Alma Mahler, Et il me faudra toujours mentir, un livre biographique de Catherine Sauvat (Payot)

Alma Mahler, Et il me faudra toujours mentir, un livre biographique de Catherine Sauvat (Payot)
Catherine Sauvat Photo © France Musique

Alma Mahler, Et il me faudra toujours mentir, un livre biographique de Catherine Sauvat (Payot)

Catherine Sauvat a écrit de nombreuses biographies, dont celle de Stefan Zweig. A travers son livre, Catherine Sauvat nous dresse un nouveau portrait d’Alma Mahler. Alma Mahler, née Schindler, 1879-1964, fut un personnage haut en couleurs de Vienne. Sa vie trépidante, aussi bien intellectuelle que personnelle, nous est contée avec des détails croustillants et étonnants.

Catherine Sauvat s’intéresse surtout à la vie amoureuse d’Alma Mahler, grâce aux nombreuses notes d’Alma elle-même, sur ses carnets intimes. Elle est née dans une famille aisée et intellectuelle puisqu’un des amis de son père n’était autre que Gustav Klimt dont elle tomba amoureuse… C’était une femme brillante, musicienne, intellectuelle, qui a été courtisée par les grands hommes de Vienne : après Klimt, Gustav Mahler, compositeur, pianiste, chef d’orchestre qui devient son mari malgré leurs 19 ans d’écart, en 1902. Leurs relations ne sont pas toujours faciles. Mais ils auront ensemble deux filles. Il paraît que Malher aurait consulté Freud pour avoir des conseils quant à sa vie conjugale ! Puis il y eut Alexander von Zemlinsky, grand compositeur autrichien et héritier de Malhler, son professeur de piano, et Oskar Kokoschka et beaucoup d’autres ! Beaucoup de noms d’artistes de l’époque se révèlent tout au long du livre ! Elle n’hésite pas à aimer les hommes et à les jeter quand elle en veut un autre… C’est une femme qui domine les hommes et qui les dirige d’une main de maître ! C’est aussi pour ça que ses portraits ne sont pas toujours flatteurs. Elle aurait dit aussi : On a des parents pour leur mentir, des amants pour les tromper… Une championne du mensonge !

[…] un pan de notre Histoire, et surtout du milieu artistique nous est dévoilé […]

Alma Mahler n’est pas une femme ordinaire. C’est avant tout une artiste douée et en avance sur son temps. Elle aime par dessus tout Wagner qu’elle joue merveilleusement. Elle n’a peur de rien et son intelligence et sa passion de vivre la jette dans les bras d’hommes toujours hautement placés. De plus, c’était une artiste à part entière et elle a su influencer les milieux artistiques de l’époque, que ce soit en Allemagne, en Angleterre ou aux Etats-Unis. Et les artistes l’écoutaient !

Mais les idées de cette femme étaient loin d’être pures. Ses nombreux mariages, son égoïsme, son alcoolisme et surtout ses idées antisémites n’ont pas effrayé les hommes qui la courtisaient toujours ! Et elle était belle, surtout quand elle était jeune, et riche avec beaucoup de charme. Cela aide bien !

Ce livre de Catherine Sauvat, Alma Mahler, Et il me faudra toujours mentir, découvre une personnalité très intime d’Alma Mahler. A travers sa vie, un pan de notre Histoire, et surtout du milieu artistique nous est dévoilé de la première moitié du XXe siècle. On aurait aimé avoir davantage d’anecdotes de l’Histoire et moins d’histoires amoureuses d’Alma ! Mais Alma était une femme à hommes, et c’est vraiment sa personnalité artistique et humaine qui ressort de ce livre et qui est très surprenante pour l’époque. Un livre qui se laisse lire agréablement.

 

[vc_text_separator title= »RESUME DE L’EDITEUR ET INFOS » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]

Alma Mahler, Et il me faudra toujours mentir, un livre biographique de Catherine Sauvat (Payot)Portrait d’Alma Mahler (1879-1964) qui fut l’épouse du compositeur Gustav Mahler, de l’architecte Walter Gropius puis du romancier Franz Werfel. Evoque la musicienne et compositrice, l’égérie du monde des arts à Vienne, la mémorialiste, mais aussi ses opinions antisémites et la part qu’elle a prise dans la construction de son mythe.

Date de parution : novembre 2012
Auteur : Catherine Sauvat
Editeur : Payot
Prix : 20 € (269 pages)
Acheter sur : Amazon

NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici