Le duo formé de Baptiste Bailly et Roxane Arnal officie depuis 2018 pour une belle osmose, évidente à l’écoute de leur premier album commun. Doorways est un EP composé de 5 titres où la voix de la chanteuse séduit immédiatement dans des arrangements qui touchent l’auditeur.

Un duo bourré de talent

Certains connaissent certainement Roxane Arnal pour ses rôles remarqués au cinéma, par exemple aux côtés d’Isabelle Huppert, Eric Cantona, Isabelle Carré ou Romain Duris. Pour anecdote, elle a reçu le prix du meilleur espoir féminin au festival de Luchon pour son rôle dans le long-métrage Adultère. Mais elle évolue également dans le monde de la musique avec une incursion dès le plus jeune âge accompagnée de son piano. Elle a fréquenté la scène de l’Utopia, le grand repère des bluesmen parisiens, avec l’intuition qu’elle deviendra elle-aussi musicienne en reprenant à la guitare des airs classiques de BB King ou Eric Clapton qu’elle répète avec acharnement. Son professeur de guitare Michel Ghuzel lui propose de former un duo atypique qu’ils nomment Beauty and the Beast. L’ado de 16 ans et son ainé de 40 ans font la première partie de Paul Personne alors qu’elle se met à apprendre la contrebasse, le ukulélé, la mandoline pour un répertoire toujours plus large avec des compositions personnelles et des reprises de grands classiques (Duke Ellington, Willie Dixon, Robben Ford) avec à la clé des prix remarqués aux Cahors Blues Festival et à Blues sur Seine pour couronner les plus de 300 concerts réalisés à travers l’hexagone. Mais la chanteuse franchit en palier en 2018 quand elle rencontre Baptiste Bailly, compositeur renommé de la scène jazz et folk-pop. Des concerts donnés en Espagne ont permis aux deux musiciens de mélanger leurs univers et de créer leurs propres chansons. C’est aux studios JazzTone à Valence que cette fructueuse collaboration musicale va aboutir avec leur premier EP baptisé Doorways. Le duo y est accompagné par le percussionniste David Gadea, le contrebassiste Ales Cesarini et le batteur Mariano Steinberg. Chacune des 5 compositions du EP fait découvrir la voix ensorceleuse de Roxane Arnal sur des airs folk séduisants, de Rushed to fly à The Key en passant par Give it all et No one knows my name. Baptiste Bailly l’accompagne au piano entre ambiances jazz, touches blues et moments résolument rock.

L’osmose est totale sur un premier Ep qui pourrait bien n’être que le début d’une belle collaboration entre deux artistes résolus à défricher les horizons jazz et blues. Doorways mérite une écoute attentive pour se laisser séduire par ces deux artistes très talentueux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici