Hemingway à Paris se lit comme un roman autobiographique où un jeune écrivain désargenté tente de se faire un nom au cœur de la ville lumière et raconte son quotidien plein de rencontres et d’espoirs. Correspondant de journaux américains, Ernest Hemingway débarque à Paris en 1922 en compagnie de son épouse pour une expérience qui va le marquer à jamais. La BD de Jeb Brown ressemble à un roman d’aventures tant les péripéties et les rencontres se succèdent sans temps mort. Le 96 pages se dévorent avec envie pour une belle expérience de vie aux éditions 21g.

Un homme plus qu’un homme

Hemingway à Paris, ça peut couler de source aujourd’hui mais ce ne l’était pas tant que ça à l’époque. La prohibition aux Etats-Unis a poussé outre-Atlantique toute une génération d’individus épris de liberté et Paris faisait office à l’époque d’Eldorado. Ernest Hemingway n’est alors pas encore un homme illustre, juste un aventurier qui s’échine à écrire encore et encore pour tenter de se faire publier. Ce sont des rencontres qui vont lui permettre de gagner en visibilité et de toucher le graal. Blaise Cendrars, F. Scott Fitzgerald, James Joyce, les noms illustres s’enchainent dans une farandole de souvenirs rendant hommage au génie du personnage. Au travers d’escapades en Espagne, dans les Alpes ou dans le sud de la France, l’appétit de vie du bonhomme ressort d’autant mieux. Féru de ski comme de boxe, Hemingway croquait la vie sans retenue, toujours à la recherche de sensations fortes pour ne pas perdre son temps précieux. La BD se lit avec plaisir, les pages font défiler les bons mots et les anecdotes pour le plus grand plaisir du lecteur. L’auteur Jeb Brown raconte des années folles qui vont voir l’écrivain gagner en stature et en reconnaissance. L’auteur a passé son adolescence à Key West en Floride, non loin de l’ancienne demeure d’Hemingway, ce qui explique certainement ce gout pour l’auteur de Paris est une fête et Pour qui sonne le glas. La BD est documentée, elle rend compte d’années d’apprentissage qui verront l’homme éclore avec brio à la face du monde. Le dessin ressemble à ces bandes dessinées surannées où les traits sont soigneusement agencés pour coller à l’atmosphère des années 20.

Hemingway à Paris propose un très beau moment de lecture pour raviver l’époque où Paris était au centre de l’échiquier culturel mondial, attirant irrésistiblement les esprits les plus éclairés.

Synopsis:

1921, Ernest Hemingway, jeune correspondant du Toronto Star Weekly, débarque dans un Paris bouillonnant et en pleine mutation. Obsédé par l’idée de devenir un écrivain reconnu, il s’émerveille de la vie qu’il découvre et accumule les notes pour de futurs récits. C’est là qu’il fait la connaissance de quelques figures incontournables de la littérature du XXe siècle, comme Blaise Cendrars, James Joyce, Ezra Pound ou F. Scott Fitzgerald… qui deviendront ses amis et confidents. Gertrude Stein baptisera la « génération perdue ».

Editeur: 21g

Auteur: Jeb Brown

Nombre de pages / Prix: 96 pages / 18 euros

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici