Game on, le 1er roman d’Elisa Houot-Hope sort aujourd’hui (Kaya Editions)

Elisa Houot-Hope

Game on, le 1er roman d’Elisa Houot-Hope  sort aujourd’hui (Kaya Editions)

Cette fois-ci, Publik’Art vous présente une jeune auteure, qui est aussi chroniqueuse de livres ados sur Publik’Art : Elisa Houot-Hope. Vous l’avez sûrement déjà lue ! Son 1er roman, Game on, est publié aux Editions Kaya ! Nous l’avons interviewée pour qu’elle nous raconte son aventure incroyable d’auteure. Un jeune talent qu’on va suivre de très très près et qu’on espère garder dans l’équipe le plus longtemps possible !

Publik’Art : On vient de publier ton premier roman. Tu peux nous dire comment tu as réussi, à ton âge à être déjà publiée ?

Elisa : J’ai commencé l’écriture de mon roman sur Wattpad, une plateforme d’écriture en ligne. J’y publiais deux chapitres par semaine, jusqu’à ce qu’il soit terminé. “Game on” était de plus en plus lu et, plus d’un an après, j’ai reçu un mail des éditions Kaya. On me proposait d’éditer mon roman ! C’est une chance incroyable !

Publik’Art : Tu peux nous raconter le synopsis de ton livre ? Et comment tu as eu l’idée de ce scénario ?

Après avoir perdu ses parents, la garde d’Arielle est confiée à sa tante, qui vit aux Etats-Unis, à Chicago, et dont elle n’avait jamais entendu parler. Elle y rencontre Matt, qui a fui sa vie natale pour échapper à ses démons. Quand ils se rencontrent, Arielle déteste immédiatement Matt et tout ce qu’il représente. Alors elle décide de se venger, sans se douter que la partie n’est pas si facile à gagner et que Matt est un adversaire redoutable.

Je voulais allier un peu de suspense à la romance. Au tout début, j’avais l’idée d’écrire “Game on” comme un roman français/anglais. Un chapitre dans une langue, le suivant dans l’autre. C’est comme ça que j’ai construit mes personnages : Arielle est française tandis que Matt a vécu toute sa vie aux États-Unis. J’ai fini par changer d’avis mais les personnages sont restés.

Publik’Art : Depuis quand écris-tu ? Qui t’a donné l’envie d’écrire ?

J’écris depuis aussi longtemps que je m’en souvienne. Au début, c’étaient des petites histoires pour mes cousins, puis des nouvelles, et enfin, des romans. Plusieurs petits débuts de petits romans avant, d’enfin, réussir à mettre un point final à mon premier roman, “Game on“.

J’ai toujours eu beaucoup d’imagination et j’ai eu envie de mettre sur le papier tout ce qui me passait par la tête. Ficeler des intrigues, créer des personnages à partir de rien et pouvoir les partager, c’est tout ce dont j’ai toujours rêvé.

Publik’Art : Quel est ton rêve aujourd’hui ? Veux-tu vivre de ton talent d’auteur ?

Aujourd’hui, je rêve de continuer à écrire et publier des romans, mais sans en vivre. Je veux que ça reste une passion. En revanche, je compte bien rester dans le milieu du livre puisque je me dirige vers un métier du monde de l’édition.

Publik’Art remercie Elisa de nous avoir confié ses impressions de jeune auteure et lui souhaite bonne chance pour ce premier roman qui trouvera sûrement de nombreux lecteurs !

En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here