En attendant Bojangles, un livre de Olivier Bourdeaut (Finitude)

Olivier Bourdeaut

 

En attendant Bojangles, un livre de Olivier Bourdeaut 

Olivier Bourdeaut écrit son premier roman avec En attendant Bojangles. Et dès les premières lignes, ce premier roman devient une révélation. Il était évident que la plume de Olivier Bourdeaut devait s’exprimer. Quel délice ! Quelle finesse ! Quel talent ! Quelle envolée ! Un conte ? Une fable ? Une prouesse, assurément ! Une jolie façon d’aborder le thème de la folie.

On rit, on chante, on danse, on aime, et on pleure aussi.

Olivier Bourdeaut nous conte une histoire à la fois très banale et très originale. L’histoire d’une famille décrite par le jeune fils. On reconnaît une écriture enfantine, des réflexions d’enfant face au monde des grands, monde souvent incompréhensible pour lui. Ses parents représentent pour lui le monde adulte, ses vrais repères, même s’ils sont « décalés ». Ses parents s’aiment, vraiment beaucoup. Ils ne sont pas comme tout le monde. Surtout sa maman. Mais je ne veux rien vous dévoiler du livre qui en perdrait tout son sel.

Le père intervient régulièrement tout au long du livre, écriture en italique. Quel délicieux mélange de réflexions, d’analyses, de générations. Et toujours avec une écriture fine, légère, presque volante comme leurs danses sans fin en écoutant Bojangles, de Nina Simone. L’enfant nous décrit sa vie de tous les jours, de tous les soirs, avec ses parents, pas comme les autres. C’est la joie, la gaieté, l’Amour qui règne chez eux. Jusqu’au jour où…

Longtemps avant d’écrire ce premier roman, l’auteur, Olivier Bourdeaut, 35 ans, a fait de multiples petits boulots mais son véritable désir était d’écrire ! On ne peut que l’en remercier et l’en féliciter ! Avec lui, on rit, on chante, on danse, on aime, et on pleure aussi. C’est sûr, on va entendre parler de lui ! Déjà son livre, à peine sorti, a un succès colossal ! D’après L’Obs,  le livre a déjà été acheté par dix éditeurs étrangers ! La 4ème de couverture donne le ton : drôle, presque même hilarant, un peu fantasque et aussi beaucoup d’amour même si on apprend qu’un jour les limites seront dépassées…

Le mélange rire-amour-joie-tristesse-mélancolie-folie et peut-être drame ne peut que nous attirer. Une histoire d’amour belle et folle comme on les aime ! On ne regrette qu’une chose : que le livre ne soit pas plus long !

Alors, franchement, foncez acheter ce livre qui vous réservera de doux moments. A la dernière page, on est triste de quitter cette famille où l’amour était le sens de leur vie, même si totalement fou. Et surtout ne prêtez pas le livre d’Olivier si vous voulez qu’il vive de son art !

Nous attendons déjà avec impatience son second roman !

Extrait : P44 :

– Pauline, où sont mes espadrilles ?
Et Maman répondait :
– A la poubelle, Georges ! C’est encore là qu’elles vous vont le mieux !
Et Maman lui lançait :
– Georges, n’oubliez pas votre bêtise, on en a toujours besoin !
Et mon père répondait :
– Ne vous en faites pas, Hortense, j’ai toujours un double sur moi !

[vc_text_separator title= »RESUME DE L’EDITEUR ET INFOS » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]

En attendant Bojangles, un livre de Olivier Bourdeaut

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.

Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

L’optimisme des comédies de Capra, allié à la fantaisie de L’Écume des jours.

Date de parution : janvier 2016
Auteur : Olivier Bourdeaut
Editeur : Finitude
Prix : 15,50 € (160 pages)
Acheter sur : Amazon

NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).
  En attendant Bojangles, un livre de Olivier Bourdeaut  Olivier Bourdeaut écrit son premier roman avec En attendant Bojangles. Et dès les premières lignes, ce premier roman devient une révélation. Il était évident que la plume de Olivier Bourdeaut devait s’exprimer. Quel délice ! Quelle finesse ! Quel...attendant-bojangles-livre-de-olivier-bourdeaut-finitude

1 COMMENTAIRE

  1. je viens de découvrir ce soir cet auteur au cours de l’emission la grande librairie ,j’ai très envie de le lire ,ce sera fait demain .Le romancier lui même avec cette simplicité et son visage lumineux,dégage beaucoup de charisme et d’élégance
    Il est enchanteur. Le choix de cet animal de compagnie est étrange mais en fait rien n’est banal, c’est le reflet de l’auteur qui sort de l’ordinaire: très encourageant à notre époque.Je suis impatiente de le lire et la musique choisie est également sensuelle ,enveloppante un fond de mélancolie, de spleen accompagnent bien le couple dans cette épopée fantastique…. Bravo la suite promet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici