DieuMerci, on a tous un rêve de gosse, un film pas drôle de Lucien Jean-Baptiste

Dieumerci, on a tous un rêve de gosse
Dieumerci, on a tous un rêve de gosse Photo © Wild Bunch

DieuMerci, on a tous un rêve de gosse, un film pas drôle de Lucien Jean-Baptiste

Lucien Jean-Baptiste réalise son troisième film avec DieuMerci, on a tous un rêve de gosse. Film presque autobiographique, pourrait-on dire. Car Lucien Jean-Baptiste a eu un peu le même parcours pour arriver à devenir comédien. Et il raconte, à la fin du film, un événement très personnel qui a réellement bousculé sa vie. Et c’est ainsi qu’il devint lui-même comédien.

L’histoire de DieuMerci est simple. DieuMerci, c’est son nom, sort de prison et décide de réaliser son rêve de gosse : devenir comédien. Il s’inscrit au Cours Ventura et décide de passer le concours en candidat libre. Mais pour cela, il faut payer. Il va donc faire des petits boulots en intérim, et se débrouiller comme il peut pour survivre. Dans le film DieuMerci, c’est le réalisateur lui-même qui interprète le rôle principal.

Il n’y a pas cette petite étincelle qui fait que l’on va vibrer.

Son binôme au théâtre, Clément, Baptiste Lecaplain, va le suivre partout. Il est son opposé. Autant Lucien Jean-Baptiste est excellent dans son rôle et émouvant, autant Baptiste Lecaplain ne l’est pas ! Il joue le fils à papa dans toute son horreur. Et leur duo ne prend pas ! Les quelques passages de théâtre sont éloquents mais surtout pour DieuMerci. Il n’y a pas cette petite étincelle qui fait que l’on va vibrer. Si ce n’est juste les dernières minutes du film. Dommage ! Quelques passages se veulent rigolos, surtout quand Clément fait exprès de faire l’idiot. Mais c’est tellement énorme, qu’on ne rit même pas ! Dommage que Firmine Richard ait un si petit rôle car franchement, on l’adore !

Ce n’est pas du tout une comédie, davantage un film qui traite de l’intégration, des différences de classes sociales… Bref, c’est un film sérieux qui traite de sujets graves, et de situations dramatiques. On est loin de la comédie, comme l’annonce Allociné…

[vc_text_separator title= »SYNOPSIS ET INFOS » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]

Dieumerci, un film de Lucien Jean-BaptisteÀ sa sortie de prison, Dieumerci, 44 ans, décide de changer de vie et de suivre son rêve : devenir comédien. Pour y arriver, il s’inscrit à des cours de théâtre qu’il finance par des missions d’intérim. Mais il n’est pas au bout de ses peines. Son binôme Clément, 22 ans, lui est opposé en tout. Dieumerci va devoir composer avec ce petit « emmerdeur ». Il l’accueille dans sa vie précaire faite d’une modeste chambre d’hôtel et de chantiers. Au fil des galères et des répétitions, nos deux héros vont apprendre à se connaître et s’épauler pour tenter d’atteindre l’inaccessible étoile.

Sortie : le 9 mars 2016
Durée : 1h35
Réalisateur : Lucien Jean-Baptiste
Avec : Lucien Jean-Baptiste, Baptiste Lecaplain, Delphine Théodore
Genre : Comédie

[vc_text_separator title= »BANDE ANNONCE » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]

NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Réalisation
Jeu des acteurs
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).
DieuMerci, on a tous un rêve de gosse, un film pas drôle de Lucien Jean-Baptiste Lucien Jean-Baptiste réalise son troisième film avec DieuMerci, on a tous un rêve de gosse. Film presque autobiographique, pourrait-on dire. Car Lucien Jean-Baptiste a eu un peu le même parcours...dieumerci-on-a-reve-de-gosse-film-drole-de-lucien-jean-baptiste

2 Commentaires

  1. J’ai beaucoup ri pendant ce film mais je ne suis surement pas aussi intelligent que Benedicte de Loriol, experte dans de nombreux domaines. Tout le reste de la salle non plus d’ailleurs

    • Bonjour Cobert, un peu de recul et de second degré n’a jamais tué personne. Ne confondez pas expertise et parole d’évangile ! On n’émet que des avis très personnels sur Publik’Art et on assume ! Encore heureux que tous les goûts soient dans la nature. C’est dommage que certains prennent la différence d’appréciation comme une attaque personnelle. Ce n’est pas parce que tout le monde rit avec intelligence et raffinement dans une salle de cinéma qu’une femme seule dans une foule enthousiaste doive se sentir obligée de dire que c’était vraiment drôle alors qu’elle n’a pas apprécié malgré l’ambiance générale. L’intelligence n’a rien à voir là dedans. C’est surtout le courage de dire (et d’assumer) ce que l’on pense sans se raccrocher à une prétendue majorité. 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici