Fantôme(s) est le projet commun de l’auteur-compositeur Gabriel Kröger, originaire de région parisienne et de Marie-Lys, poétesse essonnienne également chanteuse du groupe de post-folk Lily. Leur projet collaboratif Fantôme(s) pourrait bien vous faire chavirer avec ses textes poétiques et ses rythmes oniriques. Loin des standards commerciaux actuels, le deux artistes creusent un sillon beaucoup plus personnel qui vise plus le cœur. Ma jeunesse, Sanctuaire et Petit fantôme sont quelques-uns des titres à découvrir le 5 février.

De la personnalité et du coeur

Fantôme(s) se veut le résultat d’un univers partagé par deux esprits créatifs rentrés en collision pour engendrer un projet multiforme entre synth-rock, batteries lo-fi, envolées post-rock et énergies new wave, jusqu’à même un noise agressif. Ils ont composé, écrit, enregistré, mixé et masterisé entièrement cet album sans se couler dans un quelconque moule technique. Tous deux autodidactes, ils se sont allés à ouvrir tout simplement leurs cœurs. Marie-Lys, la chanteuse du groupe Lily (Somnambule en 2018) et Gabriel Kröger (Journal d’un jeune dégueulasse, 2020) mélangent leurs plumes, leurs voix et leurs instruments pour accoucher de compositions intrigantes qui fascinent très vite. Ils ont poussé leur vigueur créative jusqu’à réaliser également les clips pour retranscrire les thèmes qui leur tiennent à cœur: l’absence, les retrouvailles, la mélancolie. Ils ont réutilisé des images d’archives perdues et anodines et filmé également au téléphone portable pour des atmosphères teintées de nostalgie, agencées à la mode artisanale et fait maison. Loin des circuits balisés de la production musicale classique, les deux artistes préfèrent conserver leur liberté pour un vrai lâcher-prise musical qui resplendit de sincérité et d’authenticité.

Le projet Fantôme(s) fait plaisir à écouter, les deux complices prennent un plaisir évident à marier leurs voix pour des compositions impossibles à ne pas réécouter en boucle. Ma jeunesse peut rester bloqué pendant de longues heures pour en saisir toutes les mini-ambiances mélangées avec bonheur. Vivement le 5 février.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici