A bout de souffle est également disponible en édition collector UHD et Blu-Ray pour une ressortie le 4 novembre 2020. Véritable bombe à sa sortie en 1960, le film de Jean-Luc Godard remet tout à plat. Tournage hors des studios, jeunes acteurs inconnus, scènes semi-improvisées avec un Jean-Paul Belmondo en cavale déambulant dans les rues de Paris avec une éternelle clope au bec, le film est devenu emblématique de la Nouvelle Vague. Et comme la fameuse phrase de Jean-Pierre Melville continue de fasciner Devenir immortel, et puis mourir, c’est une belle occasion de redécouvrir ce monument cinématographique en haute définition 4K en salles le 28 octobre.

Un truand nonchanat, une ville lumière et une américaine inconséquente

À bout de souffle est considéré à sa sortie par le réalisateur Claude Chabrol comme une œuvre cinématographique radicale, ce qui peut sembler aujourd’hui un peu excessif, mais il faut se replonger dans l’époque. Lui-même, François Truffaut et Jean-Luc Godard allument un pétard encore vivace aujourd’hui en lançant un mouvement jamais vu auparavant. Loin des dogmes imposés depuis toujours par les grands studios, ils prônent l’immédiateté, le réel et le fulgurant. Le scénario est avant tout un descriptif des principales séquences autour desquelles le budget et le plan de travail sont élaborés. Et surtout les acteurs sont libres, ce que Belmondo ne se prive pas d’articuler dans ce film qu’on dirait totalement improvisé. La spontanéité est constamment recherchée pour des dialogues en roue libre et des mimiques laissées au bon vouloir de chacun. Un régal pour lui. Jean-Luc Godard, Jean Seberg et Belmondo s’asseyaient au café du coin chaque matin pour mettre en forme chaque plan de travail quotidien avec un apport essentiel de tous. Lauréat du prix Jean-Vigo 1960, A bout de souffle a immédiatement trouvé son public, avide de vie réelle et de vérité, loin des corsets étriqués des films d’avant-guerre. Jean Seberg devient une égérie mode du jour au lendemain, la IT Girl de l’époque sans maquillage, avec ses cheveux courts et son charme ravageur. A ses côtés, le cabotinage viril du futur Bebel fait merveille pour un chef-d’œuvre qui a changé le visage du cinéma, dixit Truffaut.

A bout de souffle fait partie de ces films que chacun peut revoir encore et encore sans jamais se lasser. Cette ressortie en version restaurée 4K est un petit évènement qui ravira les cinéphiles et les amoureux de cinéma.

Synopsis: Marseille, un mardi matin. Michel Poiccard vole une voiture de l’U.S. Army et prend la route nationale en direction de Paris. Énervé par une 2CV qui n’ose pas dépasser un camion, Michel double en plein virage et se fait prendre en chasse par un motard. Paniqué, il abat le policier d’un coup de revolver et s’enfuit. Le lendemain, en arrivant à Paris, Michel retrouve une jeune étudiante américaine, Patricia, avec laquelle il a une liaison amoureuse libre. Elle veut devenir journaliste et, pour pouvoir financer ses études à la Sorbonne, vend le New York Herald Tribune sur les Champs-Élysées…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici