Oh boy, un film de Jan Ole Gerster, sortie en DVD le 16 octobre 2013

OH BOY DVD 3D

Sortie : en DVD le 16 octobre 2013

Durée : 1h28

Avec : Tom Schilling, Friederike Kempter

Tom Schilling, c’est Niko, un jeune adulte un peu perdu face à la vie. Il a arrêté ses études de droit et vient de quitter sa copine. On le suit pendant 24h durant lesquelles le jeune garçon va faire une série de rencontres plus originales les unes que les autres.

Synopsis :

[pull_quote_center][/pull_quote_center]Niko, Berlinois presque trentenaire, éternel étudiant et rêveur incorrigible, s’apprête à vivre les vingt-quatre heures les plus tumultueuses de son existence : sa copine se lasse de ses indécisions, son père lui coupe les vivres et un psychologue le déclare « émotionnellement instable ». Si seulement Niko pouvait se réconforter avec une bonne tasse de café ! Mais là encore, le sort s’acharne contre lui…

20222004

D’abord, c’est le psy étrange, suivi du voisin de pallier lassé de la vie de couple, et des retrouvailles avec la fameuse Julika, Friederike Kempter, qui jouera un rôle important dans cette journée particulière. Puis le père du jeune homme, un riche homme d’affaires qui vient de découvrir que son fils a arrêté ses études depuis deux ans et le met alors devant ses responsabilités en supprimant son compte en banque. Mais il y a aussi la vieille dame attendrissante de chez Marcel, Niko essaye son fauteuil-massages et se prend d’affection pour elle. Enfin, le film s’achève sur la rencontre, à un bar, avec Friedrich, un vieil allemand revenu au pays après 60 ans d’exil.

Michael Gwistek, Tom Schilling

Toutes ces rencontres vont jouer un rôle dans le cheminement de Niko. La quête du café pendant tout le film, qui aboutit finalement à une grande tasse (dernière scène), c’est une sorte de quête de sens pour des jeunes adultes troublés face à la nécessaire prise de responsabilité et face à la vie qui les attend.
Tout ce cocktail, dans une ambiance morose ponctuée de petites scènes comiques, des prises de vues intéressantes non sans rappeler l’influence de la Nouvelle Vague et des films de Godard, avec en fond musical un agréable son jazzy teinté à la fois de nostalgie et de douceur, tel qu’on le retrouve dans les films de Woody Allen.
De cette heure et demi à Berlin, on retient un film qui sort du lot de par son originalité, sa beauté et sa force et, en vogue à de multiples réflexions sur la jeunesse et notre temps, c’est avec un regard plus profond et lucide que nous quittons la salle, satisfaits et ravis !


Oh Boy
Oh Boy Bande-annonce (2) VO

Pauline Lambert
Pauline est étudiante en 4e année à Sciences Po Lyon. Sa passion pour l'art en général, qu'il s'agisse de musique, de peinture ou de cinéma lui permet de vous tenir informés des événements culturels à ne pas manquer.

1 commentaire

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here