Fate Zero, un manga de Gen Urobuchi et Shinjirô (Ototo)

fate-zero-manga-volume-1-japonaise-50601

Prix : 7,99 €

Fate Zero est un light novel scénarisé par Gen Urobuchi et illustré par Takashi Takeuchi. Il est en fait un préquelle au visual novel Fate/stay night de Type-Moon. Six tomes sont pour l’instant parus au Japon. En France, seul le premier est sorti récemment aux éditions Ototo.

Résumé de l’éditeur :
Il y a de cela deux cents ans, trois familles ont décidé d’unir leurs pouvoirs pour atteindre l’ « autre côté du monde ». Les Einzbern, Les Makiri et les Tôsaka. Ils unissent leurs forces et leurs connaissances secrètes pour recréer le Saint Graal et fabriquer le « Récipient ultime ».

Cependant ce calice ne peut réaliser le vœu que d’un seul être humain. La collaboration entre les magiciens se transforme alors en conflit violent et sanglant.

Après trois défaites consécutives dans sa conquête du Saint Graal, la famille Einzbern est bien décidée à vaincre cette ultime bataille. Elle engage le redoutable Emiya Kiritsugu, plus connu sous le nom de Tueur de Mages, et lui confie une relique qui lui permettra d’invoquer le plus puissant des Servants parmi les Esprits héroïques : Saber.

2014.02.24-Fate-Zero-02

Nous ne connaissons pas la série d’origine, mais si ce premier volum de Fate Zero est plutôt introductif, le scénario qui se dévoile doucement est à destination d’un public de jeunes adultes (seinen). Avec une trame assez noir, on découvre l’enjeu de l’histoire qui se jouera sur fond d’affrontements où magie et force de combats seront au centre du débat. Un manga dans la plus pure tradition du genre. L’originalité n’est pas fondamental, Fate Zero est là pour divertir avant tout. Le récit est de bonne qualité et promet une suite des plus mouvementées.

Le dessin suit quant à lui la même veine. Les traits sont fins et précis. Très agréable à regarder.

En conclusion, Fate Zero semble ne pas avoir encore dévoiler tout son potentiel dans ce premier volume. Voilà qui attise notre curiosité pour la suite !

Gaël Bissuel
Gaël a créé Publik'Art en 2009. Notaire de formation, il est responsable de la rubrique BD et gère l'administration du site (webmaster). Il vit dans le sud de la France d'où il anime le webzine avec les membres de la rédaction, présente sur la majeure partie de l'hexagone : Paris, Bayonne, Montpellier, Lille, Lyon.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here