Deux, un savant mélange entre jazz et electro par le duo de musiciens belges Glass Museum

Glass Museum
Glass Museum

Deux, un savant mélange entre jazz et electro par le duo de musiciens belges Glass Museum

Le duo belge electro/jazz Glass Museum s’est fait connaitre récemment avec son titre Opening paru fin 2017. Composé des deux musiciens défricheurs d’ambiances musicales poétiques et aériennes Antoine Flipo et Martin Grégoire, le groupe fait paraitre son premier album Deux avec 6 titres plus mélancoliques les uns que les autres. Distillant leurs morceaux au compte gouttes depuis fin 2017, les deux artistes n’ont pas hésité à accompagner chaque sortie d’un remix non inclus sur l’album, on pourra hélas le regretter.

Les 6 morceaux de Deux sont exclusivement instrumentaux pour un résultat furieusement contemplatif qui rappellera l’atmosphère des albums ambient de Brian Eno ou les envolées pianistiques de grands jazzmen pianistes. Mais l’arrière plan musical ne se prive d’aucune fioriture pour épaissir le son et moderniser l’album non pas destiné uniquement aux fans de jazz mais surtout à tous les curieux de crossover musical. Batterie, boite à rythme, trompette et guitare participent à la fête pour un album qui fait évoluer ses morceaux entre calme et tempête.

Opening débute avec une rythmique proche du jungle et un piano diaphane comme suspendu dans les airs et qui rappellera les compositions de Philip Glass. Une boite à rythme se joint d’ailleurs à lui pour une atmosphère qui monte en tension. Shadow’s face se rapproche de la pop avec sa batterie et ses airs de trompettes qui donnent au morceau des airs épiques, certains se rappelleront de compositions de Robert Wyatt notamment sur Rock Bottom. Tribal Coffee continue sur une rythmique jouée au piano avec une même trompette et une déclinaison qui rappelle le morceau précédent. Wu revient à une mélodie plus apaisée et à des arrangements aériens. Waves laisse le piano en liberté pour un morceau entre calme et nervosité, sans oublier sa mélodie comme une musique de film. L’album se conclut sur Electric Silence et son piano à la Keith Jarrett, augmenté d’arrangements qui l’accompagnent pour de forts élans mélancoliques.

Deux est un album qui tranche avec les productions actuelles, son ambition harmonique et ses orientations jazz font merveille et ravissent l’auditeur. Un vrai album pour mélomanes à découvrir au plus vite.

WU est un titre produit par Glass Museum

Note
Qualité des compositions
Plaisir de l'écoute
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here