Gardiennes, c’est avant tout la comédienne Fanny Cabon dans un seul en scène poignant de vérité. La pièce a été élue meilleur seul en scène Festival Off Avignon 2018 et on comprend rapidement pourquoi. La pièce jouée le 15 avril 2021 au Studio Hébertot dans le respect des protocoles sanitaires en vigueur était disponible en même temps en streaming live pour apprécier ce grand numéro d’actrice. C’est une lignée familiale sur un siècle qui est dépeinte à travers 10 personnages de femmes aux prises avec les mœurs de leurs époques.

Des femmes, gardiennes de la famille et de leur corps

Ce qui frappe dans les 10 monologues tous interprétés par Fanny Cabon, ce sont les références aux époques et l’évolution à laquelle le spectateur assiste. Du rôle de génitrice de famille nombreuse, la femme a pu acquérir des droits lui garantissant une liberté de choix face à l’homme autrefois tout puissant. Là où il était hors de question d’imposer quoique ce soit à celui qui rentrait fourbu d’un travail physique éreintant, il est devenu de plus en plus acceptable de vivre avec plus d’indépendance dans le cadre d’une société garantissant un vrai rôle de gardienne de son corps. Les histoires entremêlent humour et drame dans un rythme qui ne retombe jamais, les références aux combines pour ne pas passer incessamment à la casserole chaque soir avec le risque d’enchainer les grossesses suivent des récits de femmes fatiguées par les accouchements annuellement répétés avec le risque multiplié d’évènements malheureux. Et puis les temps changent, la possibilité de l’amour apparait et surtout les lois garantissant l’accès à l’avortement a bousculé le rythme de la vie. Fanny Cabon modifie les voix et les postures pour personnifier toutes ces femmes aux récits tour à tour comiques ou tragiques, et le seul en scène devient une vraie performance théâtrale. Outre que ce soit un immense bonheur de pouvoir assister enfin à une pièce de théâtre, celle-ci a des accents de vérité qui forcent le respect. Sans jamais tomber à côté ni faire preuve de légèreté malvenue, la comédienne fait plaisir et parle de vies qui se sont entrelacées jusqu’à aujourd’hui. Et c’est un vrai bonheur de théâtre.

Gardiennes est un moment de théâtre unique porté par la comédienne Fanny Cabon en état de grâce, dans une mise en scène elliptique et précise de Bruno de Saint Riqiuer. La comédienne met en scène actuellement Ne ferme pas les yeux petite fille, une adaptation du livre de Charlie Vincent sur son enfance à l’A.S.E (ex DDASS) et vient de terminer l’écriture de son prochain seule en scène sur les violences faites aux femmes, basé sur de multiples témoignages.

Synopsis: Gardiennes… Un siècle de témoignages de femmes d’une même famille qui découvrent l’amour, la sexualité et l’enfantement. Elles lèvent le voile, avec poésie et honnêteté sur des secrets et des actes parfois interdits. Des histoires cachées, enfouies, qui ne se disaient et ne se disent (encore maintenant) la plupart du temps qu’entre femmes. Des récits forts, drôles et bouleversants interprétés par Fanny Cabon. Dix portraits de femmes d’une même lignée familiale, de 1920 à nos jours, livrent leurs témoignages sur leur découverte de l’amour, la sexualité et l’enfantement. Elles lèvent le voile, avec honnêteté et humour, sur des secrets et des actes parfois interdits. Des histoires cachées, enfouies, qui ne se disaient et ne se disent la plupart du temps qu’entre femmes. Sous forme de monologues, c’est une pièce sur la transmission à travers dix récits, dix passages de témoin où Fanny Cabon incarne seule la mémoire de ces femmes dont elle porte l’ADN. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici