Le Mystère de l’Imperator, un bon polar pour jeunes lecteurs de Nicolas Céléguègne

Le Mystère de l’Imperator, un bon polar pour jeunes lecteurs de Nicolas Céléguègne

Liliane et commissaire Ladrouille à la bibliothèque de l’Imperator.

Nicolas Céléguègne nous embarque dans une enquête policière dans le premier tome d’Un mystère pour Liliane et Ladrouille.

L’histoire

Liliane, jeune fille espiègle et très maline, va à la bibliothèque de l’Imperator, le samedi matin. Celle-ci y découvre un corps sans vie, Pierre Sandon, auteur et ancien enseignant au collège Georges Simenon. Le commissaire Ladrouille enquête sur ce meurtre et collabore avec la jeune Liliane. Le commissaire Ladrouille et Liliane vont-ils parvenir à élucider le mystère autour d’un meurtre à l’Imperator ?

La découverte et l’enquête à l’Imperator

Nicolas Céléguègne nous replonge dans les séries policières. L’auteur, d’une plume fluide et facile, relate la découverte de Liliane, du commissaire Ladrouille et de ses compères Inspecteur Roux, Docteur Cornet à la bibliothèque de l’Imperator. Il évoque le harcèlement scolaire et les violences. Liliane et le commissaire Ladrouille se rencontrent au cours de l’enquête d’un meurtre dans une bibliothèque. Une belle complicité se crée entre eux. Ces personnages sont à la recherche d’un coupable, qui se déguise en ombre et qui laisse un certain nombre d’indices dans certains endroits, reliés au meurtre d’un enseignant d’histoire, retraité, Pierre Sandon. Le suspense et le mystère sont ainsi présents tout au long du récit. Nicolas Céléguègne s’est inspiré de l’Alcazar de Marseille. Des énigmes et jeux de mots : acrostiches, mots mystère, messages codés à la fin de l’ouvrage, permettent aux lecteurs d’apprendre à mener l’enquête.

Embarquez-vous dans ce premier tome, plein de souffle et de mystère. Une suite est à venir. Le Mystère de l’Imperator transmet un message efficace pour affronter la peur et nous sensibilise sur la violence du harcèlement en milieu scolaire.

Extraits :

” Tous ces détails extraordinaires, loin de compliquer les choses, les ont, au contraire, simplifiées. ” p. 7

” La police a identifié la victime, disait le journal. Il s’agit de Pierre Sandon, né en 1952 à Gouttières, petit village de l’arrière-pays. Un célèbre écrivain et historien, retraité depuis peu. Un homme parfaitement honnête qui menait une vie retirée, depuis le décès de son épouse. Il avait enseigné durant plus de trente ans au collège Georges Simenon, où ses anciens collègues sont très émus par cette tragique disparition. ” p. 27

” Fuster laissa une fille, Angela Fuster, qui s’attacha à préserver la mémoire de son père sans pour autant divulguer son secret. De nombreux témoignages de l’époque signalent l’existence d’une pièce invisible et mystérieuse, d’où il donnait ses ordres aux résistants. Mais nul ne sait, encore aujourd’hui, où elle se situe et ce qu’elle contient. ” p. 43

Résumé de l’auteur :
Tout commence par un meurtre mystérieux dans une bibliothèque, découvert par Liliane, une jeune fille espiègle. Banal, me direz-vous, mais ce n’est pas aussi simple et les apparences sont trompeuses.
Le commissaire Ladrouille s’entête à résoudre cette enquête avec la complicité de Liliane.  Qui est l’assassin ?

Date de parution : le 21 août 2017
Auteur : Nicolas Céléguègne
Genre : Série inédite de polars destinés à la jeunesse 8 à 12 ans
Prix : 5,69 € (96 pages)
Acheter sur : Lulu 

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Chenda Chuon
Diplômée en Licence Information et Communication, je suis intéressée par le journalisme web et la littérature jeunesse. J'ai créé deux blogs (PoetryMusicalMedia et PoetryMovieMedia). Je rédige des articles sur les comédies musicales et les films et les traduis en anglais. Désormais, je me lance dans un nouveau projet : livre pour enfants.

1 commentaire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here