Abel Orion présente son premier EP Late Night Music aux sonorités pop electro

Contrairement à ce que la pochette de l’album Late Night Music pourrait laisser penser, Abel Orion n’est pas un groupe mais c’est un seul chanteur multi-instrumentiste. Au four et au moulin, il tient la basse, la batterie, le piano et les synthés pour créer intégralement ses morceaux pop à tendance électro. Compositeur solitaire, il propose son premier EP Late Night Music. Est-il un oiseau de nuit? Ses morceaux en anglais et en français alternent les mélodies pour une belle balade musicale.

Abel Orion, Late Night Music

Un chanteur compositeur de talent

Late Night Music révèle un véritable artisan 100% Made in France. Abel Orion compose en solo et il faut voyager à Bordeaux pour tenter de l’apercevoir quand il n’est pas sur les routes. Précédemment à l’œuvre au sein de différents groupes, Abel Orion officie dorénavant en solitaire avec toujours ces sonorités pop accrocheuses. Le premier clip de Mad about me donne une bonne idée des ambitions musicales du bonhomme. Des inspirations jazz et soul se font reconnaitre au premier coup d’oreille à un album qui pourrait bien tourner sur les platines de nombreux curieux. Les rythmiques au piano s’ajoutent aux percussions pour de belles envolées pop. Car Abel Orion est un acharné passionné, nourri à l’écoute des disques familiaux, touché à l’évidence par la pop psychédélique de Tame Impala, par les sonorités veloutées du chanteur Al Green et par tout ce qui le fait vibrer depuis toujours. Late Night Music, comme son nom l’indique, est le fruit de compositions nocturnes, de celles qui tournent en boucle dans l’esprit sans permettre de trouver le sommeil. Et quand on sait que l’animal a installé son propre studio dans son salon, lui permettant d’enregistrer, de mixer et de réaliser le mastering, à toutes heures de la nuit ou de la journée, on comprend mieux sa fringale musicale. Le EP débute avec un Mad About me inspiré des eighties, rappelant le récent Nightcall de Kavinsky. Legend accélère le tempo avec un piano frénétique et toujours cette voix enjôleuse. Do it rappelle presque l’époque indus de Nine Inch Nails avec ses sons de machine et ses rythmes martiaux. So many amazing girls est plus langoureux, les synthés sont de sortie pour un morceau plus love. Matador est plus jungle avec ses rythmiques plus audibles et cette voix plus aigue. Home again conclut avec une voix plus soul et une ambiance plus chatoyante. Le EP est varié et s’écoute avec plaisir, il ne vous reste plus qu’à tenter la découverte!

Note
Qualité des morceaux
Plaisir de l'écoute
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here