Le site des Alchimistes propose le film canadien Antigone initialement prévu en salles en avril 2020, puis en septembre, mais une sinistre pandémie en a décidé autrement. Cette histoire de famille algérienne émigrée au Canada et confrontée à un destin tragique surprend et émeut par l’interprétation intense de ses acteurs. La référence mythologique du titre n’est pas anodine et le film se transforme vite en combat contre un destin contraire pour faire entendre la voix d’une jeune femme ardente. Le DVD du film est disponible au tarif exceptionnel de 15€ jusqu’au 13 décembre sur le site des Alchimistes. Il est également disponible en VOD depuis le 03 décembre sur iTunes-Apple TV et à partir du 15 décembre sur le Vimeo on demand des Alchimistes et sur de nombreuses autres plateformes VOD (Universciné, les Mutins de Pangée, LovemyVOD….). Le film sera disponible chez les revendeurs habituels (librairies, Fnac…) à partir du 15 décembre.

Une tragédie contemporaine

Le mythe de Sophocle Antigone a traversé les âges pour toujours rester d’une dramatique actualité. Ce sont les membres d’une famille réfugiée d’Algérie qui reprennent les noms grecs pour réitérer le drame dans un contexte contemporain. L’histoire est actualisée par rapport à la tragédie de Sophocle Antigone y brave les interdits du roi Créon d’accomplir les rites funéraires pour son frère Polynice, tué par son autre frère Étéocle. Le film modifie l’intrigue avec une Antigone aux immenses yeux bleus décidée à faire évader son frère Polynice, lui injustement emprisonné selon elle. La réalisatrice intègre une bavure policière ayant entrainé la mort injuste de son autre frère Étéocle. La jeune fille se transforme en combattante politique dans un contexte où la législation du Canada et les pratiques policières sont violemment prises à partie par un film qui n’évite pas la polémique, bien au contraire. Le pays connu pour sa politique migratoire attractive est attaqué pour des motifs de discrimination et de violence policière alors que, comme dans la tragédie grecque, ce sont les anciens et les nouveaux qui s’affrontent. Les mécanismes anciens ne fonctionnent plus, l’ordre et la justice sont décriés et un nouveau modèle doit émerger pour faciliter la vie ensemble, sans colère et au sein d’un modèle démocratique apaisé. Le film décrit bien l’embrasement provoqué par l’étincelle Antigone sur des réseaux sociaux toujours prompts à ne pas faire la part des choses. Antigone est considérée comme une égérie par ceux qui n’ont pas eu les facilités attendues pour trouver leur place dans une société occidentale accueillante de face mais intrinsèquement méfiante envers ceux qui veulent bousculer les codes. La jeune actrice Nahéma Ricci attire la caméra quand elle se fait couper les cheveux et tatouer des symboles belliqueux sur les bras. Le Non d’Antigone si cher à Jean Anouilh se transforme en constat d’incompréhension entre des institutions démocratiques et tous ceux qui s’y sentent en marge. Le parti pris d’une rebellion fait réfléchir sur le sens de la loi face à une nouvelle culture qui ne respecte rien et cherche la reconnaissance, quitte à chercher la querelle.

Antigone est une vraie tragédie contemporaine qui interroge sur notre société si proche de celle du Canada, avec ses mêmes blocages et crispations. Parfois excessif, toujours à fleur de peau, le film reprend le concept ancien de lutte entre la loi des cœurs et la loi des hommes pour un moment intense de cinéma.

Synopsis: Antigone est une adolescente brillante au parcours sans accroc. En aidant son frère à s’évader de prison, elle agit au nom de sa propre justice, celle de l’amour et la solidarité. Désormais en marge de la loi des hommes, Antigone devient l’héroïne de toute une génération et pour les autorités, le symbole d’une rébellion à canaliser…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici