Excessives, portraits de femmes de la fin du XIX siècle (Favre)

 

Excessives, portraits de femmes de la fin du XIX siècle (Favre)

Louise Ebel est une jeune femme passionnée par de nombreux domaines. L’Histoire, les arts, la mode, et surtout la femme sont ses sujets de prédilection. Et dans son dernier livre, Excessives, l’auteur met en lumière des femmes qui ont osé être femme à une époque où les femmes devaient rester discrètes. Excessives, portraits de femmes de la fin du XIX siècle, qui n’ont peur de rien et qui sortent de l’ombre !
Si Louise Ebel nous confie la vie de ces femmes, elle le fait toujours par rapport à l’Histoire. Impossible de sortir ces évènements de leur contexte historique. C’est d’ailleurs le côté passionnant du livre. Ces femmes, sont toutes des artistes, à leur façon, soit des comédiennes, soit des littéraires, soit des muses, soit des anarchistes, des rebelles mais toutes sont des féministes avant l’heure ! Elles ne reculent devant rien et leur corps est souvent un attrait terrible dont elles ne se cachent pas. Souvent elles en souffrent car il est quelquefois maltraité mais encore plus souvent leur corps est leur arme.
Louise Ebel a su mettre en avant leur vie hors norme, souvent hallucinante, au destin incroyable ! Excessives, porte bien son nom et nous entraîne bien loin de notre quotidien !

Infos de l’éditeur :

Date de parution : 17 octobre 2019
Auteur : Louise Ebel
Editeur : Favre
Prix : 22 € (248 pages)
NOS NOTES ...
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir de lecture
Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici