Goldman sucks, un roman drôle qui interpelle sérieusement (Audible)

Goldman sucks, un roman drôle qui interpelle sérieusement (Audible)

L’auteur, Pascal Grégoire est publicitaire. En 2008, il est choqué par trois faits divers et surtout par la crise financière. Et voilà comment lui est venue l’idée de ce premier roman. C’est un roman à la fois drôle et profondément sérieux. Il est lu avec brio par Yann Sundberg dont on admire l’accent anglais ou la petite voix fluette de Fleur !

Titre provocateur

Bien sûr, tout le monde connait la fameuse banque d’investissement Golman Sachs, celle qui est à l’origine de l’énorme crise financière de 2008, avec les problèmes des subprimes, qui a ruiné des millions de personnes. En choisissant comme titre Goldman sucks (traduction : Goldman ça pue), l’auteur crie sa révolte ouvertement. Au début du roman, on est très loin des problèmes financiers. On entre dans la famille de Corentin, famille assez exemplaire.

Une famille ordinaire

Corentin, la quarantaine, est marié à Camille et ensemble ils ont une petite fille d’une dizaine d’années, Fleur. Corentin a toujours été brillant, ayant toujours tout réussi, Normale Sup, comme l’ENA. Il se retrouve, presque naturellement, adjoint du ministre, chef de Cabinet à Bercy. Il se fait un jour interviewer par une jeune journaliste, Zoé, sur la crise financière et depuis tout dérape dans sa vie. Zoé l’ensorcelle. Corentin ment à sa femme pour retrouver Zoé le plus souvent possible. Zoé a vingt-cinq ans, et représente tout ce qu’il n’a pas eu…

Deux crises à surmonter

Corentin s’enfonce de plus en plus dans la crise. La crise financière, d’abord, la France venait de perdre son triple A et la crise conjugale. La soumission aux banques n’était plus acceptable de même que les mensonges qu’il faisait à Camille. Parallèlement, on suit l’histoire de Louis et Jacqueline, les parents de Camille. Suite à un AVC, Jacqueline se retrouve en maison de retraite. Hors de prix, comme souvent, hélas en France !

Trois faits divers réels se mêlent au roman

Le lecteur est de plus en plus accaparé par cette histoire familiale qu’il imagine invraisemblable. Et pourtant, l’auteur s’appuie sur des faits qui se sont vraiment passés en France, en 2008. Heureusement pas dans la même famille ! Car Corentin prend cher : son couple bat de l’aile, il s’est fait berner par la jolie journaliste, la crise financière explose, sa fille Fleur est virée de la cantine par des policiers car il a oublié de payer la facture, et sa belle-mère est virée de la maison de retraite car là aussi, les factures ne sont pas honorées et le papi fait un hold-up au Casino ! Ca fait quand même beaucoup !

La vengeance de Corentin

Bien sûr Corentin est intelligent donc il va trouver une façon de s’en sortir. Et à travers lui, et son action délibérée de révolte et de cri de colère, l’auteur nous interpelle tous pour nous dire qu’il faut réagir face à ce capitalisme financier qui continue à gouverner sur le monde entier. Si le livre peut faire sourire et même rire car certaines situations sont cocasses, surtout quand Corentin se retrouve aux USA à la tête d’un mouvement qui prend de l’ampleur, le fond reste néanmoins très sérieux. Non seulement il nous interpelle mais il nous fait prendre conscience des corruptions au niveau mondial qui touchent tout le monde.

Golman sucks, un livre facile et agréable à écouter, et en même temps, un livre qui pose les bonnes questions sur le système financier mondial toujours d’actualité.

Accédez au livre audio : Golman sucks

Offre d’essai Audible : 1 livre audio gratuit !

Profitez de l’offre d’essai Audible pour vous offrir gratuitement un livre Audio avec Audible.fr, pendant le premier mois d’un abonnement mensuel. Si vous n’avez pas aimé l’expérience, vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez. Si au contraire, vous souhaitez rester abonné, vous recevrez chaque mois un crédit audio vous permettant de télécharger un livre audio, pour 9,95 euros.

Bénéficiez d’un livre audio gratuit

RESUME DE L'EDITEUR et INFOS

Golman sucks

Une famille extraordinaire à l’assaut de Goldman Sachs. Du jour au lendemain, Corentin Pontchardin perd tout. Simultanément victime de la crise des subprimes et de sa propre crise de la quarantaine, celui qui conjuguait avec succès vie professionnelle – au ministère des Finances – et vie privée voit son monde s’écrouler. Bien décidé à partir en guerre contre la banque qui a causé sa perte, la toute-puissante Goldman Sachs, Corentin embarque femme, enfant et beaux-parents aux États-Unis dans une aventure épique jalonnée de rencontres inattendues. Véritable fable sociale, Goldman sucks raconte avec tendresse – et une bonne dose d’humour – le quotidien de cette équipée lancée à l’assaut de la finance mondiale. Un roman vif et plein d’espoir, porté par une famille pas tout à fait ordinaire.

Ce livre audio en version intégrale vous est proposé en exclusivité par Audible et est uniquement disponible en téléchargement.

©2018 Le Cherche Midi (P)2018 Audible Studios

Date de parution : le 9 août 2018
Auteur : Pascal Grégoire
Lu par : Yann Sundberg
Durée : 4 h et 25 mn
Acheter sur : Audible

Note
Originalité
Scénario
Qualité de l'écriture
Plaisir d'écoute
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

1 commentaire

  1. Je n’ai pas pris le temps de lire l’article au complet. Deux erreurs dès le début de l’article montrent un manque d’approfondissement qui freine la lecture :

    1. Le nom de la banque est Goldman Sachs et pas Goldman Sacks
    2. La banque d’affaires Goldman Sachs n’est pas à l’origine de la crise sur des subprimes. L’origine de cette crise est la cupidité :
    – Les emprunteurs qui s’endettaient plus que de raison avec des prêts à taux variable tout ça pour avoir plus que ce qu’ils n’étaient capable d’avoir et qui finissaient par arrêter de payer ce qu’ils devaient étaient à l’origine de la crise
    – Les petites sociétés immobilières qui vendaient des biens immobiliers à tout va aux gens sans se soucier de leur solvabilité étaient à l’origine de la crise
    – Les petites entreprises indépendantes de crédits qui se chargeaient de souscrire le crédit de l’emprunteur pour l’agence immobilière étaient à l’origine de la crise
    – Les banques d’affaires qui ont créées des obligations avec ces prêts et qui les ont vendus comme solides car “qui ne paie pas ses dettes ?” sont à l’origines de la crise
    – Les agences de notation qui ont attribuées des triples A à ses obligations car “qui ne paie pas ses dettes ?” sont à l’origine de la crise
    – Les investisseurs qui ont acheté ces placements en pensant faire affaire car “qui ne paie pas ses dettes ?” sont à l’origine de la crise
    – Les sociétés spécialisées dans les assurances sur les produits de placement qui ont décidé d’assurer ces placements ET de proposer de parier à la baisse de l’autre côté sur ces mêmes placements en pensant que ça n’affecterait pas le marché car “qui ne paie pas ses dettes ?” sont à l’origine de la crise
    – Les petits réactionnaires américains de la finance qui ont décidé de shorter le marché en pariant à la baisse sur ces obligations et qui ont finalement fait s’écrouler le marché et qui aujourd’hui se font passer pour des héros car ils ont fait exploser une bulle alors qu’en réalité ils ont juste causés une faillite nationale sont à l’origine de la crise
    – Les banques européennes (dont la Barclays et les banques françaises) qui ont suivi ces petits réactionnaires en shortant elles aussi le marché quand elles ont vu que le marché commençaient à s’écrouler et qui aujourd’hui se font passer pour des institutions solides alors qu’elles ont simplement suivi un effet de mode sont à l’origine de la crise
    – Le gouvernement américain et les autorités des marchés financiers qui ont fermés les yeux sur tout cette histoire, mandat après mandat -et même sous Obama- sont à l’origine de la crise

    En fin de compte la crise est plus causée par qui ? La strip-teaseuse qui s’est payée 3 propriétés hors de prix pour se faire passer pour une femme d’affaires auprès de ses proches et qui a fini par arrêter de rembourser ses prêts donnant ainsi raison à ceux qui shortaient le marché ? L’agent immobilier véreux ? Le petit revendeur de crédit véreux ? La banque d’affaires ?

    L’histoire de la crise des subprimes n’est pas aussi simple que ça, merci de ne pas faire dans le populisme et de vous renseigner un minimum avant de poster n’importe quoi. Goldman Sachs n’est pas à elle seule responsable de cette crise, et elle n’est pas plus responsable que le particulier, qu’une autre banque, que les assurances, que le gouvernement américain, etc.

    Cordialement.

    (Désolé d’avance pour les éventuelles fautes, j’écris depuis l’aéroport)

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here