American Royals, ou tout ce qu’on ignore de la famille Royale des États-Unis (Lumen)

American Royals, ou tout ce qu’on ignore de la famille Royale des États-Unis (Lumen)

Katharine McGee est une autrice américaine, célèbre pour sa trilogie Inaccessibles, qui lui vaut le titre de « bestselling author » du New York Times. Fascinée par l’idée d’une famille royale américaine, elle écrit American Royals, son quatrième roman.

Une famille royale Américaine

Dans American Royals, Katharine McGee réécrit l’histoire. Après la guerre d’indépendance, George Washington s’est vu proposer la couronne des États-Unis. Et dans ce roman, il l’a acceptée, devenant le premier Roi des États-Unis d’Amérique. Des années plus tard, à notre époque, ce léger changement a eu des répercussions inimaginables : les autres pays sont restés à la monarchie également, la France est maintenant gouvernée par Louis XXII et les Washington sont toujours à la tête des États-Unis. Dans le roman de Katharine McGee, cette réalité alternative, pourtant inconcevable pour nous, est rendue totalement crédible.

Différents points de vue

L’une des forces d’American Royals, c’est sa quantité de points de vue. Pour une histoire de cette ampleur, avoir non pas un mais plusieurs narrateurs permet à la fois une compréhension plus facile des enjeux du roman, mais aussi de s’attacher plus facilement aux différents personnages quand ils sont nombreux, comme c’est le cas ici. Katherine McGee nous raconte l’histoire de la famille royale des États-Unis d’Amérique à travers le personnage de Béatrice, héritière du trône, Samantha, sa petite sœur, Daphnée, ex petite-amie de Jefferson, le frère jumeau de Samantha, et enfin Nina, la meilleure amie de Samantha.
Béatrice envie les possibilités qui s’étalent devant sa sœur, alors qu’elle sacrifier tous ses rêves pour la couronne, pour le restant de ses jours. Samantha est jalouse de son frère jumeau, Jefferson, à qui on pardonne tout. Mais ce qui permet réellement au lecteur de comprendre la complexité de cette famille, ce sont les deux points de vue extérieurs au cercle familial strict : Daphné, prête à tout pour reconquérir le prince et acquérir un nouveau titre de noblesse, nous offre un accès VIP dans les coulisses des jeux de réputation de la cour. Nina est la meilleure amie de la princesse Samantha depuis leur plus tendre enfance et garde cette amitié secrète pour préserver une vie « normale ». Elle souffre de cette distinction entre sa vie au sein de la famille royale et sa « vraie » vie, où elle ne peut même pas parler de sa meilleure amie sans risquer une vie de course-poursuite avec les paparazzis.

Une vie régie par la monarchie

À travers l’histoire de la monarchie Américaine, on retrouve les protocoles que l’on connaît par exemple de la famille royale d’Angleterre. On comprend également le poids de la couronne, que ce soit pour le Roi, l’héritière Béatrice ou même tous les membres de la famille royale. Tous ceux qui évoluent dans leur cercle doivent respecter des règles très strictes. Si leur sort peut être enviable, on comprend surtout, à travers l’histoire d’American Royals, qu’il les prive de toute liberté. Même ceux qui n’accèderont au trône ont leur vie toute tracée, le monde a des attentes très précises pour eux. Pas question d’épouser n’importe quel roturier ou d’étudier n’importe quoi, les membres de la famille royale ne sont pas libres. Ce sentiment de privation est parfaitement mis en valeur par Katharine McGee, au point que le lecteur se sent étouffé au même titre que les personnages… et soulagé, aussi, de ne pas devoir répondre aux mêmes attentes qu’eux.

Katharine McGee laisse toute la place pour développer un peu plus la dimension politique et historique dans les tomes suivants. Elle instaure également un suspense bien maitrisé, et attise l’attention du lecteur jusqu’à la dernière page. L’autrice prête sa voix à de nombreux personnages.

Infos de l’éditeur :

Date de parution : septembre 2019
Auteur : Katharine McGee
Editeur : Lumen
Prix : 16,00 €
Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Elisa Houot
Elisa n'a que 20 ans mais écrit déjà depuis longtemps ! Pour le moment, elle se perfectionne en études d'édition. Elle a déjà écrit des nouvelles et tient aussi un blog de lecture (https://hopebookine.wordpress.com/). Bref, ses passions : lire et écrire !"

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here