1526106-10202632224988014-1278098113-n 

QUAND L’OCEAN SE MET EN COLERE

Arnaud de Wildenberg

Carte Blanche à Arnaud de Wildenberg, du 20 au 30 Septembre 2014, à la Galerie HB, à Biarritz.

Arnaud de Wildenberg nous confie :

Sans curiosité, on meurt, et, sans courage, on ne vit pas.

 

« J’aurais pu faire de cette phrase d’Hugo Pratt le leitmotiv de mon existence. Voir au-delà des clôtures de mon école, au-delà des collines de mon enfance, au-delà des horizons de mon adolescence, a guidé mes premiers pas, sorti des murs de l’Université. Sans doute n’avais-je pas assez de deux yeux pour voir le monde. L’objectif de l’appareil photo fut le troisième, le plus indiscret, mais aussi le plus révélateur de la diversité des paysages et, parfois, de la folie des hommes. Reportages de guerre, expéditions, documentaires, je ne me suis interdit aucun genre ; les agences Gamma et Sygma m’ont fait l’honneur de me compter parmi leurs reporters prestigieux. Ce fut une école de contacts humains, de patience et de passion, d’art et de liberté. Aujourd’hui, à 60 ans, moniteur-guide de pêche à Belle-Île en Mer, je continue à cultiver ces valeurs qu’une vie de découvertes m’a fait privilégier. Avec un doigt sur le déclencheur pour saisir de la nature, sa douceur, sa violence parfois, et toujours, j’espère, sa beauté ! »

Né en 1954 dans la Sarthe. Arnaud de Wildenberg vit et travaille à Belle-Ile depuis douze ans. Reporter de Gamma et Sygma, il a reçu en 1981 le 1er Prix Paris Match pour le meilleur reportage de l’année pour « Les famines en Ouganda ». En 1983 , le 3ème prix au World Press Photo pour «  Retour de Lech Walesa chez lui ». En 1986, le 3ème prix au World Press Photo pour « Une expédition au Groënland sous la glace ».

La galerie HB à Biarritz, Mathieu Chavaren, avec Anne Khayat,  lui ouvre ses murs, pour une Carte Blanche, entre le 20 et le 30 Septembre.

Pointe-des-Poulains

Arnaud de Wildenberg

Eric Bouhier :

Habiter Belle-Ile à l’année, sortir en mer deux cents jours par an, c’est être sans arrêt aux avant-postes et goûter à tous les caprices du temps. Souvenez-vous de l’hiver dernier. L’océan s’est fâché, pensez-vous ?

Vous n’y êtes pas.La fâcherie nous aurait fait sourire. Que croyez-vous, il est rentré dans une colère noire, un noir d’encre qui ne trouverait pas ses mots. Un noir et blanc semé de gros grains, ceux que l’on trouve sur des photos. Je me poste là, enivré de vent et d’embruns. À épier la furie jamais rassasiée. Sous un ciel en lambeaux, il rugit, se croit volcan, se fait geyser et me met au défi de rester plus longtemps. Plus sauvage que la côte à laquelle elle donne son nom, la houle explose de rage sur les verticales de schiste après avoir violenté l’océan. On ne dompte pas l’océan, dit-on. Alors, contentons-nous, à force de patience, de l’apprivoiser sur des écrans de papier

 

Informations pratiques :

Galerie HB

1, rue Jean Bart, 64200 Biarritz

Vernissage le 19 Septembre, 18h30-21h

Exposition du 20 au 30 Septembre, 11h/13h – 16h/20h & sur rendez-vous

Tel : 06 74 602 471 et 06 09 940 940

Voir et revoir : Des Racines et des Ailes/ FR3 Bretagne / JDD 670197 / Paris Match

Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici