne est sortie vainqueur de la Première Guerre mondiale…

Dans ce dix-huitième album de Jour J intitulé Opération Charlemagne, la France, gouvernée par le régime fasciste de Laval, est en guerre contre l’Angleterre. Une opération d’espionage est alors lancée par les résistants français exilés à Londres. Un album qui fait partie d’un triptyque débuté avec le tome 14, et qui se finira avec un prochain album de Jour J intitulé : Le Crépuscule des damnés.

Date de parution : le 19 novembre 2014
Auteurs : Fred Duval, Jean-Pierre Pécau assistés de Fred Blanchard (scénario), Maza (dessin) et Jean-Paul Fernandez
Editions : Delcourt
Prix : 14,95 € (64 pages)

Résumé de l’éditeur :

1943, la France et l’Angleterre sont désormais en guerre. Une petite légion de volontaires français a choisi de rejoindre Londres pour combattre le régime fasciste de Laval. Ils ne savent pas encore qu’une menace mortelle plane sur la ville… Le gouvernement français travaille au lancement de fusées. Les réseaux résistants français pourront-ils arrêter l’opération Charlemagne à temps ?

[rev_slider JourJt18]

Le point sur l’album :

On est en 1943, la France a mis au point une arme redoutable pour anéantir la Grande-Bretagne. On retrouve l’univers et certains des personnages qui ont fait le tome 14 de Jour J Oméga. Le scénario de Fred Duval (Travis, Hauteville House, Carmen Mc Callum) et Jean-Pierre Pécau (Nash, Le grand jeu, Empire, Arcanes, L’Histoire secrète) reprend des figures historiques de la résistance, comme le parlementaire Pierre Mendès France qui avait rejoint les Forces aériennes françaises libres lors de la seconde guerre mondiale.

Dans notre récit, ce pilote engagé partira en mission de reconnaissance pour tenter de percer le mystère des sous-marins français, curieusement équipés de lance-missiles verticaux. Une mission d’exfiltration devra alors être menée pour l’un des pilotes tombé sous le feu ennemi.

Un scénario plutôt simple et qui aurait pu être encore plus efficace qu’il ne l’est. Le récit de ce Jour J souffre en effet de ne pas trouver son rythme, entrecoupé de trop longues tirades explicatives. Une narration parfois lourde où s’embourbe un suspense relatif. C’est dommage quand on sait le potentiel et la qualité de la série Jour J.

Le dessin de Maza (Wunderwaffen) est quant à lui assez fin et soigné. Les auteurs en ont profité pour mettre en scène de nombreux avions, objet fétiche du dessinateur qui excelle à leur donner vie.

Si ce dernier album de Jour J n’est pas le meilleur, et malgré les longueurs, il reste agréable à lire. La suite donnera sans doute plus de relief à ce triptyque.

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here