BD Comme une comète aux éditions La Boite à Bulles, une BD témoignage sur les difficultés d’une jeune mère, sortie le 6 octobre

Comme une comète aborde plusieurs thèmes qui parleront plus particulièrement aux parents, présents et futurs. Une future mère évoque sa grossesse, l’accouchement et la vie de son petit garçon diagnostiqué albinos. L’auteure parle sans filtres et sans honte, et pourquoi en avoir tant le sujet éminemment personnel lui appartient à elle et à elle seule. A une époque où il est préférable de ne pas parler de certaines choses, sa démarche est admirable, rien que pour ça il ne faut pas hésiter à lire les 264 pages de cette BD fouillées, drôle et sincère.

Une BD pour adultes touchante et sincère

La BD s’organiser grosso modo en 3 grandes sections. Dans la première, la future mère découvre les difficultés liées à l’accouchement. Avec une évidence assez vite mise en exergue, les futurs parents doivent absolument suivre les cours de préparation à l’accouchement et poser toutes les questions qui leur passent par l’esprit. Car Amandine se trouve vite désemparées face aux douleurs, au manque de sommeil et aux réactions imprévues de son petit Max. Témoignage personnel, j’ai suivi tous les cours et je ne peux que souligner l’importance de cette démarche pour éviter les surprises et les nœuds au cerveau. Dans la deuxième section, le bébé est là, avec tous les changements inhérents à l’arrivée d’un petit être qui prend tant de place. L’auteur ne cache rien, du ras le bol à l’autarcie et l’implication insuffisante du Papa. Là aussi, ce passage parlera à beaucoup, les levers la nuit, la difficulté liée à l’allaitement et la sensation de ne pas être suffisamment épaulée. Surtout que les parents sont informés, trop tardivement selon eux, que leur petit Max est albinos. L’auteur éclaire sur les désagréments de cet état traité comme un handicap du fait des problèmes de peur, de vue et de différence. Les parents aiment encore plus leur petit bout de chou mais la situation demande des rendez-vous spéciaux de suivi, ce qui ne facilite pas plus leur quotidien compliqué entre travail, famille et moments de couple. La troisième section montre l’enfant qui grandit, le lien fusionnel avec sa maman et une existence qui reprend son cours, malgré tout. Amandine raconte des petites scénettes sur toutes les premières fois, première blessure, première discussion sur son albinisme, c’est touchant et réconfortant de voir cette mère tout expliquer à son fils avec patience et application. Et comme les dessins sont clairs et eut l’histoire fait découvrir les différentes étapes d’une vie de mère, la lecture est des plus passionnantes!

La BD est extrêmement touchante quand l’auteure évoque son fils et tout l’amour qu’elle a pour lui. De quoi comprendre que même difficile par moments, la vie de mère est extrêmement gratifiante !

Synopsis: Amandine est graphiste, et dans sa vie professionnelle comme privée, tout doit être parfait. Entre le boulot et l’écriture d’un roman, elle n’a pas le temps de se préparer à l’arrivée de son futur enfant. D’ailleurs, elle n’a qu’une hâte : que sa grossesse vienne à son terme !

Quand la délivrance arrive enfin, Amandine se retrouve vite désemparée. « Une comète s’est écrasée sur ma vie. » Elle vit très mal son post-partum, peinant à trouver sa place, ses repères et culpabilisant de cet état de fait… Et puis, alors que les choses semblent s’apaiser, le verdict tombe : Max, son fils, est atteint d’albinisme.

C’est un choc pour la jeune mère, qui voit ses rêves d’avenir chamboulés. Forcée de repenser sa vision de la vie, Amandine devra faire preuve de courage, de résilience et d’inventivité pour élever Max et lui faire découvrir le monde qui l’entoure. Petit à petit, mère et fils apprendront à vivre avec ce handicap.

Au travers de ce roman (autobio)graphique riche en émotions et d’une grande délicatesse, Aurélie Crop a voulu partager son expérience pour avertir les futurs mamans des moments difficiles, voire violents, des moments de solitude et de honte qu’elles pourraient traverser pour devenir mère.

Editeur: La Boite à bulles

Auteur: Aurélie Crop

Nombre de pages / Prix: 272 pages / 27 euros

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici