Les enfants perdus, une sorte de conte initiatique de François Hauter (Editions du Rocher)

François Hauter
François Hauter

Les enfants perdus, une sorte de conte initiatique de François Hauter (Editions du Rocher)

François Hauter nous fait voyager et réfléchir grâce à son dernier livre : Les enfants perdus. Trois personnages très différents se partagent cet étonnant destin à travers Les enfants perdus.

Scénario original

Chaque héros du livre a un enfant pour lequel il va aller jusqu’au bout de lui-même. A priori guère de rapport entre Bienaimé, Stanislas et Rose. Et pourtant leurs destins vont se croiser. Bienaimé quitte son île Haïti, pour sauver sa fille. Il se « vend » comme ouvrier pour 800€, ce qui lui permet de régler ses dettes et de permettre à sa fille de faire des études, et le voilà parti pour le Qatar, sorte de nouvel esclavage moderne.
Stéphane est un grand homme d’affaires, très riche. Il apprend que son fils est recherché par la police en Australie. Quant à Rose, c’est sa fille Jade qui est emprisonnée en Thaïlande pour trafic de drogue. Chacun va tout tenter pour sauver son enfant.

Rencontres inédites et philosophiques

Ce livre de François Hauter est très original car si c’est un peu surprenant que Bienaimé rencontre Stanislas, cette relation fait toute la force du livre. Deux univers opposés révèlent la richesse de l’un par rapport à l’autre. Et c’est le côté attachant du livre Les enfants perdus, quand on parle richesse, ce n’est pas forcément la richesse telle qu’on l’imagine, la richesse pécuniaire, que Stanislas possède, de même que Rose. On ne règle pas tout avec l’argent ! Bien au contraire ! La richesse du cœur l’emporte largement ! Et Stanislas va le découvrir en vivant parmi les plus démunis, en partant à la recherche de son fils qui leur a consacré sa vie. Quant à Rose, rien ne sera facile pour elle et sa fille ne l’épargnera pas.

Message hautement fraternel

Les enfants perdus ressemble à un conte philosophique et c’est Bienaimé qui, grâce à ses questions enfantines, mettra l’accent là où ça fait mal. Une sorte de prise de conscience sur la place que chacun s’octroie dans la société.

Les enfants perdus, un livre qui redonne sens à nos vies avec une jolie échelle de valeurs !

Queqlues extraits du livre :

« Comment se faisait-il que les démunis ignorent à ce point le fonctionnement de la vie des riches ? Pourquoi les riches ne s’intéressaient-ils absolument pas aux plaies des malheureux ? p.206 … Lorsque Bienaimé expliquait qu’il était brancardier Médecin sans Frontières, qu’il ramassait les mourants qui pullulaient, que c’était son honneur, on le regardait étrangement.” p.206
« Et il venait de comprendre : l’on n’existe que par ce que l’on offre. » p.297
« Le manque de fraternité, c’est la pire chose… Je croyais que les hommes étaient égoïstes juste chez les pauvres. Parce qu’ils n’ont rien, dans mon pays, les pauvres. J’ai beaucoup d’affliction parce que finalement, les hommes sont exactement les mêmes chez les riches, et ça, vois-tu, c’est triste… » p .312

RESUME DE L'EDITEUR ET INFOS

Les enfants perdusQue fait-on lors que son enfant disparaît aux confins de la planète ? Jusqu’où est-on prêt à aller ? Trois personnages qui jamais n’auraient dû se rencontrer voient leurs destins s’entremêler autour de leurs enfants qui disparaissent à l’étranger ou sont menacés par la misère.
Stanislas, un homme d’affaires français apprend que son fils, Alexandre, a disparu et est recherché par la police australienne.
L’existence de Rose, requin de la finance internationale à Hong Kong, bascule lorsque sa fille Jade est arrêtée en Thaïlande pour trafic de drogue et risque la peine de mort.
Le troisième, Bienaimé, en Haïti, fuit son île pour sauver sa petite fille de la misère en devenant ouvrier-esclave au Qatar sans s’imaginer une seconde ce que le monde occidental lui réserve. Ils ne partiront pas avec les mêmes chances, mais le plus fort n’est pas celui que l’on croît…

L’auteur
François Hauter est grand reporter, ancien rédacteur en chef du Figaro et correspondant en Afrique, en Chine et aux États-Unis. Il est lauréat du prix Albert Londres en 1986 et du prix Louis Hachette en 2008.

Date de parution : le 15 mars 2017
Auteur : François Hauter
Editeur : Editions du Rocher
Prix : 19,90 € (329 pages)
Acheter sur : Amazon

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here