Emerveillement et damnation avec l’Histoire du soldat au Théâtre de Poche Montparnasse

Histoire du soldat
Histoire du soldat, mise en scène de Stephan Druet, Théâtre de Poche Montparnasse

Emerveillement et damnation avec l’Histoire du soldat au Théâtre de Poche Montparnasse

Une troupe pléthorique s’invite sur la scène du Théâtre de Poche Montparnasse pour narrer cette Histoire du Soldat. 1 chef d’orchestre, 7 musiciens, 3 comédiens et 1 danseuse prennent possession des planches pour une pièce délicatement musicale et faire revivre l’oeuvre de Ramuz et Stravinsky rédigée en 1918 à partir d’un conte russe populaire. Une ambiance à la fois fantastique et onirique accompagne les pérégrinations d’un jeune soldat qui vend son âme au diable sans prendre conscience du risque (pourtant bien connu) de damnation éternelle.

Du folklore mis en musique

Stéphane Druet met en scène cette pièce iconoclaste avec simplicité et extravagance. Le narrateur interprété par Claude Aufaure présente l’action avant qu’elle ne se produise à la manière du Barry London de Stanley Kubrick. Quand une troupe de soldats investit la scène, un d’eux se détache tandis que les 7 autres mettent l’instant de théâtre en musique. Une majorité de cuivres donne une ambiance de fête foraine aux pérégrinations du soldat inconnu en route vers son village pour y retrouver sa mère, ses amis et sa fiancée. Les doux traits de Fabien Wolfrom figurent autant l’innocence de la jeunesse que la naïveté du personnage. Face au truculent diable moustachu interprété par un Licinio Da Silva aux faux airs de Frank Zappa, il cède à la tentation. Comme Adam avant lui, ou le Docteur Faust et tant d’autres. Le marché lui semble si honnête qu’il abandonne son violon pour un ouvrage qui contient l’avenir et le rendra riche. Mais loin de rencontrer le bonheur, il connaitra surtout la solitude et la damnation.

Vanité des vanités…

L’Histoire du Soldat a tout du conte cruel, comme ceux que les parents racontent à leurs enfants pour les prévenir des dangers de l’existence à venir. Le choix de la facilité par ce soldat ingénu le confrontera à de profondes désillusions, rappelant d’autres contes bien connus comme par exemple Pinocchio ou Hansel et Gretel. La musique accompagne des aventures qui voient le diable mener le héros par le bout du nez pour le faire toucher du doigt la félicité avant de faire s’effondrer le bel édifice. La pièce est autant divertissante que philosophique et la musique de Stravinsky accompagne idéalement la pièce en lui insufflant un souffle lyrique qui ne laisse pas de répit au spectateur. Emporté dans la douce folie de la pièce, il suit l’Histoire du Soldat avec des yeux d’enfant qui le font s’émerveiller et applaudir à tout rompre à la clôture du spectacle. Et quand Aurélie Loussouarn gratifie l’audience d’une merveilleuse partie dansée, il n’est question que d’émerveillement et de grâce qui préfigure la chute finale du héros qui, comme tant d’autres avant lui, se retrouve dans les filets du bonimenteur qui lui a fait entrevoir la félicité.

L’Histoire du Soldat émerveille le public par le ton délicat de sa narration et la prodigalité des effets théâtraux. Les comédiens et les musiciens s’allient pour offrir un vrai moment de ravissement théâtral qui ravira petits et grands.

Dates :  du 9 mai au 16 juillet 2017, du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 15h
Lieu : Théâtre de Poche Montparnasse (Paris)
Metteur en scène : Stéphan Druet
Avec : Claude Aufaure, Licinio Da Silva, Fabian Wolfrom, Aurélie Lousouarn

Note
Originalité
Mise en scène
Jeu des acteurs
Texte
Stanislas Claude
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here