Apocalypse sur Carson City, tome 5 : une BD de Guillaume Griffon (Akileos)

Capture d’écran 2015-04-07 à 18.10.37

Apocalypse sur Carson City, tome 5

Apocalypse sur Carson City, tome 5

Ca saigne une fois de plus sur Carson City ! Une pluie de zombies s’abat sur la ville et nos protagonistes… Mais Guillaume Griffon (Billy Wild), auteur complet qui signe cette série culte, ne connaît pas la panne d’inspiration, loin de là. Il livre un nouvel album déluré, explosif et poilant comme jamais. Dans sa grande générosité, il prolonge d’ailleurs l’aventure en prévoyant un final reporté dans un sixième tome. Accrochez vos ceintures !

Date de parution : le 7 mai 2015
Auteur : Guillaume Griffon (scénario et dessin)
Prix : 16 € (112 pages)
Editions : Akileos 

Résumé :

Nevada. C est aujourd’hui Halloween et l’aube s’est levée sur Carson City. Speed, Beverley et le cuistot, qui sont toujours barricadés dans leur chambre d’hôpital et entourés de zombies, sont sur le point de tenter une sortie… aérienne, afin d’échapper à leur enfer. Vingt étages plus bas, le général Matthews et ses sbires vont prendre une décision radicale pour enrayer le fléau qui s’est abattu sur la ville. Quant aux frères Blackwood, ils sont à présent nez à nez avec le shérif Justice… Avant dernier tome de la série culte de Guillaume Griffon, « L’ Apocalypse selon Matthews » en arrive à un point de tension extrême, pour le pire et… le pire.

Le point sur l’album :

Furieux cocktail de ce qui se fait de plus barré dans le genre “film de zombies”, Apocalypse sur  Carson City s’enflamme encore plus fort dans ce cinquième épisode, intitulé L’Apocalypse selon Matthews. Un titre prophétique bien trouvé, où nos grosses têtes toutes droit sorties de séries B – remasterisées pour les besoins du tournage – partent totalement en sucette. Un casting outrancier qui se voit amputé de quelques figures phares à grands coups de bazooka, mitraillettes et morsures déchiquetantes… Largement de quoi se délecter à la vue parodique de boyaux qui s’étalent sans pudeur et viennent nous cramer les neurones.

Outre le scénario, dont il faut reconnaître la richesse, on doit encore saluer le travail hors normes de Guillaume Griffon sur le dessin. Un style unique qui foisonne d’idées géniales. Son trait caricatural est d’une précision incroyable. Il dégage une énergie totalement incontrôlable et pourtant tout est parfaitement canalisé, mis en scène, calibré pour assurer le spectacle. Un show à l’américaine bien entendu.

En résumé, si vous cherchez à vous recueillir à travers une lecture spirituelle et raffinée, laissez-vous guider par Apocalypse sur Carson City ! Vous apprendrez ainsi qu’il y a aussi du bon dans d’autres genres de lecture !

Note
Originalité
Scénario
Dessin
Plaisir de lecture
Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here