Get Out, un thriller qui n’invente pas l’eau chaude

Get Out
Get Out, film de Jordan Peele, Copyright Universal Pictures International France

Get Out, un thriller qui n’invente pas l’eau chaude

Le succès surprise du Box Office américain Get Out laissait présager de la peur primale et un thriller vissé dans une Amérique anxiogène digne de son nouveau président milliardaire à moumoute Donald Trump. Le film joue sur la rupture entre héros noir constamment mal à l’aise face à des hôtes blancs aux sourires bien trop affables pour être honnêtes. Très peu d’horreur dans cet opus et surtout une volonté affirmée de faire frissonner les spectateurs par des scènes ambivalentes et des faciès forcés. Le concept est d’abord plaisant mais force est de constater que le film n’invente finalement rien, s’approchant d’un peu trop près de l’iceberg Caricature et n’inventant rien de neuf dans la plaine Thriller.

Différence sociale et hypocrisie de classe

Avant d’être un thriller, Get Out veut surtout présenter le constat d’une Amérique aux communautés foncièrement divisées. Le héros interprété par un Daniel Kaluuya aperçu récemment dans la série Black Mirror et Kick Ass 2 est ce petit ami black convié par sa petite amie blanche à un week end dans la demeure familiale avec tous les amis de la famille, eux aussi tous blancs. Mis à l’aise par des parents apparemment pro Obama et ouverts à l’altérité, il ne sent rien venir. Comme si l’affabilité ne devait être que de façade pour cacher une inévitable hypocrisie de classe poussée ici à son paroxysme. Car le principe de Get Out mélange à la fois l’implacable constat social et le fantastique gentiment gore. L’amabilité des deux employés black de la famille blanche cache bien des surprises et la mère de famille qui pratique l’hypnose n’est pas aussi bienveillante que prévu. Les aficionados du thriller s’amuseront des chausses trappes qui se révèlent au fur et à mesure du film, les spectateurs venus pour trouver un peu de surprise s’ennuieront de l’utilisation des mêmes grosses ficelles habituelles. Le pompom étant atteint par l’utilisation d’une musique stridente à chaque apparition inopinée à l’image. Et dieu sait qu’il y en a, des apparitions inopinées…

Mais alors où est le problème?

Sous couvert de thriller gentiment horrifique, Get Out ne cesse de se taper la tête contre le poteau Caricature. Le réalisateur Jordan Peele, finalement très peu connu chez nous, est un des rois de la comédie américaine et navigue ici entre humour noir et peur blanche. Sans vraiment chercher la subtilité et en transformant une paisible famille en repère de maboules, il aborde la question sociale avec une facilité déconcertante et une décontraction qui interroge. Le film est à sens unique et oppose les communautés un peu trop facilement. C’est le principe du film, sa recette comique/fantastique et les twists vont toujours dans le même sens. La bande annonce très bien faite donne envie d’aller au devant des surprises mais comme souvent elle contient ses scènes les plus troublantes. Le film creuse le même sillon avec une fin digne de n’importe quel survivor movie lambda avec ses habituels geysers de sang. Le héros parviendra-t-il à se sortir des murs d’une famille blanche bourgeoise aux secrets bien cachés? Son regard terrifié sur l’affiche en dit long sur sa motivation…

Get Out donnait envie mais le film n’invente finalement rien et fera frissonner tous ceux qui n’ont pas déjà vu au moins 30 thrillers dans leur vie. Et comme le principe de base est simpliste à l’extrême, le sentiment final ne peut être que très mitigé.

[vc_text_separator title= »SYNOPSIS ET INFOS » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]
Get Out
Get Out


Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose  filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable.

Sortie : le 3 mai 2017
Durée : 1h44
Réalisateur : Jordan Peele
Avec : Daniel Kaluuya, Allison Williams, Catherine Keener
Genre : Thriller

[vc_text_separator title= »BANDE ANNONCE » color= »custom » border_width= »5″ accent_color= »#1e73be »]

NOS NOTES ...
Originalité
Réalisation
Mise en scène
Jeu des acteurs
Rédacteur ciné, théâtre, musique, BD, expos, parisien de vie, culturaddict de coeur. Fondateur et responsable du site Culturaddict, rédacteur sur le site lifestyle Gentleman moderne. Stanislas a le statut d'érudit sur Publik’Art.
Get Out, un thriller qui n'invente pas l'eau chaude Le succès surprise du Box Office américain Get Out laissait présager de la peur primale et un thriller vissé dans une Amérique anxiogène digne de son nouveau président milliardaire à moumoute Donald Trump. Le film joue sur la...get-out-thriller-ninvente-leau-chaude

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici