Gravity, un film d’Alfonso Cuaron

Si vous avez envie de regarder ce film, regardez la bande annonce et vous aurez tout vu !

21041126_20130917181840774

Date de sortie : le 23 octobre 2013

Durée : 1h30

Avec : George Clooney, Sandra Bullock

 Comment ce film peut-il être aussi bien noté ? Un coup commercial ? Sans aucun doute.
Déjà à l’affiche vous avez George Clooney. Mais le pauvre, disparaît très vite envolé dans l’espace, à peine 20mn après le début du film ! On regarde et on se dit que ce n’est pas possible, qu’il va trouver une solution. Eh bien non ! Vous ne verrez plus George Clooney, mais uniquement cette jeune femme interprétée par Sandra Bullock… Un film avec deux acteurs, dont un disparaît à toute vitesse… Il fallait le faire, non ?

Synopsis :

[pull_quote_center]

Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste. Mais c’est peut-être en s’enfonçant plus loin encore dans l’immensité terrifiante de l’espace qu’ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre…[/pull_quote_center]

GRAVITY

A la fin de la projection, un jeune garçon d’une dizaine d’années dit à son père : « En fait, il n’y a pas d’histoire ». Comme il a raison, il n’y a aucune histoire ! Juste une tête défoncée par des débris multiples et variés. Pas une tête défoncée, une tête ouverte en son milieu et vidée de sa substance. Comme quoi, ce n’est pas du tout pour tout public, ce film !
Certes, vous voyez de belles photos de l’espace, certes les effets spéciaux sont parfaits, mais franchement, aucun besoin de cette 3D qui vous fait payer encore plus chère votre place ! En-dehors de quelques boulons qui vous arrivent en pleine figure, la 3D n’apporte rien à ce film. Les très belles photos de l’espace sont largement satisfaisantes !

GRAVITY

Non seulement il n’y a pas de scénario, mais en plus, tout est invraisemblable. Et la musique est insupportable et flippante.
George Clooney répète trois fois la même phrase : il paraît que j’ai de beaux yeux bleus… C’est vous dire la profondeur des dialogues !
Pour sensibiliser un peu le public, le réalisateur, Alfonso Cuaron, a chargé l’actrice d’un passé très lourd non compatible avec sa vie de spationaute… Mais bon, au point où il en est !
Si vous avez envie de regarder ce film, regardez la bande annonce et vous aurez tout vu !

Avatar
En fonction depuis 2010, Bénédicte est notre directrice déléguée. Elle partage son expertise en de nombreux domaines. Elle dévore les livres comme d'autres dévorent le chocolat. Responsable des rubriques Littérature et Cinéma, elle gère aussi les opérations concours réalisées avec nos partenaires. Elle est notamment membre de l'Union des Journalistes de Cinéma (UJC).

2 COMMENTAIRES

  1. Il s’agit là d’un objet métaphorique probablement perdu dans les confins de l’espace mais qui a le mérite d’être en apesenteur parmi les nombreuses étoiles des critiques. Après le très (trop) complexe Biutiful au scénario aux multiples rebondissements super catastrophes, il a choisi la simplicité de la photographie (esthétique?) du néant. Pour le prochain, Alfonso, la juste dose sera parfaite!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here