Des Hommes et des Elles, exposition à la Mairie de Montpellier

De l'ombre à la lumière , ou comment l'Art aide à reconstruire le moi de jeunes fragilisés, tellement malmenés par la vie, rejetés parce qu'ils sont homos...comme ils disent ...

des_hommes_et_des_elles

Il n’y a rien de plus artistique que d’aimer les gens” Vincent Van Gogh

Débutée à Montpellier, vous pourrez encore la voir accompagnée d’un forum Théâtre animé par la Cie D’clic Théâtre du 01 au 20 décembre à la Maison de la Prévention Santé rue Maguelonne où aura lieu le vernissage le jeudi 12 décembre à 18 h30. Une belle aventure artistique et humaine suintante d’amour et de force, qui se prolongera à travers la France. A suivre de près …

Frédéric Gal, Isabelle Israël, Sandra.

Frédéric Gal, Isabelle Israël, Sandra.

“On voulait leur montrer combien ils étaient beaux et étaient des personnes de qualité, qu’ils avaient du coeur”, annonce  Isabelle Israël. C’est devant un public nombreux que La Nouvelle Mairie de Montpellier  a abrité le 6 novembre, dans son hall,  un vernissage d’une  exposition vibrante tant esthétiquement qu’émotionnellement, porteuse d’espoir. En effet, grand fut l’évènement qui remporta un vif succès auprès d’un public venu nombreux. Fruit d’un an de  collaboration entre 15 talentueux plasticiens, et les jeunes  du Refuge Unique association nationale de lutte contre l’homophobie, qui fait un travail remarquable dans l’accompagnement et la reconstruction des jeunes, ce superbe projet artistique est  composé de 65 œuvres picturales et photographiques, écrites autour de portraits de jeunes volontaires. Deux peintres  Sandra, Elise Shoot The Life ; Cinq photographes Miss Buffet Froid,  Marion Joillot alias Mamishka, Fred Trobrillant , Da Ming, Eric Blanc ; 4quatre graphistes Margaux Saltel, Clémence Floris, Vincent Piagga, Laurianne Domenech, un vidéaste Yann Courte,  un écrivain public Isabelle Israël,  la CIE D’clic Théâtre Action et une musicienne Clarence Cloudywater subliment l’âme de ces jeunes , les révèlent à eux-mêmes et aux autres.

Principale instigatrice de celui-ci, c’est émue, que Sandra a remercié chaleureusement la direction de l’Association qui lui a fait confiance, Frédéric Gal Directeur Général et  le Président-fondateur Nicolas Noguier – absent ce jour là car en voyage à Rio pour chercher le Prix International du Citoyen le plus remarquable de l’année –  les jeunes, les artistes,  Madame le Maire, Monsieur Dufour Directeur de la Maison Prévention Santé, les contributeurs d’internet qui ont envoyé jusqu’à  1600 euros, les proches.  Certes,  humble, Sandra a eu des doutes, mais ils n’ont pas eu raison d’elle, car  comme elle l’a confié, à sa grande surprise  tout le monde y croyait. La preuve est là aujourd’hui. Un autre regard, ô combien positif sur les jeunes.

Cette superbe manifestation est née d’une  grande implication des artistes qui ont pris plaisir à ce travail d’équipe. À savoir que Sandra, Miss Buffet Froid, et Isabelle Israël sont les 3 coordonnatrices dans la communication du projet.

 « Nous sommes heureux et fiers de présenter le beau résultat de ce travail. » dit Sandra.

Un trait d’union relie les artistes généreux et les jeunes êtres cassés  vers une réparation d’eux-mêmes, une acceptation, un devenir. Le but est de redonner une estime de soi, une revalorisation de l’identité à partir de shooting photos déclinées en peinture.

Amour ! Jeune homme! jeune femme! ” Ce sont  par ces mots que deux personnages habillés en costume d’oiseau, de chaque côté de la pièce s’interpellent. C’est la Cie D’clic  Théâtre qui, de chaque côté de la pièce , symbolise deux personnes du même sexe  à la rencontre l’un de l’autre.

CIE D'clic Théâtre.  vernissage Des Hommes & des Elles. Crédit photo vousaveztout.com

crédits photo voussaveztout.com

Un air de famille

« Le projet de Sandra, c’était de montrer que quelque soit la différence, on peut évoluer, vivre, être accepté tel que l’on est, ne pas se baser sur une simple apparence, une sexualité. Le résultat final est largement à la hauteur de l’investissement que vous avez eu, et vous n’avez pas lâché. Nicolas et moi sommes fiers de vous et des artistes. Vous pouvez être fier, dit Frédéric Gal Directeur Général du Refuge aux jeunes. “Le Refuge qui porte bien son nom, telle une famille, les porte, plus sur le chemin souvent difficile  de la reconstruction, leur identité, personnalité, vers une vie qui conjuguerait enfin amour et bonheur,  revalorisation, reconnaissance.

Sans titre3

©Buffet froid

 Témoignage

Homme*, nous l’appellerons ainsi pour respecter son anonymat. ”  Moi, j’ai tout quitté. J’habitais à paris, mes parents m’ont rejeté aussi lorsque j’ai appris  qu’il y avait une place de libre  je suis venu au Refuge à Montpellier. Depuis juin 2013, j’apprends à vivre normalement par rapport à ce que j’ai vécu, j’essaie d’oublier, d’avancer dans la vie , dans de meilleurs conditions. Là  cette photo prise par Buffet Froid a été représentée en peinture par Sandra ( en me montrant les images). Elles ont effectué leurs ressentis par rapport à chacune de nos histoires, et les ont superbement interprétées. Le résultat “collent” à nos existences”. Les mots inscrits dans les oeuvres sont ceux des jeunes lors de leurs  confidences à Isabelle Israël. Homme et ses amis ignoraient que ceux-ci seraient intégrés dans les oeuvres comme ici. “To be come (devenir) je le répétais sans arrêt. Elles l’ont marqué en anglais , comme un clin d’oeil. Lorsque je découvris le résultat lors de l’accrochage,  J’étais profondément ému car ça concordait  avec mes sensations. Ce n’est pas évident un tel travail.  Les artistes ont vu en nous , nous ont compris. ça m’a donné envie de tenter le mannequinat, moi qui ne me plaisait pas et puis aussi de travailler dans la photo”.

 

 

©Buffet froid

Sans titre4

©peinture Sandra Pop

 

Sans titre5

©Buffet Froid

Des êtres dignes d’intérêts

 Dans le public,  juste à côté de moi, le groupe de jeunes dont certains ont posé pour  ces 65 oeuvres ont un visage radieux, un beau sourire, des yeux brillants qui en disent long sur le chemin parcouru, et cette expo telle une victoire sur eux-mêmes et le regard des autres posé sur leur personne… Faire une exposition pour sensibiliser les gens à l’acceptation des homosexuels,  différences, de nos jours est étrange, dans notre monde soit disant civilisé dans lequel perdurent encore les préjugés simplistes, l’intolérance, la xénophobie, le racisme, discriminations en tous genres.

“Je me suis dit toujours comment on avait pu en arriver là en France, déclare, bouleversée par la beauté de l’exposition, Annie Bénézech , l’adjointe au Maire.  Je ne comprends pas comment on peut juger des êtres humain selon leur orientation sexuelle. Comme le dit Frédéric, vous êtes des personnes dignes d’intérêt et surtout comme tout le monde.”

 Sans titre6

©Isabelle Israël

Sans titre7

Peinture Elise Shoothelife

Mairie , symbole bientôt historique

“Ce sont des hommes et des femmes comme tout le monde, tout simplement, c’est tellement évident que l’on a pas à se poser la question. Vous êtes beaux” déclare Madame le Maire Hélène Mandroux, bienveillante,  toujours à l’écoute des gens en souffrance , qui lutte contre la discrimination, l’exclusion, et  soutient depuis le début l’association.

Des Hommes & des Elles . 6 nov. Mairie de Montpellier. H.Mandroux. photo de vousaveztout.com

crédits photo voussaveztout.com

 En tant que médecin, elle a reçu des ados,  des parents en rupture par rapport à l’orientation sexuelle de leurs enfants.  “La Mairie, c’est celle de tout le monde, un lieu qui va devenir historique. N’est-ce pas Vincent et Bruno ? ( heureux couple qu’elle a marié le 29 mai dernier ndlr)A ces mots, le public les acclament. Après s’être longtemps battus, ils y sont arrivés, mais ce n’est qu’une étape, le chemin est encore long puisqu’on en encore besoin de faire des expositions sur les discriminations..Je vais parler d’une autre discrimination : Regardez de quelle façon Mme Taubira Garde des Sceaux a été traitée! Je lui ai écrit une lettre pour lui apporter mon soutien  total à son encontre. Ce qui se passe est incroyable! innommable. Ce qui m’étonne le plus c’est que cette dérive, car c’est bien de cela qu’il s’agit actuellement m’inquiète énormément. Madame Mandroux conclut en répétant qu’à chaque fois que l’on aurait besoin de la Mairie, d’elle-même et des élus qui sont à ses côtés, elle répondra présente parce qu’elle n’accepte pas  qu’aujourd’hui en France pays qui se veut celui des droits de l’homme et des droits de la femme (comme elle le souligne bien), on ne laisse faire ces discriminations sans réagir. Une salve d’applaudissements, retentit , et dans la pièce attenante s’élève la jolie voix de Marina (une jeune fille de 24 ans,  hébergée au Refuge en, 2012  qui s’apprête à entrer dans la vie active) qui chante une chanson qu’elle a écrite  spécialement) accompagnée à la guitare par Clarence Clouwdywater et Marion Joillot.

 Sans titre9

 ©Crédits photos Michèle Malaval (http://mima61.wix.com/mima-photos)

Un nouveau regard

La tolérance, c’est accepter les différences qui nous enrichissent.  Cette exposition nous le confirme. Grâce à leur hypersensibilité, leur empathie,  les artistes ont été les révélateurs positifs des jeunes gens du Refuge qui ont accepté de se dévoiler pour mieux avancer. Ces jeunes tellement dévalorisés peuvent chacun dire : “je peux faire front aux critiques, me regarder dans la glace , je suis quelqu’un de bien” ils peuvent en être assurés , un début de résilience. A chacun de savoir regarder …avec les yeux du coeur…

A vos agendas!

 

Du 01 au 20 Décembre 2013

L’Exposition revient, accompagnée d’un Forum Théâtre proposé par la CIE DECLIC THEÂTRE

VERNISSAGE LE JEUDI 12 Décembre à 18 h30

 

 A LA MAISON de la PREVENTION SANTE , avenue Maguelonne, Montpellier

DES HOMMES ET DES ELLES EXPO DU 01 AU 02 DECEMBRE A LA MAISON DE LA PREVENTION SANTE

Fabienne Durand
Ancienne danseuse de Ballet contemporain, ex- documentaliste , art-thérapeute et journaliste pigiste culture - psy dans divers magazines, et webzines, , pigiste à Art dans l'Air, revue D'art (plastiques) contemporain en Languedoc Roussillon, Fabienne a déjà écrit 2 articles pour Publik'Art en 2010. Passionnée par l'art, la danse, la musique sous toutes ses formes avec une prédilection rock, progressif et folk, bref l'art et l'humain sont depuis toujours est ses raisons d'être. Elle vit à Montpellier qu'elle affectionne depuis toujours. Elle sort aux vernissages, ballets, concerts, , théâtre, conférences, et fait partager ses coups de cœur à d'autres passionnés...

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here